Les musulmans palestiniens éliminent les chrétiens palestiniens de Terre Sainte.

Publié le 3 Juillet 2013

Bientôt, la Terre Sainte lieu de naissance du Christ sera vidée de ses habitants chrétiens. Il est temps que le clergé chrétien d’Occident cesse de se mentir. A refuser de voir la réalité, il ne fait que renforcer le Hamas  et l’Autorité Palestinienne dans leur projet de rendre   les zones qu’ils administrent  entièrement musulmanes.

 

Par Europe-Israël 

 

Le point de vue d’un israélien : 
Ayant passé les quatre dernières semaines au Royaume Uni et aux Etats-Unis j’ai eu l’occasion de rencontrer et de discuter avec beaucoup de gens et j’ai constaté leurs énormes  lacunes quant à la connaissance de la réalité d’Israël et de la région dans laquelle nous vivons. 

Quand nous disions à tous ceux qui nous le demandaient que nous étions d’Israël, la discussion, en particulier avec les personnes de foi chrétienne indiquait qu’ils n’avaient aucunement conscience de ce qui arrivait à leurs coreligionnaires dans la région.

Je pense donc qu’il est tout à fait justifié de publier cet article en posant la question  « N’est-il  pas temps pour les églises occidentales de cesser de se voiler la face et de tromper leurs congrégations en leur faisant croire que la catastrophique  diminution du nombre de chrétiens au Proche-Orient est quelque peu la faute de l’Etat juif ? »

 Les amis Anglicans d’Israël réfléchissent à la signification des décisions juridiques du Hamas qui impliquent la fermeture des écoles chrétiennes  à Gaza et poussent les autorités chrétiennes d’Occident à commencer à admettre que les dirigeants palestiniens sont responsables de ce qui arrive aux chrétiens sous leur juridiction.

La semaine dernière the Catholic Herald  a rapporté que cinq écoles confessionnelles de Gaza  (« deux Catholiques et trois chrétiennes”) sont sous la menace du parti au pouvoir – le Hamas – dont l’intention est d’étendre sa version de l’islam inspiré des Frères Musulmans à toute l’enclave. Les décrets qui interdisent la mixité filles et garçons dans l’éducation impliquent que les écoles doivent fermer par manque d’espace et de personnel. Que la plupart des étudiants soient musulmans importe peu. Ce qui est important est la ségrégation entre filles et garçons poussée à l’extrême.

Certains y verront comme un premier signal glacial envoyé aux chrétiens palestiniens sur la réalité d’un état palestinien dominé par les islamistes. Mais les chrétiens ont laissé passer des années durant des signaux analogues.  

En 2005, le rapport annuel sur les entorses aux droits de l’homme produit par le Département d’Etat américain reconnaissait des sévices sur des palestiniens chrétiens par des individus et par des institutions palestiniennes, telles que le gouvernement et la police. Le rapport établissait que :

L’Autorité judiciaire palestinienne a refusé de se prononcer  sur de nombreux cas de saisies de terres appartenant à des chrétiens par des gangs criminels dans la région de Bethléem.

Il y eut des informations crédibles selon lesquelles les forces de sécurité de l’AP et des fonctionnaires judiciaires étaient  de connivence avec des membres de gangs pour extorquer illégalement les biens des chrétiens. Plusieurs attaques contre les chrétiens de Bethléem n’ont pas suscité de réactions  de la part de l’Autorité Palestinienne, mais les autorités ont enquêté sur des attaques contre des musulmans dans la même zone.

Environ à cette époque, un prêtre Romain Catholique de Ramallah  déplorait que son expérience lui prouvât que les musulmans palestiniens ne voulaient pas que des chrétiens vivent parmi eux.

 

Puis il y eut des attaques contre les chrétiens et leurs biens par nos camarades palestiniens à la fois en Cisjordanie et à Gaza, faits qui furent très peu répercutés dans les médias occidentaux. Un responsable de la Société Biblique, Rami Ayyad a été enlevé et assassiné par des jihadistes à Gaza. Le YMCA (Young Men Christian Association) dans la ville cisjordanienne de Qalqilya a été incendié, tout comme les écoles confessionnelles de la bande de Gaza.

