Les skieuses iraniennes obligées d'être accompagnées d'un tuteur!

Publié le 17 Novembre 2011

Des nouvelles (?) d'Iran. L'horreur pour les femmes.

Aujourd'hui, 13 stations de ski fonctionnent en Iran, les plus célèbre étant Tochal, Dizin, et Shemshak, le tout dans à trois heures de la capitale Téhéran. La station de Tochal  est la  cinquième plus élevées du monde à plus de 3730 m. La station a été achevée en 1976, peu avant la Révolution islamique qui renversement du Shah et a établi l'Iran comme un Etat théocratique. Cependant,les femmes qui envisagent de dévaler seules les pente  risquent de rencontrer une surprise. Une circulaire de police, a rapporté jeudi l'agence pro-gouvernementale d'information Etedaal, stipule que les femmes et les filles ne sont plus autorisées à skier en l'absence d'un mari, père ou frère. En bref, les femmes ne sont autorisés à frapper les pentes que s'ils sont accompagnés par un tuteur de sexe masculin.

 "Nous interdisons toutes les femmes de skier seules parce qu'elles n'ont pas la capacité mentale de le faire sans un tuteur de sexe masculin" ont communiqué les Mollah...Les stations de ski en Iran étaient devenues une sorte de refuge pour les jeunes femmes iraniennes, afin de s'extraire  du code vestimentaire islamique strict, et des lois de la ségrégation des sexes. Les jeunes gens se mélangent et se rencontrent les montagnes, tandis que certaines skieuses ôtent leur foulard dans lLes es stations de Dizin et Shemshak, connues pour leur abondance de poudreuse fraîche. C'est justement ce qui agace  les mollahs psychopathes. La surveillance des longs kilomètres de pentes s'est toutefois révélé difficile pour les autorités iraniennes. Malgré  ces lois , reste à savoir comment les agents  vont poursuivre des jeunes skieurs, dont la plupart sont plus expérimentés que la police religieuse elle-même !

Source 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

francis Claude 19/11/2011 05:35


merci de votre réponse Gérard et en effet nous ne sommes pas en phase sur ce sujet!!!j'ai dans ma formation trés spéciale peut etre et surement dépassée de nos jours toujours appris que lorsqu'il
y avait le feu au chateau on ne s'occupé pas des écuries...alors cher Gérard "tout vat trés bien madame la Marquise...cordialement

Gérard Brazon 19/11/2011 15:02



Sauf que les écurie se trouvent désormais dans le château! Juste en dessous des chambres et des salmles à manger! (sourire) Bien à vous.



francis Claude 18/11/2011 06:15



encore une foi chez eux ils font ce qu'ils veulent c'est triste pour nous nais c'est leur civilisation défendons la notre chez nous en les renvoyants tous chez eux(les musulmans de tous
poils) c'est bien plus concret pour notre avenir



Gérard Brazon 18/11/2011 13:33



Je ne suis pas en phase avec vous sur ce sujet! La France n'est pas une île! Tout ce qui existe par ailleurs, influent directement chez nous. Nous ne pourrons jamais plus vivre en autarcie ou
être prégnant dans le Monde en imposant nos standarts de vie! Alors donc, nous ne pouvons pas rester indifférents à ce qui se passe ailleurs et qui influencent de facto nos modes de vie chez
nous! Que nous le voulions ou non! Nous sommes que 65 millions d'habitant dont plus de 10% sont plus ou moins sensibles à ces modes de vie. La Liberté en France passe aussi par
la défense des libertés ailleurs! Si ce n'est en affirmant nos solidarités avec les défenseurs des libertés civiles et laïques en Iran, en Egypte, en Tunisie, etc. Bien à vous Francis.



isabelle 17/11/2011 23:22



Les femmes n'ont pas la capacité mentale de skier toutes seules...


Il y a parfois des choses tellement débiles qu'on finit par ne plus savoir quoi dire.


Pauvres femmes iraniennes. Même là on va leur voler leur liberté.



Gérard Brazon 18/11/2011 13:38



Je regrette qu'il n' y ait pas plus de femmes qui soient révoltées si ce n'est en France contre cette maladie qu'est l'islam envers les femmes. certes, des musulmans me disent qu'il y a une
grande différence entre les textes et les actes mais les libertés des femmes, son assurance de ces libertés passe par une interprétations des textes religieux! Et là, c'est une autre
affaire...