Les soumissions de Valls du Royaume Uni et d’Obama. par Lucien SA Oulahbib

Publié le 31 Août 2013

Photo du profil de Lucien Oulahbib  Par Lucien SA Oulahbib 

Bien sûr qu'il ne s'agit pas des "mêmes"… sauf qu'à chaque fois il est question d'idéologie qui prétend être la réalité : en France, Taubira et Mucchielli sont persuadés que les "go fast" vont s'amender de la prohibition eux qui friment depuis toujours façon made in Miami ou L.A dans leurs bolides flambants neufs (qu'ils peuvent louer au quotidien) au nez de tous jeunes (mal) éduqués par une école généraliste de plus en plus "out" et par des structures culturelles et sportives complètement dépassées, tant par le contenu mou, nihiliste, queer, du premier, que par le caractère désuet et bureaucratique du sport municipal avec ses piscines minuscules d'un autre temps et se permettant d'ouvrir et de fermer à des heures de bureaucrates. Valls savait cela. Il a été maire.

Il sait aussi que la plupart des délinquants sont en situation de rupture politique profonde qui a pu être résolu aux USA en abandonnant une politique de l'excuse que Taubira veut appliquer malgré son échec notoire, même si l'on peut manipuler des statistiques étrangères, nordiques, alors que d'une part la France n'a pas la même histoire avec ce genre de population, et d'autre part on serait curieux de savoir si ces statistiques prennent en compte les dernières émeutes en Suède… et aussi la montée en puissance des populismes au Nord précisément, lassés par ces expérimentations médiocres.

Taubira est (a été), de tout temps, une (piètre) idéologue qui ne connaît rien à la réalité sinon la texture d'un discours avec lequel elle prétend "détruire" les opposants à sa "réforme" alors que toutes les prémisses de celle-ci sont fausses et ont été démontrées par de nombreux chercheurs à commencer par MM Gassin et Cusson dont j'expose les thèses dans mon livre (prémonitoire) :Disparition du "crime" dans la sociologie contemporaine.

En fait Valls opère comme les écolos en leur temps : au lieu de créer les conditions de service public réel permettant une politique efficace (par exemple de meilleurs transports en commun en ouvrant également à la concurrence) il opère une fuite en avant dans une double soumission : plutôt que de démissionner, ce qui aurait eu de l'éclat et l'aurait posé d'emblée comme recours sinon en 2017 du moins en 2021 (Montebourg se prépare prévoyant l'échec de Hollande/Sapin), il se soumet à l'idéologie ; par ailleurs il considère que c'est en immobilisant, en "essentialisant" les origines religieuses de cette population délinquante (en accélérant la construction de mosquées alors que Notre Dame a mis cent ans pour être terminée) qu'il intègrera, et ce en plus de la naturalisation accélérée, alors que la spécificité du rejet de l'identité française est patente dans cette population (et aussi à gauche) tant elle a été éduquée dans et par ce rejet comme je l'ai démontré dans mon  livre :Le monde arabe existe-il ?…

Quant au Royaume Uni, les nihilistes/relativistes ont gagné depuis longtemps, malgré le sursaut "conservateur" actuel lié bien plutôt à des questions économiques que politiques. Au Royaume Uni l'on a en effet basculé du rejet de l'ère victorienne, dont les années 60-80 ont été la pointe, vers l'acceptation progressive d'un pseudo rigorisme savant islamique made in europa qui non seulement prétend être à la pointe de la pensée mondiale (et ce de tout temps) mais surtout absout par dessus le marché toute violence venant d'un musulman comme étant issue d'une "déviation" ( à la façon du communisme français, Staline comme déviation de Lénine) : ce dit "musulman" n'aurait pas compris le "true" islam donc s'il y a de la violence cela provient soit de cette incompréhension, soit de la "misère sociale", soit encore d'un complot judéo-américain que les "donneurs d'alerte" ont pour tâche de déceler.

Aussi il sera de bon ton certes de condamner les actes "supposés" d'Assad, mais moins parce qu'il utiliserait les armes de Saddam niées vigoureusement en son temps par la même gentry obséquieuse (et se prétendant même "lord") que du fait de son refus de se soumettre à la vulgate islamique made in europa qu'il s'agit de sauver, mais sans l'aval de l'ONU ce serait admettre que la haine, totale, anti-Blair qui s'était déclenché (en France également avec un Villepin hagard qui se croit réincarné en gargouille, mais n'est pas gargouille qui veut) aurait été une haine "disproportionnée" donc les cyniques et autres mous préfèrent voter contre l'entrée en guerre, moins encore une fois à cause de l'inutilité d'une telle action réduite à une frappe "punitive" (on est toujours dans la pensée sado-maso, partagée également par Hollande) mais uniquement parce que la gentry comme la Vieille Garde ne se rend pas et préfère continuer à croire qu'au fond Assad n'a pas compris le "true" islam. 