Le flot continu d’informations sur le harcèlement et la persécution des chrétiens palestiniens par d’autres palestiniens est venu de plus en plus des palestiniens eux-mêmes, notamment du journaliste israélo-arabe basé à Jérusalem Est, Khaled Abu Toameh. Abu Toameh risque sa vie pour relater les différents aspects cachés de l’Autorité palestinienne. Il rend compte de la corruption au sein de la direction de l’AP, des effets de la gouvernance chaotique et du gaspillage, et la façon dont les dirigeants palestiniens parlent de paix aux oreilles occidentales toujours avides, tout en incitant (en langue arabe) leurs citoyens à croire que leur voisin juif peut être éliminé.

Khaled Abu Toameh a couvert en détail le traitement subi par les chrétiens palestiniens de la Cisjordanie et de Gaza. Il insiste sur le fait que l’hémorragie des chrétiens de Terre Sainte n’est pas due, comme bien des gens voudraient nous le faire croire, à «l’occupation» israélienne, mais à leur marginalisation croissante de la part de voisins qui utilisent leur pouvoir pour désavantager les chrétiens.

Ensuite, il y a la crainte croissante que le faible régime du Fatah de Mahmoud Abbas en Cisjordanie puisse céder à tout moment à un coup d’Etat du Hamas. Si cela se produit – étant donné ce que l’on sait du Hamas – cela pourrait sonner le glas du christianisme dans les Territoires palestiniens. La semaine dernière, Abbas a autorisé des fondamentalistes musulmans à se pavaner dans les rues de Ramallah. Pourquoi?

Et voilà qu’une autre source d’information sur les réalités de la vie des chrétiens palestiniens se fait entendre. Les palestiniens dans les territoires se prononcent sur ​​les injustices que des palestiniens font subir à d’autres palestiniens. Ils le font au péril de leur vie à qui veut l’entendre.

Vera Baboun, maire de Betlehem a subi aussi des violences et des incartades de la part d'administrés musulmans palestiniens

Vera Baboun, maire de Bethlehem a subi aussi des violences et des incartades de la part d’administrés musulmans palestiniens

Une jeune femme chrétienne palestinienne – qui a dû fuir sa maison en Cisjordanie parce qu’elle a osé contester le récit qui tient Israël pour responsable de tous les malheurs palestiniens – a parlé à des publics divers avec ou sans confessions  au Royaume-Uni et en Europe sur la pauvreté et la misère inutile que des années de mauvaise gestion et de corruption ont occasionné à tous les Palestiniens. Elle a également rendu compte de la discrimination subie par les chrétiens palestiniens aux mains de nos frères palestiniens parlant à la fois de sa propre expérience et de celle de ses amis.

Lors d’une récente réunion dans les Midlands, elle a raconté comment, en début 
d’année, un étudiant a été roué de coups par ses camarades de classe dans une salle de classe et en présence de l’enseignant, sans qu’aucune mesure soit prise contre les auteurs. Son crime? Refuser de renoncer à sa foi chrétienne pour adopter l’islam. Elle raconte la façon dont elle et d’autres étudiantes chrétiennes ont été harcelées sexuellement par des garçons musulmans sur le chemin de l’université parce que, contrairement aux jeunes filles musulmanes, elles doivent partager les transports en commun avec les garçons.

Et ce qui donne encore plus froid dans le dos, est ce qu’elle rapporte sur des hommes d’affaires palestiniens chrétiens qui ont été assassinés parce qu’ils refusaient de payer l’argent de protection exigé par ce qui lui semble être la «mafia palestinienne».

Bien que dérangeants, les témoignages de gens comme cette jeune femme et ce journaliste Khaled Abu Toameh font du bien parce qu’ils brisent la conspiration du silence qui dure depuis des années. Beaucoup de chrétiens palestiniens ont affirmé que leurs relations avec leurs voisins musulmans sont des plus cordiales, qu’ils sont palestiniens d’abord et avant tout, unis contre leur ennemi commun (juif). Pourtant, l’exode régulier des palestiniens des territoires qui sont au jour le jour sous  contrôle d’autres palestiniens suggère que quelque chose d’autre se passe.

