LES MUSULMANS DÉVALISENT LES ÉGLISES EUROPÉENNES POUR FINANCER LE TERRORISME Daniel Greenfield

Publié le 20 Novembre 2014

 Adaptation française  Thérèse Zrihen-Dvir

     german-police-Islamic-Reuters

 

Pour l'instant, ils dévalisent des églises en Europe pour financer un Califat au Moyen-Orient. Puis, ils feront de même en Amérique pour financer un califat en Europe.

http://themuslimissue.wordpress.com/2014/11/15/muslims-keep-robbing-churches-in-germany-to-fund-jihad/

MUNICH - Cela a commencé il y a près d'un an, durant le week-end après Noël. Le samedi soir, des individus non identifiés ont fait irruption dans une église dans le quartier de Porz-Urbach en Cologne. Ils ont défoncé le coffre-fort dans la sacristie et mis la main sur la clé de l'église. Ils ont fini par voler l'argent dans les boîtes de collecte, les vases liturgiques, les bols et un ostensoir. Ils n’étaient pas en mesure de mettre la main sur la collecte de Noël parce qu'elle avait déjà été transférée hors de l'église.

Pendant les mois suivants, de nombreuses églises dans la grande région de Cologne ont été cambriolées. Parfois, les voleurs volaient l'argent et toutes sortes d'objets de valeur en plein jour. La police a enquêté et des indices ont souligné l'implication possible de salafistes qui avaient l'intention d'utiliser des objets précieux saints des églises pour soutenir financièrement le djihad en Irak et en Syrie. Le soupçon a été confirmé plus tard par des enquêtes d'infiltration.

Le mercredi matin, le procureur de la République de Cologne et le bureau du procureur fédéral à Karlsruhe ont donné le signal : plus de 240 fonctionnaires principalement dans l'état de Rhénanie du nord de Westphalie, mais aussi en Basse-Saxe et en Bavière, un raid spectaculaire avait commencé.

Dans les villes de Rhénanie du Nord de Westphalie en Cologne, Siegen, Bergisch-Gladbach, Kreuztal et Netphen, ils ont arrêté un total de neuf suspects, huit Allemands : Mustapha A., 25, Kais BO, 31, Lazhar BO, 22, Sofien BO, 35, Omar BO, 25, J. Anoaur, 25, Ali Ö., 23, et Usman A., 29, ainsi que un citoyen pakistanais, Mirza Tamoor B., 58. Les appartements de 20 autres personnes sur la scène salafiste ont été fouillés.

Burkhard Freier parle d'un « marais » que les enquêteurs et la police ont « asséché ».

« Ce n’est pas le seul marais, mais c’est un grand », déclarait le chef de l’intelligence de Rhénanie du Nord - Westphalie. C’était une «journée réussie ».

Malheureusement rien n'a été asséché…

Les djihadistes iront en prison où ils construiront de nouvelles cellules et recruteront d'autres adeptes. À leur sortie de prison, s’ils ne sont pas expulsés, ils fomenteront d’autres plans. En outre leurs camarades de l’ISIS réussiront peut-être, à les échanger contre des otages.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article