Les Salons pour la promotion de la Charia se multiplient en France. Par Caroline Alamachère

Publié le 4 Septembre 2012

Riposte Laïque - Caroline Alamachère

Depuis quelques années l’islam est entré subrepticement dans nos vies, s’immisçant dans nos rues, dans nos écoles, dans nos assiettes. Il fait désormais partie du quotidien dans nos vies, supplantant le christianisme pourtant autrefois violemment rejeté. Aujourd’hui la religion revient en force, ou plus exactement, une religion en particulier, l’islam ne se confrontant à aucun refus puisque les portes s’ouvrent toutes grandes aux vents islamistes, et étrangement personne ou presque n’y trouve à redire.

L’islam est tellement tendance qu’on y est malgré soi confronté chaque jour.

 

Chez Virgin un présentoir spécifique lui est accordé sans équivalence pour les autres religions. Les gels douche se mettent au concept du tout Méditerranéen, les bouchers traditionnels et autres traiteurs français, chinois ou autres sont éliminés du paysage tandis que les kebabs et autres boucheries halal s’installent à leur place. Et chacun fait mine de n’en rien voir, appréciant les cultures lointaines si enrichissantes, même quand elles contribuent à l’infériorisation des femmes et des petites filles ou à accentuer les faits de violence et de racisme qui vont avec. Mais tout cela fleure tellement bon l’exotisme, alors au diable les droits humains !

Dans la foulée du tout islam sinon rien, les Salons aussi fleurissent et deviennent les nouveaux « marronniers ». Ainsi, nous avons la Rencontre des Musulmans de France au Bourget en avril organisée par l’UOIF qui regroupe des dizaines de milliers de personnes, mais également le Salon International du Monde Musulman qui s’était déjà distingué l’an dernier en décidant de se tenir le jour de noël pour ensuite modifier la date, sous la pression de nombreux Français vigilants (1).

Or cette année, en plus de tout cela un nouveau salon, toujours prosélyte, vient de se créer et ouvrira ses portes les 15 et 16 septembre prochains. En effet, tandis que certains visiteront les trésors de notre patrimoine pour les journées du même nom, d’autres se rendront au Salon Musulman du Val d’Oise à Cergy (2). De là à penser que les dates ont encore été choisies à dessein, il n’y a pas loin, mais bon, je ne vais pas être mauvaise langue.

Ce salon regroupera 180 exposants, et 20 000 visiteurs sur deux jours sont attendus. Tout le gratin islamique sera là : l’ineffable Tariq Ramadan qu’on ne présente plus, le cheikh Bachir Al Hassan dont une page facebook indique qu’il serait recherché pour fraude à la CAF et enlèvement d’enfants… (3). Ce cheikh avait déclaré qu’il déplorait que la Tunisie n’était pas encore tout à fait prête à appliquer la charia, le peuple tunisien souffrant selon lui d’« analphabétisme religieux » (4).

Un spécialiste de la finance islamique sera présent ainsi que des prédicateurs venus d’ailleurs mais également le Cheikh Salah Zahmoul, imam de la mosquée de Pontoise qui refuse toute francisation éventuelle de l’islam, ce à quoi on pourrait lui rétorquer que nous ne voulons pas de l’inverse non plus.

La photo des conférenciers est croquignolette avec les différentes tailles de barbes en correspondance avec la tenue, classiquement longues avec le torchon de tête, ou plutôt bad boy sexy pour le play-boy des femmes en noir aux hymens reconstruits, j’ai nommé Frère Tariq.

 

 

Les conférences porteront sur les différents prophètes des religions monothéistes, a priori pas de quoi fouetter un mufti. Un concours de psalmodie, de récitation et de mémorisation du coran aura lieu sur inscription préalable. On le voit, en islam, le plus pieux est celui qui sait le mieux réciter par cœur comme un perroquet et faire réciter aux autres, au-delà de toute idée de compréhension. Ne parlons même pas de questionnement, de remise en question ou de critique, formellement interdits en islam où le suivi aveugle est de mise. Les membres du jury seront bien entendu séparés par sexe.

