Les Socialistes sont une insulte à la France d'en bas - par Gérard Brazon

Publié le 18 Mai 2011

Voilà quelques exemples de la logorrhée socialiste concernant Dominique Strauss Kahn. Vous ne lirez rien sur la victime. Hé oui, pas un mot pour la victime qui de facto est ignorée des socialistes si bien pensant dans d'autres occasions. Mais il est vrai que cette femme est du peuple et qu'en plus elle est noire. Non, pour ces socialistes, c’est la misère de ce pauvre DSK qui émeut, qui provoque la colère des socialistes.

Ce pauvre DSK qui vient de passer sa deuxième nuit en prison. Seul dans une pièce qui n’a rien à voir avec les « suite présidentielle » à 3000 dollars dont ce cher DSK avait l’habitude. Seul, en attendant peut-être de partager sa modeste couche avec une population qui va sans doute se régaler de cette chair tendre et blanche. Sans doute ressentira-t-il pour la première fois, les regards concupiscents d’une gente masculine qui profitera sans doute d’une douche pour lui prouver combien l’attention est forte et combien elle aimerait lui prouver une certaine forme de tendresse. Sans doute… sans doute ! A moins que l’argent, les entregents, les avocats fassent qu’il n’aura jamais à vivre les affres que connaissent les femmes qui subissent des violences sexuelles.

Toutes les déclarations de ces socialistes que vous allez lire sont une insulte à toutes ces femmes qui ont eut à subir la violence de mâle en rût incapable de se contrôler. La femme est belle certes. La femme mérite mieux que des soudards. Alors les commentaires de ces dirigeants socialistes sont infamants, ils sont injustes, indignes de personnes sensées défendre la veuve et l’orphelin. Ils font la preuve que leur humanisme n’est qu’un humanisme de façade, un outil de propagande, une exercice de style. Ces hommes n’ont pas d’excuse à leurs discours mais de la part de femme socialiste, c’est totalement abject.

Gérard Brazon  

Elisabeth Guigou sur Europe 1.

"La violence de ces images d'un Dominique Strauss-Kahn à qui on n'avait pas permis de se raser, fatigué, qui n'était pas habillé normalement, tout cela porte atteinte à la dignité humaine". De plus, elle a trouvé "écœurantes" les images du directeur général du FMI, elles sont "d'une violence et d'une brutalité inouïes", et a mis en garde contre "une espèce de curiosité malsaine". "Nous devons nous, en France, nous méfier de ça et faire très  attention à l'équilibre des informations".

Martine Aubry, premier secrétaire du Parti socialiste,

 "très choquée par les images".

Robert Badinter sur France Inter

"Ce que j'ai vu hier, le spectacle de cet homme (...) exhibé, mitraillé par les photographes jusque dans la voiture où on l'apporte, c'est une mise à mort médiatique". "On aurait très bien pu l'amener discrètement, on a voulu cette exhibition". "On dit 'c'est la justice égale pour tous' - plaisanterie, dérision! En vérité, quand Strauss-Kahn est là assis au milieu des autres, il est ravalé délibérément au rang du minable dealer, sauf que le dealer, personne ne le connaît. Ce n'est même pas la double peine, c'est déjà la destruction", "C'est honteux, ça n'a rien à voir avec la justice et en particulier la justice américaine", a-t-il jugé. "Ça porte un mot, ça s'appelle une tragédie".

Pour Jack Lang

C’est "un lynchage", la justice américaine "peut être une justice infernale". "La mise au pilori médiatique fait horreur et suscite l'écœurement", a dit l'ancien ministre socialiste sur Europe 1. "pas impensable" que la magistrate qui a prononcé lundi le placement en détention provisoire de Dominique Strauss-Kahn ait voulu "se payer un Français"

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Johanny 22/05/2011 10:28



ce qui me scie, ce sont toutes ces ex-soixantehuitardes frustrées hurlant au scandale que nous ne soyons pas au garde-à-vous en attendant que leur idole de satyre soit enfin innocenté au
nom dupouvoir du fric et qui mouillent leur petite culotte rien qu'en entendant prononcer son nom !... les "pauvres chéries sont outrées du non respect de la présomption d'innocence dont
elles n'avaient rien à foutre pour Eric Woerth et espéraient même voir madame de Bettancourt en mourir d'un infarctus.


