Les non dit des journalistes et des politiques! Combien de temps encore...

Publié le 10 Décembre 2009

La presse d’aujourd’hui selon Yvan Rioufol.

Son opinion du métier de journaliste, comme il est pratiqué aujourd’hui, est tout à fait juste. L’accessoire plutôt que l’utile, l’apparence plutôt que le fond, le paraître au lieu de l’être ! Les télévisions nous abreuvent (nous droguent ? Nous endorment ?) de pipole, de foot en passant par les téléréalités sans jamais nous proposer, ou alors fort tard, des émissions qui nous permettraient de comprendre ou de nous éclairer sur tel ou tel situation ! Il vaut mieux aujourd’hui parler de Carla Bruni, (sous entendu Nicolas Sarkozy) que de parler des femmes qui se battent pour leur liberté en Algérie, au Pakistan ou en Afghanistan !

Cette opinion pourrait également s’appliquait aux partis politiques français qui ne préparent pas les citoyens, n’expliquent pas les changements à venir et font, comme on dit cavalièrement, leur cuisine à part !

J’en veux pour preuve que nous constaterons encore une fois que les listes régionales seront préparées sans véritable concertation ni même information y compris, par les premiers concernés, à savoir les militants et que l’on donnera à voter des listes dont la plupart des colistiers candidats seront de parfaits inconnus des citoyens si ce n’est des militants tous partis confondus. Je laisse libre, à une intelligence, d’en comprendre les raisons.

Toutefois, si par la suite, on s’étonne des abstentions ou des déplacements de voix, il serait louable que les journalistes et les partis politiques cessent de taper sur le bon peuple ou de botter en touche pour justifier leurs différentes insouciances !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article