Les Quicks à l'heure du ramadan. A mon avis, allez plutôt au Macdo ou au petit bistro du coin.

Publié le 9 Août 2011

Si vous aviez un à priori contre les hamburgers, vous pouvez y ajouter un autre à priori. Contre les Quick de France celui là.

Certes, ils ne seraient que 28 à pratiquer le tout halal. C'est 28 de trop à mon sens lorsque l'on sait ce qu'est le halal, son risque sanitaire, ses meurtres sauvages d'animaux, son impôt versé mosquées sans que l'on sache comme cette argent est géré ni pourquoi faire puisque les circuits ne sont pas définis.

Alors si vous avez le choix, allez manger un Mac Do ou plutôt un casse croûte au saucisson avec un peu de pinard mais évitez les Quicks jusqu'à ce qu'ils se rendent compte que les franchouillards comptent aussi.

Gérard Brazon

************************************

Depuis le 1er août, le fast-food Quick de Nogent-sur-Oise (Oise), déjà halal, s’est mis à l’heure du ramadan. L’enseigne prolonge son ouverture en salle jusqu’à minuit au lieu de 22 heures durant la période de cette fête musulmane afin de pouvoir accueillir les fidèles qui attendent le coucher du soleil pour s’alimenter.

Une première pour ce restaurant, qui n’avait pas modifié ses horaires les années précédentes. Malgré cette extension, la foule n’est pour l’instant pas au rendez-vous, et les serveurs attendent le client. Ce couple, amateur de burger halal, se réjouit quand même de l’initiative : « Nous n’avons pas d’enfants et travaillons tard, c’est pratique pour nous. Mais, au début du rite, les musulmans restent chez eux, en famille », souligne le jeune mari.

«On attend un gros chiffre d'affaires dès le 15 août»

Cette faible fréquentation n’affole pas le responsable adjoint du Quick de Nogent, qui « attend un gros chiffre d’affaires dès le 15 août », au retour des vacances. A l’entrée, seule une affichette indique les horaires modifiés, sans en mentionner les raisons. Le gérant de la franchise, Hervé Peretti, l’admet pourtant, cette nouvelle grille horaire est essentiellement due à la fête musulmane, 60% de sa clientèle relevant de cette confession.

D’autres Quick halal adoptent la même politique, à l’image des restaurants de Chelles (Seine-et-Marne), Fleury (Essonne), Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), Argenteuil et Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise), qui ont prolongé leur service. Cet aménagement s’applique surtout aux enseignes de la banlieue parisienne. En province, seul l’établissement de Kingersheim (Haut-Rhin) a modifié ses horaires, et ce uniquement au guichet qui sert les clients en voiture. « C’est une conséquence logique de l’offre halal proposée », admet la direction Quick France, qui précise cependant qu’il ne s’agit pas d’une politique nationale.

Le passage des restaurants Quick au halal remonte à novembre 2009. Le groupe teste alors une offre quasi exclusivement halal (seul un unique burger, non confectionné sur place, ne l’est pas) dans 8 restaurants. Au terme de l’expérience, en juin 2010, la chaîne savoure son succès : elle certifie avoir enregistré « une progression moyenne des ventes de l’ordre de 100% » dans ses 8 fast-foods. Fort de cette performance, Quick décide d’opérer cette stratégie sur 14 autres établissements (sur les 375 que compte la France).

Si au Quick de Nogent-sur-Oise, passé au tout-halal en septembre 2010, la formule a séduit les consommateurs — 40% de clientèle supplémentaire en un an —, elle n’est pas du goût de tous. Le maire (PS) de la ville, Jean-François Dardenne, ne digère toujours pas ce changement. « Le fait de vendre de la viande halal ne me pose pas de problèmes, mais il faut une offre pour tous, explique l’élu. Là, nous sommes dans une logique de marché effréné qui impose le communautarisme. » En 2010, cette polémique s’était étendue à d’autres villes, dotées d’un Quick halal. La direction de la chaîne assume son choix : « Il suffit que les franchises fassent la demande de changement, et la décision est prise ensuite en commission. » D’autres enseignes halal pourraient donc voir le jour.

 

Le Parisien

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

mika 10/08/2011 09:36



Bonjour Gérard, il faut aussi répéter et répéter sans cesse à qui appartient QUICK ?


QUALIUM : (ex CDC Capital Investissement) filiale de la Caisse des DEPOTS et Consignations 
laquelle est sous le contrôle direct du Parlement.



Bien cordialement



germon 10/08/2011 06:51



Il y a un Quick près de chez moi mais je n'y ai jamais mis les pieds tellement l'odeur de la graisse est écoeurante lorsque je passe devant, alors maintenant avec leur politique raison de plus
pour ne jamais y aller.