La page des jeux concours  présente un raccourci assez étonnant des gains, avec des entrées pour le village gaulois d’Astérix, le nôtre donc, pour l’américain Disneyland symbole pourtant du mal absolu, le gros lot restant bien sûr le hajj à la Kaaba bien visible sur le côté droit, côté habituellement réservé à l’avenir… Symboliquement l’image est intéressante. Il est tout de même très surprenant d’offrir en premier prix un voyage à la Mecque et sur le même plan des entrées à des parcs d’attraction ! Mickey ou Astérix en lot de consolation si tu as raté la pierre sacrée…

A droite du site des pop-ups s’affichent avec en vrac des petits pots halal, des abayas, des foulards « pour être encore plus belles »… Mince alors, moi qui pensais naïvement que le foulard était précisément conçu pour tenir lieu de répulsif féminin, je ne comprends décidément rien aux délires schizophréniques des islamistes. Les voilées se maquillent, optent pour des foulards ornés de colifichets décoratifs et clinquants, bref, tentent hypocritement de nous faire croire à une austérité garante de pureté morale qui les mènerait au paradis des femmes, alors qu’en réalité elles n’aspirent hypocritement qu’à la séduction en ce bas monde et sont aussi « impures » que nous autres occidentales, les coquines ! Nous, au moins nous ne faisons pas semblants d’être vierges une fois l’hymen envolé !

Une bannière annonce  pour le mois de mars prochain le Salon du Petit Muslim spécialement dédié à l’enfant ( http://www.salondupetitmuslim.com/  ). Le site est encore en construction actuellement mais le dessin d’accueil en dit déjà très long avec une fillette bien voilée au premier plan, des petits musulmans sans visage et donc niés en tant que personnes, et dont le petit dernier à gauche a curieusement l’aspect d’un petit Gaulois (archi blanc de peau, tenue occidentale, cheveux blonds), histoire sans doute de nous préparer à la future conversion de nos enfants.

 

Il s’agira d’y retrouver « des professionnels de l’enfant » – sans autre précision mais on suppose que le personnel enseignant y sera particulièrement choyé – « pour leur prodiguer des conseils, des outils et des ressources pour faire des choix éclairés ». L’évènement est déjà programmé pour se perpétuer annuellement et devenir même « phare » dans l’imposition de la charia en France, regroupant« absolument tous les produits et services relatifs à l’univers de l’enfant » (5)

Les bonnes nouvelles n’arrivant jamais seules, cette année encore le Salon International du Monde Musulman ouvrira de nouveau ses portes à la Porte de Montreuil les 2, 3 et 4 novembre prochains. L’un des intervenants, Cheikh Khalid Yassin, estime très problématique le fait d’être à la fois un bon musulman et d’être épris d’une fille avant d’avoir l’âge de se marier, il suggère pour y remédier de… jeûner et de ne pas toucher au « gâteau ». Dans le même esprit une autre intervenante, Nassima Prudor, proche des Frères Musulmans, rejette également les relations amoureuses hors mariage et appelle à la vigilance sur les musulmans qui seraient tentés de se franciser et de s’assimiler.

Le cheikh texan Yusuf Estes est lui un ancien pasteur américain converti à l’islam, il a été imam et aumônier de prison aux EU et met beaucoup de cœur à la diffusion de l’idéologie islamique. L’histoire de sa conversion est d’ailleurs piquante puisque lui-même tentait de convertir au christianisme un certain Mohammed, les deux hommes tentant chacun de faire la promotion de leurs croyances respectives. Naturellement c’est Mohammed l’Egyptien qui a gagné… Le paradis lui est donc acquis avec ses ruisseaux, ses grains de raisin blanc et autres plantes vertes.

Le pompon est sans doute le « professeur » Rachid Haddach qui avait condamné ceux « qui font la fête jusqu’au matin. Mes frères et sœurs, ça aussi, c’est haram. Il y a des hommes et des femmes qui dansent à des fêtes de mariage, souvent pendant toute la nuit ! Ceux-là vont devoir un jour rendre des comptes ». Selon ce père de cinq enfants les femmes doivent toutes être couvertes pour respecter le sérieux de l’islam et les hommes porter des barbes non taillées.