Bien entendu ces braves linotes en iraient même jusqu'à accuser la femme de chambre de n'avoir pas su "saisir sa chance inouÏe !



Nancy VERDIER 21/05/2011 17:08



C'est presque cela Berlaine. D'ailleurs ces femmes socialistes sous Mitterrand, se sont déjà "gentiment" couchées les unes après les autres devant sa Majesté...pour obtenir ses récompenses.
C'était déjà écoeurant de voir ça.  Jack Lang a dit mieux : "Il n'y a pas mort d'homme" sous entendu, "bon, c'est peut-être un p'tit viol,  mais pas si grave que ça". Là est dépeinte
toute notre société post-soixante huitarde qui a perdu le respect des choses et les socialistes en sont la bonne expression. Pour les féministes anglo-saxones et les médias américains, cette
phrase de Jack Lang a dû être catastrophique. C'est tout ce que les Américains détestent chez les Français. Nous sommes en complète opposition avec le monde anglo-saxon sur ce point.
 En France, une affaire semblable aurait été occultée. Aux USA, l'argent peut tout régler. De toutes façons attendons le procès. Cette femme devait évidemment savoir qu'en portant plainte
contre DSK elle pouvait gagner le jackpot (il y a eu un précédent où la victime a touché 300 millions de dollars) et je pense que c'est comme cela que tout se terminera. Cela étant, j'espère que
ce sera une bonne leçon pour la classe politique française. Sous de Gaulle c'était autrement plus propre. Tout a dérapé depuis Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac.... Sarko c'est un peu
différent....quoique. Par contre, je n'ai pas beaucoup entendu nos anciennes féministes...Où sont-elles toutes ces femmes gauchistes (elles doivent avoir 65 - 70 ans). Alors mesdames...vous
n'êtes quand même pas toutes devenues musulmanes ou pro-islamistes...??? 



Johanny 18/05/2011 13:45



Parmi ses amis socialistes ou ses admiratrices, quelqu'un a-t-il pensé à lui faire parvenir quelques oranges et une poupée gonflable ?... soyons humains !



berlaine 18/05/2011 12:18



L'attitude des Socialistes est toute logique et cohérente car, empreinte de la nouvelle orientation islamo-masochiste qui découle des options prises par leurs demeurées têtes de listes: Martine
et Ségolène qui sans doute en bonnes musulmanes de la secrète 5ème colonne, s'aplatissent et se couchent devant leurs mâles musulmans. Le mépris de la femme fera sans doute partie de leurs
engagements de soubrettes soumises dans leurs professions de foi pour les prochaines présidentielles. Ce serait ainsi encore plus clair et lumineux pour convertir la France et faire de l'islam
notre religion d'état.  Ben voyons .! PAUVRE FRANCE.!



isabelle 18/05/2011 09:18



Je ne peux m'empêcher de penser à ce que cette femme va subir, si procès il y a. Les avocats de DSK ont déjà annoncé qu'ils allaient prouver qu'elle était consentante. Eh oui.


Ils vont éplucher les moindres détails de sa vie, monter en épingle le moindre fait pour prouver que ce n'était qu'une s...Pensez-donc, elle est déjà mère célibataire !


Outre l'odieux qu'elle vient (peut-être)de subir, elle va se voir traînée dans la boue par des experts en manipulation. Je lui souhaite de tout mon coeur que d'excellents avocats vont venir à son
secours.



Robert le Miro 18/05/2011 08:57



Les dirigeants socialistes sont au socialisme ce que Rickers Island est à la chaîne Sofitel.