Les sous-mariniers israéliens doivent renoncer à leur double nationalité

Publié le 14 Février 2012

L’armée israélienne exige maintenant que les nouveaux candidats à l’entrée dans la marine et plus particulièrement dans le service de la flotte sous-marine, renoncent à leur double nationalité pour rejoindre cette unité d’élite.

La demande de renoncement de la double nationalité a été rendue officielle pour certaines unités de combat de Tsahal, dont les postes nécessitent une côte de sécurité très élevée. Les recrues de la flotte sous-marine vont donc devoir, dans les prochaines semaines, renoncer à leurs autres nationalités afin de pouvoir continuer à y travailler. Et les futures recrues devront faire la démarche d’annulation avant de s’engager dans les demandes d’intégration dans les sous-marins.

Cette récente décision a soulevé une forte opposition parmi les officiers de réserve de la flotte, qui prétendent que la nouvelle exigence devrait limiter le nombre de volontaires servant dans cette unité.

« C’est absurde ! Beaucoup d’excellentes recrues détiennent la double nationalité mais souhaitent servir dans une unité d’élite telle que le parc sous-marin, » explique un ex-officier.  »Dans un pays qui se bat pour chaque recrue, en particulier dans les unités d’élite, cette demande ne devrait pas être faite. Les soldats servent quelques années seulement, et ne doivent pas payer ce prix en perdant la nationalité étrangère qui peut être utilisée plus tard dans la vie. » (Rappelons tout de même que la nationalité ne peut être conçue comme un outil de gestion de sa vie! Rappelons aussi que nous avons eu dans notre armée française des soldats qui ont fait le choix d'être autre chose qu'un soldat au service de la nation comme par exemple cette rebellion de soldats musulmans refusant que le bateau sur lequel ils servaient, participe au bombardement lors de la guerre au Kosovo. La nationalité ne peut-être qu'une et j'approuve le fait que l'armée israèlienne puisse demander qu'il soit fait un choix. Ndlr Gérard Brazon)

 

Les agents de sécurité disent pour leur part que, ces dernières années, il y a eu un déclin du nombre d’unités qui exigent une renonciation de nationalité étrangère dans le cadre du processus d’habilitation de sécurité. Les critères pour recevoir une habilitation de sécurité sont décidés par les unités elles-mêmes, mais aussi par le Shin Bet et le Conseil national de sécurité, selon le niveau d’exposition à des documents classifiés pendant le service.

Dans les unités de combat, les candidats sont tenus de déclarer toute nationalité étrangère, mais pas d’y renoncer. Selon les médias internationaux, les sous-marins de Tsahal opèrent dans les eaux étrangères, loin des frontières d’Israël.

Elyes Kahn – JSSNews

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Repost 0
Commenter cet article

Epicure 15/02/2012 10:46


OK les amis pressés et inattentifs, comme moi...ça m'arrive aussi...Néanmoins je persiste à penser avec Miche Loeb (ex prof de philo...) que la rigueur commence par ce souci de précision
exactitude et cohérence dans la pensée comme dans l'acttion qui en découle: les conventions sémantiques et orthographo-syntaxiques...

riziere 14/02/2012 22:33


Bien dit Claude Germain, nous ne sommes pas sur les bancs de la classe. Les fautes d'orthographe ça passe mais il y a bien d'autres fautes qui sont faites et qui ne devraient pas passer pour nos
gouvernants

Claude Germain V 14/02/2012 20:59


Il est sur qu'une fois dans la tombe les fautes d'orthographe et la syntaxe on a toute l'eternité pour la reviser .Pas grave ,il y a des soucis plus important que cela .

Epicure 14/02/2012 20:55


Il faudra surtout que MLP s'occupe de l'orthographe et la syntaxe des Français de Souche qui n'"nt rien appris à l'école.....

Claude Germain V 14/02/2012 20:09


Quand on manipule l'arme atomique dans un sous marin ,il est sur que l'on ne peut plaisanter avec la " Chose" et je donne parfaitement raison aux Israeliens d'agir ainsi .


Nos chers journaux collabos ont bien oublié les muniterie diverses sur le Charles de Gaulle ou des "chances-pour-la France " s'etaient barricadés a plusieurs reprises dans les coursives et
cuisines ,en VERITABLES MUNITENERIE " ces traitres de souche ne voulant pas aller se battre en Afganistant contre leurs freres musulmans ,et cela s'est produit egalement dans moultes casernes
mais cela est français donc la collaboration contre la France , nos dirigeants connaissent ,donc toutes ces trahisons : pas grave .En considerant que des corps de police ,gendarmerie et autre
secteurs militaires sont infiltrés avec la bienveillance et la benediction de nos dirigeants DE TOUS PARTIS POLITIQUESuc


 


On y vient tout doucement ,donc un jour pour des milliers d'Israeliens et de Français Juifs ,ils devront se soumettre peut etre a ce choix ,tout a fait normal et naturel .Ce qui est bon pour les
uns en Israel et bon egalement pour le CRIF en France qui desormes devra s'abstenir de critiquer effectivement MLP  .


MAIS N'OUBLIONS PAS NOS MILLIERS D'APATRIDES DE DIVERSES NATIONALITE ,meme ceux qui sont installés au gouvernement ,nés en Egypte
, Liban , Israel , Turquie ,Irak ,Libye ,Tunisie  , Maroc , Algerie etc...etc ...et qui viennnet profiter chez nous de moults avantages auquels en definitive ils n'ont pas droit .


Si MLP passe ,il faudra quelle s'attaque serieusement a ce probleme ,puisque le Français de souche n'a pas droit a la reciproque dans tous ces pays .C'est peut etre le début de ce que l'on
pourrait appeller l'égalité républicaine


 

Epicure 14/02/2012 19:44


La logique des choses apparait plus clairement aux esprits simples quand la pression du Réel s'impose: les conceptions nationalistes des autres sont toujours plus abusivesque les siennes
propres...Les Juifs doivent se rendre compte du choix qui doit être le leur.... et ne pas critiquer Marine Le Pen quand ils font la même chose chez eux ou soutiennent ce que les israéliens font
et décident de façon fort justifiée au plan National justement....


La seule double nationalité qui me parait incontestablement justifiée est celle du mariage qui peut être objet de divorce et alors, en cas de non conservation de la nationalité d'origine d'une
jeune femme, elle peut se trouver  reléguée à devenir "Etrangère" chez ses parents, dans son pays d'origine.(Cas vécus fort nombreux dans les archives des Ambassades...)