Son site regorge de bons conseils. Pour preuve cet échange entre un bon musulman désireux de contraindre sa promise à porter une tenue décente, à savoir une tenue qui cache ses formes et descende jusqu’aux mollets (« Je veux qu’elle porte le jilbab et elle ne veut pas »). La réponse du professeur est la suivante : « Asalamoalaykom un conseil ne choisissez d’abord lors de l’entrevue discutez de ce point important en Islam avec la soeur et en présence de son mahram et sachez aussi qui ne faudra choisir que celle avec qui vous serez à l’aise et ne laissez pas tomber vos convictions car vous risquez de spéculer avec elle sur cette question et de penser : je vais la changer: et de commencer a l’embêter plus tard une foi marié car vous voudrez la forcer à revenir au jilbeb et ça ne marchera peut être pas car dans certains cas il y a même divorce.  Il est important d’être claire dès le début. Jazakomollah ». En clair, si cette femelle n’est pas d’accord pour s’habiller selon les ordres du fiancé, du professeur ou de toute autre homme habilité à décider en ses lieu et place, point de mariage. Et après on nous raconte que les niqabées se bâchent de leur plein gré…

« Qu’Allah nous préserve de l’innovation » ai-je lu sur un forum, une supplique qui à elle seule résume tout.

Les femmes ne sont d’ailleurs pas autorisées à voir le professeur en personne puisqu’elles sont reléguées lors de ses « enseignements » à un autre étage où elles n’ont le droit d’écouter ses précieux conseils que via des haut-parleurs. Ce savant déclare haram le fait de travailler sans voile et d’écouter de la musique puisque « Si le prophète était en faveur de la musique, il en aurait profité à son époque ». Entre nous, ça ne lui aurait pas fait de mal à Momo…

Cette année la Turquie sera mise à l’honneur, ainsi que la lumière. La critique de Darwin y sera réclamée et appréciée puisque paraît-il les écrits coraniques ont prouvé que Darwin n’était qu’un petit rigolo. Non, je ne délire pas. La preuve, selon le site « de nouvelles recherches ont établi les nombreuses failles de cette théorie » darwinienne, pour preuves de ces nouvelles recherches… une sourate ! « En vérité, il y a dans la création des Cieux et de la Terre et dans l’alternance de la nuit et du jour tant de signes pour des gens doués d’intelligence qui... » etc, etc.

Le site insiste à plusieurs reprises sur le fait qu’Allah soit un exalté, ce dont nous ne doutons pas un instant, et ce salon lui sera entièrement consacré avec une ferveur frisant l’idolâtrie puisque le musulman est appelé on ne peut plus clairement à « l’adorer » : « Bénit et Exalté soit-Il. Il est le plus digne d’être invoqué, adoré et remercié, Le plus clément à régner, Le plus généreux à être imploré. Il est le Roi qui n’a pas d’associé, l’Unique sans égale, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons, celui qui n’a pas d’enfant… ».

On notera au passage le côté intéressé du fidèle puisque l’imploration d’Allah répond avant tout à un désir personnel. Si vous êtes désintéressé et entendez juste louer Dieu sans rien attendre de lui en retour, passez votre chemin, Allah est le dieu de ceux qui attendent des récompenses ici ou dans l’au-delà. Le coran n’a de cesse de le rappeler, chaque action est soumise à récompense (ou à punition), rien de gratuit en islam. L’âne, la carotte et le bâton constituent ce que les musulmans appellent la spiritualité. C’est l’antithèse du lâcher prise spirituel et du désintéressement. Et oui, pas facile pour le rédacteur du coran de se détacher du matérialisme humain quand on n’a que sa propre humanité comme référence. Le texte de présentation du Salon soutient malgré tout que l’islam serait spirituel et qu’il serait la seule solution pour équilibrer et assainir la société. Assainir à coups d’égorgement en règle générale…

Un espace sera bien sûr dédié aux enfants car il faut bien fabriquer les futurs petits soldats pour enrichir la communauté. On y trouvera notamment un atelier pour apprendre à prier correctement ou encore construire une kaaba en Kapla (tiens, ce n’est pas du blasphème ?).

Comme dans l’autre Salon il y aura là aussi un concours de psalmodie du coran où le gagnant sera celui qui saura le mieux réciter par cœur les sourates.

Des expositions sont aussi prévues, où l’on apprend avec stupeur et hilarité que ce sont les Arabes qui ont inventé LA science. Tout juste omettent-ils de préciser qu’ils n’ont servi que de transmetteurs lorsqu’ils s’en allaient conquérir et « assainir » les différents pays qu’ils traversaient le sabre à la main, notamment pour les mathématiques dont on utilise à tort le terme de « chiffres arabes » quand ils sont en réalité indiens.

