Les versets du Coran à l'école? "C'est qu'une simple leçon d'histoire" dit Christelle Lainet! Par Gérard Brazon

Publié le 1 Février 2013

Gérard 60 ans-1- 2012 Par Gérard Brazon 

On savait tous que les journaleux sont de gauche! On savait même qu'ils étaient formatés par les écoles de journalisme. On savait qu'ils avaient voté à 73% pour François Hollande, que les manifestations des catholiques étaient, à leurs yeux, plus choquantes que les prières de rue des musulmans. On savait aussi qu'il ne fallait pas compter sur eux pour dénoncer le racisme anti blanc, car à leurs yeux il n'y a de raciste que le blanc dont l'extrême droite est son prophète. Nous savons tout cela mais je suis resté pantois devant l'article du journaliste Nicolas Galmiche de l'Est Républicain.

Il nous relate l'infamie (!!!), d'un article de Riposte-Laïque de l'excellente Caroline Alamachère dénonçant ce qui est, et reste à nos yeux, la véritable infamie: l'enseignement de versets du Coran dont on connait l'extrême gentillesse en général, avec des versets particuliers qui sont des appels aux meurtres des chrétiens et des juifs. Mais cela ne heurte en rien l'inculte journaliste omnubilé par l'islamophobie synonyme selon lui, de racisme. Pauvre esprit à défaut de simple d'esprit. La pollution islamiste est bien réelle! Le virus vert-islam est présent et coule dans les veines des différentes rédactions journalistiques.

Ainsi donc, avoir peur de l'islam est raciste aux yeux de ce triste sire! Car c'est un acte raciste que de dénoncer une religion qui détruit des Bouddhas géants en Afghanistan  au nom d'un Dieu comme elle a détruit au Mali des tombeaux, comme elle menace de détruire les pyramides d'Egypte sans compter les milliers de morts chrétiens, juifs et animistes de ces dernières années. Sans parler de ces femmes, qui sous le joug de cette religion sont considèrées comme inférieures par la volonté d'Allah, et qui sont mises sous la "protection" des hommes qui s'en servent comme des ventres au mieux, ou d'utiles vagins le plus souvent! Qu'il soit bien entendu nous dit la bien pensance: cette religion est une race envers et contre toute logique et elle est, non seulement une merveille d'humanisme, mais est aussi persécutée par des misérables rédacteurs de Riposte-Laïque attentifs à ces "petits détails religieux" liberticides sans grande importance.

Ce Nicolas Galmiche est comme beaucoup de ses collègues, un journaliste de peu de foi dans tous les sens du terme à moins qu'il ne soit à lui tout seul, les trois petits singes de la fable - ne rien dire, ne rien voir, ne rien entendre - mais bon sang, qu'est-ce qu'il peut écrire comme âneries.

Cependant dans ses déclinaisons, il y a des raisons objectives d'êtres ravis car enfin, il semble que la peur change de camp. Riposte-Laïque et sa" talen- tueuse" rédactrice Caroline fait réagir dans le bon sens et poussent les dhimmis de service à se poser des questions. Cependant, la bête imbécile à défaut de ne pas être encore immonde bouge encore!

La directrice dit: « Tout ça pour une leçon d’histoire… » Quelle innocence tout de même! Voici qu'elle confond l'histoire des religions avec le contenu d'une religion! On peut bien sûr expliquer la naissance des religions sans être pour autant obligé de faire apprendre par cœur des versets et de noter voire de sanctionner les élèves qui n'ont pas appris ces versets. Mais il faut croire que c'est au-dessus de sa tête de petite directrice d'école primaire d'une école privée! Il est vrai que de plus en plus d'écoles catholiques retirent les croix chrétiennes dans les salles de classes pour ne pas "gêner" les élèves d'une autre confession. Comme si les parents ignoraient où ils mettaient leurs enfants! Si Jésus avait une tombe, il se retournerait sûrement.

Poursuivons le récit fait par le journaleux de service sur  cette "pauvre directrice": Au bout du fil, la directrice de l’école primaire Notre-Dame, à Saint-Mihiel, est indignée. Consternée et surtout apeurée après la publication, mardi sur un site Internet très "bleu-blanc-rouge" et dont les articles prônent ouvertement l’islamophobie. Car être "bleu blanc rouge" aux yeux de ce journaleux est indigne! Le même a dû s'esbaudir devant l'élection de Barak Hussein Obama qui porte comme beaucoup d'américains les couleurs de son drapeau aux revers de ses vestes. Mais ce que les américains peuvent faire, un  français ne le peut pas car automatiquement, les couleurs nationales sont sous la condamnation de la bien pensance et signifie "extrême droite", "fasciste", "islamophobe"  et donc raciste. La boucle est bouclée et c'est pourquoi, depuis maintenant 5 ans, je porte mes couleurs aux revers de mes vestes et j'emmerde le premier qui me fera une réflexion. Ces petits pin's sont bon marché et se trouvent un peu partout. Je vous encourage à en faire autant! Lorsque nous nous croiserons, nous nous sourirons au passage!

Le journaleux poursuit: la directrice reçoit peu après une lettre d’un parent qui trouve inadmissible cette leçon au sein de l’école. « Je lui ai répondu par écrit qu’il s’agissait d’un cours d’histoire comme un autre » Elle insiste la bougresse sans réaliser la stupidité de sa réflexion.