 Que les dirigeants palestiniens chrétiens ne soient pas disposés à admettre en public ce qu’ils reconnaissent avec certitude en privé n’est pas clair: la peur de représailles de la part de leur gouvernement, des voisins et même de leur famille doit avoir une certaine incidence sur cette situation. Néanmoins, c’est une catastrophe pour le christianisme dans les Territoires palestiniens. Comme Abou Toameh le dit : «En ne parlant pas ouvertement du problème, les dirigeants chrétiens encouragent les auteurs à poursuivre leur harcèlement et leurs agressions contre les familles chrétiennes».

Néanmoins, l’action du Hamas ne peut pas être comprise par tout le monde. Le respect de l’opinion et de la culture de minorités comme celles des chrétiens de Gaza n’a pas sa place dans leur pensée. C’est peut-être pourquoi il a été signalé par des chrétiens de Cisjordanie et par Abu Toameh que «sur les 600 chrétiens de la bande de Gaza qui sont arrivés en Cisjordanie au cours des deux dernières semaines pour célébrer Noël, des dizaines ont demandé à s’installer en Israël parce qu’ils ne se sentent plus à l’aise à vivre sous l’Autorité palestinienne et le Hamas ».

 Il est temps pour les églises d’Occident cessent de se mentir à elles-mêmes et cessent de duper leurs congrégations en leur faisant croire que la réduction effroyable du nombre de chrétiens au Moyen-Orient est en quelque sorte la faute de l’Etat juif. L’avenir du christianisme dans le pays où il est né  sera effectivement sombre, tant que les chrétiens occidentaux éviteront  de tenir les dirigeants palestiniens responsables de ce qui arrive aux chrétiens palestiniens qui sont sous leur contrôle.

 Haifa Diarist  Traduction Nancy Verdier © Copyright Europe Israël 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DURADUPIF 03/07/2013 23:53



A Gaza, les «colonies de vacances» paramilitaires du Hamas


Par Laurent Filippi | Publié le 03/07/2013 à 10H12, mis à jour le 03/07/2013 à 10H49


A+

A-

Print






Les écoles de la bande de Gaza offrent pendant l’année des formations militaires pour donner aux élèves cette culture. Quand arrive l’été, ces cours sont complétés dans des camps spécialisés,
mis en place par le Hamas. Des milliers d’élèves de 8 à 21 ans y participent.


Les premiers camps ont ouvert en 2001, lors de la seconde Intifada. Jeux et sport, mais aussi étude du coran, de la politique, et exercices paramilitaires y sont proposés.


En 2007, l'UNRWA (agence des Nations-Unies pour les réfugiés palestiniens) ouvrait aussi ses propres camps, entrant directement en compétition avec ceux du Hamas. Seuls le sport et les
activités artistiques y sont pratiqués. 


13 photos de Mohammed Abed et Mohammed Salem illustrent ce propos.









Dans les camps d’été (1)


Beaucoup  de jeunes Gazaouis passent une partie de leurs vacances dans les camps du Hamas, où l’amusement et les jeux ne sont pas oubliés,
 
Cependant, selon le ministère de l’Education de Gaza, les Brigades Izz al-Din al-Qassam, la branche armée du Hamas, formeraient également les garçons au combat.


© REUTERS/Mohammed Salem





Précédent





































































Suivant. no coment !





Charles Martel 03/07/2013 20:43



Suivez https://twitter.com/AntiLeftistsFas ! 150 sites/blogs luttant contre
l'islamisation et les fascistes gauchistes ! Retweetez SVP !!


 




Ce document a été posté sur ‘Islam : danger planétaire’ http://ScoopItIslam.jumpingcrab.com et sur https://twitter.com/CharlesMartelu


Flux RSS http://ScoopItIslam.jumpingcrab.com/rss.xml ( utilisez http://blogtrottr.com
)


 


islam : doctrine de haine, de soumission et d'extermination que les fascistes gauchistes islamo-collabos s'acharnent à appeler la 'religion d'amour, de tolérance et de paix'
^_^


 



Veuillez télécharger le document "Etat des lieux de la France actuelle concernant un danger planétaire - Version 13" à http://RevelationsIslam.chickenkiller.com ( Format PDF : http://RevelationsIslamPDF.chickenkiller.com )