Quant à l’Andalousie islamisée par les colons musulmans et présentée comme le modèle « d’une harmonieuse cohabitation des religions et des peuples », elle fut néanmoins le théâtre de sanglants combats tribaux et religieux entre les Arabes, les Berbères et les bédouins, se reprochant mutuellement pour justifier leur élimination respective d’être de mauvais musulmans. Une triste constante… Les salafistes ont été les fossoyeurs de l’Andalousie et ce sont eux qui en ont éteint les lumières par leur arriération.

S’il existe un enfer quelque part c’est sûrement en islam qu’il se trouve.

Le site croit bon de préciser que bien entendu, les kouffars ne connaissent rien à l’islam mais qu’on va se charger de leur expliquer et de marteler aux méchants islamophobes qui s’inquièteraient que non, « l’islam ce n’est pas ça ».

Naturellement des objets artisanaux seront proposés en guise de caution exotique si chère à nos bobos, car l’emballage flatteur de l’idéologie permet de mieux présenter le cadeau empoisonné.

L’islam conquérant renaît des restes de ses victimes, il ne prend pas encore le glaive en Occident – du moins pas encore à grande échelle, même si de plus en plus d’égorgements se pratiquent sur notre sol depuis plusieurs mois -, mais y plante des graines mortelles sous couvert d’enrichissement culturel, de bienveillance et de spiritualité à la sauce djihadiste. Il prend peu à peu position, installe ses pions guerriers, enfante et croît, tout en se victimisant ou en s’enjolivant au gré des circonstances et des interlocuteurs.

« Don’t panic, I’m muslim » peut-on lire parfois… Eh bien si, justement, il y a tout lieu de paniquer. Et ces Salons n’ont d’autre but que de nous montrer la partie exotique de l’iceberg pour mieux nous endormir. C’est une tactique recommandée en islam, n’en soyons surtout pas dupes.

Kaa, le serpent du Livre de la Jungle étranglait Mowgli tout le persuadant d’avoir confiansssss…

Caroline Alamachère

(1)  http://www.salon-musulman-valdoise.com/ 

(2) http://ripostelaique.com/je-suis-ravie-dapprendre-que-le-25-decembre-est-enfin-devenu-une-fete-musulmane.html 

(3)  http://www.facebook.com/note.php?note_id=217046491672867 

(4)  http://www.letemps.com.tn/article-64967.html 

(5)  http://www.pageshalal.fr/agenda/salon_du_petit_muslim_le_2___3_mars_2012-fr-3279.html 

Article paru aussi dans : Therese Zrihen DVIR

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

L'EN SAIGNANT 05/09/2012 19:23


Avant de poster; j'ai eu tort de ne pas visionner le film indiqué en tête par MIKA. Venant de le faire, j'avoue ne pas avoir bien compris qui est l'intervenante qui profère des menaces: Une
musulmane non voilée ou la patronne du Bar qui rapporte ces menaces dont elle a été l'objet .... ? Ce n'est pas clair car si c'est le premier cas de figure, j'espère  que cette "chanteuse
terroriste identifiable" est actuellement sous les verrous de Mme Taubira .... ? On peut toujours rêver !

Aaron 05/09/2012 17:13


L'interdiction des danses mixtes, la tenue décente (mollets couverts) et autres recommandations ou interdits ont été puisées dans l'Ancien Testament (ou les Cinq Livres de Moïse). En fait ce
prétendu prophète a compilé dans ses élucubrations les points qui lui convenaient pour en faire une doctrine .


Fort heureusement l'Eternel ne dort ni ne sommeille....Leur châtiment arrivera en temps et en heure.

L'EN SAIGNANT 04/09/2012 18:08


Quelle tristesse de voir les citoyens et dirigeants de notre "vieille" République aussi ignares et amorphes devant la montée en puissance de cette BANDE de TARÉS MENTAUX et d'ARRIÈRÉS MOYENÂGEUX
.... !

Polux 04/09/2012 17:44


Comme ils aiment bien rigoler et qu'ils adorent les ambiance festives, je pense que le chamboule-tout sera remplacé par des lapidations pour faire plaisir à Tarik Ramadan...!!! 

mika 04/09/2012 16:04


Nul besoin d'être intégriste pour interdire que l'on rit de tout...Il suffit d'être jeune et d'en être...une chance pour la france s'entend !


 http://www.youtube.com/watch?v=vk48h3Yf_JA