Les prisons françaises ne peuvent pas être un exemple... cessons de donner des leçons! Préface Gérard Brazon

Publié le 20 Février 2013

Gérard 52ansLa France continue de donner des leçons partout dans le monde alors même qu'elle devrait se taire! Que ce soit en terme de démocratie où l'on a pu constater qu'un Président de la république peut être élu avec 28% d'électeurs inscrits!
Que des députés peuvent-être élus au deuxième tour avec beaucoup moins de 50% de votants! Que des Maires ont la majorité de facto en ayant moins de 50% des voix, etc.
Mieux, avec cette vision de la démocratie française, ce n'est pas 10% qu'il faut pour être au deuxième tour mais 12,5% (Merci Nicolas). Ce qui rend quasi impossible la représentation juste et équitable de tous les partis politiques incapables de faire autant que l'UMP et le PS. Ces deux là ont capturé la démocratie mais se permettent de s'en targuer au nom des français qu'ils ont spoliés. 
Cessez de donner des leçons, vous nous faîtes honte! Si les français ne viennent plus voter c'est qu'ils se sont rendus compte de vos tours de passe-passe, de votre manège! 
De même sur les prisons: cessez de faire croire que nos prisons sont magnifiques, propres, agréables et pourquoi pas joyeuses. Les prisons sont ce qu'elle sont.
Les prisonniers n'ont pas été recrutés, ils ne bénéficient pas d'un Comité d'Entreprise, du droit découlant du code du travail. Ils sont là par leurs actes répréhensibles.
Du moins, ceux qui ont été condamnés à plus de deux ans car depuis la réforme de Rachida Dati (Merci Nicolas), moins de deux ans c'est à la maison, bien au chaud et... sous contrôle judiciaire! Un contrôle quasi inexistant!
Pour les autres, à la moitié de la peine c'est le loto forcèment gagnant... Aucun ne fait sa peine en totalité! 10 ans c'est une sortie dans 6 à 7 ans au nom de l'engorgement de nos prisons dégueulasses où se cotoient les peines pour délits de conduite, les en attentes de jugements, les condamnés aux courtes peines, etc.
Il n'y a que les patrons tordus, les politiques pris la main dans la caisse qui bénéficient d'un régime particulier! Suivant que vous soyez riches ou misérables... Rien de neuf depuis LouisXIV. La Bastille en moins.

Mais rien à faire, nos dirigeants sont à la ramasse, ils n'ont peur de rien, c'est à cela que les pays étrangers les reconnaissent.

Alors buvons notre honte et lisons une réponse de amis israèliens qui s'amusent beaucoup à nos dépens sur ce sujet. 
Gérard Brazon 
******
Voici ce qu'écrivent nos responsables politiques du quai d'Orsay au sujet des Palestiniens emprisonnés en Israël.
« Nous sommes très préoccupés par la situation des prisonniers palestiniens en grève de la faim, notamment de ceux placés en détention administrative en Israël et dont l’état de santé s’est dégradé ces derniers jours », a déclaré mardi le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères lors de son point de presse quotidien.
« À titre humanitaire, nous appelons les autorités israéliennes à être sensibles au risque d’une issue tragique et à prendre d’urgence les mesures appropriées. Nous avons, à plusieurs reprises et tant à titre national qu’avec nos partenaires européens, appelé les autorités israéliennes au respect de leurs obligations internationales vis-à-vis des détenus palestiniens. Nous continuons à le faire », a ajouté le porte-parole du Quai d’Orsay.
Voici ce que répondent les autorités israèliennes
« Nous sommes très préoccupés par la situation des prisonniers en France et dont l’état de santé s’est dégradé ces derniers jours », a déclaré mardi le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères lors de son point de presse quotidien.

 

« À titre humanitaire, nous appelons les autorités françaises à être sensibles au risque d’une issue tragique et à prendre d’urgence les mesures appropriées. Nous avons, à plusieurs reprises et tant à titre national qu’avec nos partenaires étrangers, appelé les autorités françaises au respect de leurs obligations internationales vis-à-vis des détenus. Nous continuons à le faire », a ajouté le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères.

prisons-françaises-2

En effet, depuis de nombreuses années, des organisations humanitaires, françaises et internationales, dénoncent les conditions de détention absolument déplorables dans les prisons françaises. La surpopulation carcérale et l’insalubrité dans les maisons d’arrêt françaises sont un véritable scandale, surtout dans un pays dont les dirigeants se gargarisent avec les droits de l’homme et donnent – avec cynisme et hypocrisie – des leçons humanitaires aux autres.

Avec l'aimable collaboration (un copié/collé d'un artice de Michel Garroté sur Europe-Israël) revu et corrigé à la sauce "Puteaux-Libre"


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article