Il est clair que Poutine, nouveau tsar (tout ça pour ça…Qu'en pense Badiou ?…) doit bien savourer sa revanche en buvant du bon vin d'Anjou de son copain " Depardiou".

Pendant ce temps Obama se prend pour Luther King en confondant les droits humains et le droit de certains gays à dire tout le droit. Et alors qu'il est parti prématurément d'Irak, démantelant le long travail opéré avant lui pour disjoindre tribus sunnites et djihadistes, il a bégayé en Libye (comme Sarkozy mal conseillé par BHL) croyant par ailleurs avoir décapité Al Keida en tuant le "déviant Ben Laden" (comme l'on dit chez les Saoud wahhabistes) ce qui fait qu'il a nié le caractère prémédité du meurtre du Consul à Benghazi ; il a par ailleurs joué la carte des Frères Musulmans en Égypte en bon relativiste sauf que l'islam made in europa n'a pas pris là non plus (comme il ne prend pas en Turquie et en Tunisie), il tente enfin de sauver quelques vagues notions d'humanité dans un Orient qui a été décervelé depuis un bon millénaire et est au bord de l'éclatement (ce qui est de bonne augure pour les "minorités" dominées alors qu'elles sont la majorité en réalité).

N'oublions pas que les "lumières" islamiques tant vantées ont été en fait le produit de l'antiquité tardive influencée par les penseurs syriaques, perses, babyloniens, grecs, byzantins. Dès le XIIème siècle tout était fini, (et la réaction puriste islamiste commence au XIVème siècle et s'accentue à la fin du XIXème, j'en parle dans mon article Nationalisme arabe et islamisme). Obama pense qu'en tuant quelques déviants il pourra à lui tout seul redresser un arbre stérile et tordu.

Au lieu de s'en prendre à l'Arabie Saoudite qui est la source (avec le Qatar) du djihadisme mondial (et qui en réalité combat dans Al Keida les plus impatients) Obama remue la conscience universelle "supposée" qu'il condamna en 2003, même si des centaines de milliers de Shiites et de Kurdes avaient péri depuis la première guerre du Golfe, les USA refusant à l'époque de mettre à bas Saddam alors qu'ils avaient poussé Shiites et Kurdes à la révolte. Il est vrai que Bush et surtout Rumsfeld avaient décidé la guerre en Irak pour créer un foyer de tension extérieur aux USA et protéger l'Arabie Saoudite, du moins ses réserves, moins nécessaires aujourd'hui comme on le sait. Sauf qu'Obama se soumet de nouveau à l'injonction de celle-ci alors que les USA n'avaient pas bougé quand Saddam utilisait le gaz contre les Kurdes et les shiites, en Iran également durant la guerre Iran-Irak.

Ces trois soumissions, françaises, anglaises, américaines, en dit long du degré d'effondrement d'une conscience politique et morale occidentale vidée de son sang spirituel, ne réagissant plus désormais que par des automatismes, ceux d'un zombi en phase terminale.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Pivoine 31/08/2013 13:55


Ces trois soumissions, françaises, anglaises, américaines, en dit long du degré d'effondrement
d'une conscience politique et morale occidentale vidée de son sang spirituel, ne réagissant plus désormais que par des automatismes, ceux
d'un zombi en phase terminale.


 


Le monde occidental, autrefois synonyme de monde libre, en favorisant l'islamisme dans les pays musulmans, ainsi que chez lui par le biais de l'immigration, est en train de se discréditer aux
yeux du monde entier.


Seul Poutine fait figure aujourd'hui de défenseur de la liberté !


 

mika 31/08/2013 11:39


Lucien à tout bon.


MANUEL VALLS...Après le dérapage, séance de rattrapage aves une journaleuse choisi au hasard !
                                


(0mn 55) https://www.youtube.com/watch?v=mwDncUWWdJs


 


 


OBAMA ne confond pas hommage et soumission... 


(0mn12) https://www.youtube.com/watch?v=a3ZZ8ncrh1Y