"Je reçois des coups de téléphone très menaçants de personnes qui me traitent plus bas que terre et ma boîte mail est saturée par 300 lettres d’insultes et de menaces personnelles"souffle Christelle Lainet, soutenue par sa hiérarchie et le rectorat. Ce qui prouve à mon avis, que les français ont encore une conscience! J'ai fait partie de ceux qui ont envoyé un courriel à cette directrice! Il n'était en aucun cas injurieux et ne contenait aucune menace! Mais bien entendu, le journaleux ne parle pas de ces courriels de français corrects, la majorité j'en suis sûr, qui ont dit leur malaise à cette directrice!

Entre « mauvais rêve ou réalité » poursuit le journaleux! Faisant mine de ne pas comprendre que c'est lui le mauvais rêve mais aussi la réalité pitoyable de journalistes à la botte du politiquement correct - à vomir - puisqu'il dénie aux français, aux parents de contester la propagation dans une école publique et laïque et dans une école privée catholique un enseignement religieux mortifère et liberticide! Ce sont les parents qui ont raison contre cette directrice, contre l'éducation nationale! La vérité n'a pas de couleurs particulières, elle n'est pas bleu blanc rouge, elle est tout simplement!  Elle est lumineuse et évidente pour beaucoup de français !

Et bien entendu, ce journaleux termine sur la doxa habituelle apprise sur les bancs de l'école du journalisme: une affaire aux relents détestables et nauséabonds. Je lui mettrais une mauvaise note à ce Nicolas car il a oublié "les heures sombres de notre histoire". Tout se perd ma brave dame…

Quoiqu'il en soit, nous voyons bien que la presse "aplaventriste" est à l'œuvre mais que grâce à internet la presse libre peut encore être lue sur nos ordinateurs par des milliers de français ! 2013 est l'année de la résurrection, l'année de tous les dangers aussi car, la bête imbécile à défaut de ne pas être encore immonde, va chercher à nous faire taire!

Je termine sur un mot: Résistance!

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Du côté des médias

Commenter cet article

Daphnis 07/02/2013 13:18



FAIVRE G. 01/02/2013 18:41


J'habite Contrexeville et toutes les heures ce matin(peut-etre aussi toute l'après-midi et ce soir...) sur radio bleue Lorraine, on entendait "une directrice d'école submergée de mails racistes
provenant d'un site d'extrême droite... Elle s'est même exprimé elle même sur cette radio, disant qu'elles avaient reçu des mails menaçants, qu'elle ne comprenait pas,


que l'histoire des religions était inscrit au programme et qu'une plainte allait être déposée et que les parents d'élèves étaient aussi indignés qu'elle. 

christophe 01/02/2013 18:30


Cette école n'est pas un cas isolé. Le plus regrettable c'est qu'il s'agit d'une école catholique...


Une autre histoire dans une école publique :


http://www.fn78-1.fr/article-l-ecole-de-la-bien-pensance-113062754.html


 

L'EN SAIGNANT 01/02/2013 16:16


Comment notre école publique peut-elle en être arrivée là.? Cette pauvre directrice ne remonte pas le niveau de sa castre, déjà tellement bas ... ! Rôle sans aucun "pouvoir" que de permettre à un
dixième du personnel d'empocher quelques euros de plus chaque mois.!

Respectvaleurs 01/02/2013 14:33


Dans cette France schizophrène où nous avons une poussée islamique alliée des bobos bien-pensants, des médias complaisants et des oligarques cyniques,  face à nombre de patriotes qui peu à
peu se réveillent, quelle sera l'étincelle qui mettra le feu aux poudres?

segond 01/02/2013 12:38


depuis quand    les versets du coran ,  sont une  leçon d'histoire ??? on est plus chez nous , notre pays la france , par complêtement en déconfiture , pourquoi ne pas faire
des leçons de catéchisme a l'école? ce serais plus juste non ? jusqu'a quand va-t-on étre obligés de supporter les bêtises de ce gouvernement , ils sont incompétent , diriger un pays il faut être
intêgre, ne pas favoriser les copains de tes copains sont mes copains , 

LA GAULOISE 01/02/2013 12:31


Je me demande si certaines personnes ne seraient pas des agents " pro-islamistes " meme dans nos écoles privées.

Pouf 01/02/2013 10:43


Eh bien voilà une bonne nouvelle ! Si la Directrice a reçu 300 courriels "insultants", c'est qu'elle a dû recevoir des milliers de courriels de protestation, car cher Monsieur Brazon, vous n'êtes
pas le seul à lui avoir écrit posément et sans insultes...moi aussi....et combien d'autres....!

Claude Germain V 01/02/2013 10:42


J'ai téléphoné a l'honorable institut , poliment et calmement , la personne m'a repondue qu'ils n'ont jamais demandé aux gamins d'apprendre par coeur le verset du Coran....Par contre ce qui m'a
derangé c'est que cette "lecon d'histoire " n'etait pas du tout demandé par le rectorat ,et ce que j'ai dit a cette dame , c'est qu'ici au Pays Basque , nous n'aurions pas accepté qu'on apprenne
a nos gamins comment etait faite une mosquée et encore moins de leur mettre entre les mains un verset du coran .....pas question de ces choses là sous peine de problemes juridiques .


Donc parait 'il que sur Internet quelque par traine un dementi de l'etablissement  sur cette pitoyable affaire ......???? a voir .......