Lettre de Houria Bouteldja à Éric Zemmour : mais que font les antiracistes ?

Publié le 19 Juin 2014

 Par Charles Rouvier pour Bd Voltaire

C’est la mode des lettres ouvertes. Le 16 juin, Houria Bouteldja, membre éminent du non moins éminent Parti des indigènes de la République, a adressé une« Lettre à Éric Zemmour, l’Israélite ». Et cette lettre est très intéressante.

Bien entendu, la lettre elle-même ne vaut pas grand-chose. Ce n’est guère qu’une longue éructation que l’auteur a maladroitement revêtue d’idéologie et de psychanalyse, avec un talent littéraire douteux. Elle prend une tout autre valeur lorsqu’on considère ce document comme une synthèse de ce que pense aujourd’hui une certaine partie de la population. Dans cette lettre, elle se révèle entièrement. Tant sur le fond que sur la forme.

Sur le fond, qui est tout de même le plus important, Houria Bouteldja démontre que l’assimilation est non pas « en panne » à cause d’une mauvaise politique d’urbanisation comme le clament nos politiques encore aveuglés par le matérialisme. L’assimilation est rejetée dans son principe, perçue comme« un sacrifice identitaire auquel tu a dû te soumettre ». Elle ajoute « tu nous en veux de résister », indiquant noir sur blanc que « nos foulards, nos barbes ostentatoires, nos mosquées, nos viandes halal » ne sont pas un mode de vie compatible avec la République mais un moyen de lutter contre elle.

Au passage, l’auteur de la lettre accuse Éric Zemmour, ce « supplétif », d’avoir toujours été en « croisade » contre eux (les indigènes) lorsqu’il dénonçait « les racailles de banlieues ». Si ça ce n’est pas de l’amalgame…

Mais la meilleure partie, c’est celle où, n’y tenant plus, les nerfs à vif à force de vouloir rester civilisée, Houria Bouteldja finit par lâcher toute prétention à argumenter. Le paragraphe commençait bien, disant en substance : « Tu dis que le Coran est violent mais cela fait un siècle (passons sur la réécriture de l’histoire) que nous sommes là, alors comment se fait-il que nous n’ayons pas obéi depuis tout ce temps à un livre saint si belliqueux ? » Sa réponse, la voici : leurs parents ne savaient juste pas lire mais, prévient l’auteur, « nous, on sait lire et je ne te dis pas les dégâts que ça peut occasionner ». Elle le sait et le dit elle-même, les extrémistes nauséabonds vont se pourlécher de ce qu’elle vient d’écrire, mais comment leur en vouloir ? La voici qui essaie péniblement de donner un discours un tant soit peu argumenté, et patatras ! Elle finit par une menace toute moisie et dont on ne sait même pas à qui elle s’adresse exactement…

Sur la forme, inutile de revenir sur la prose approximative, le tutoiement insupportable, les poncifs et lieux communs d’une pensée limitée, les contresens… Sont tout de même remarquables les « tu es arabe, ou berbère, mais c’est pareil », un comble dans un texte contre l’assimilation, ou encore l’usage du mot « indigènes » pour désigner ceux qui, précisément, ont immigré dans un pays vieux de quinze siècles de leur plein gré pour ensuite lui cracher au visage.

Nous attendons toujours les réactions des associations antiracistes à cette lettre à Éric Zemmour, laquelle, à l’évidence, fait percevoir les immigrés maghrébins sous un jour parfaitement caricatural et paranoïaque.

Houria Bouteldja

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

lombard 27/06/2014 19:13


bonjour


cette raclure ne devrait meme plus etre ici,elle n'exprime que la haine de notre nation en refusant de s'intégrer.quelle en tire les conclusions et qu' elle achete enfin son billet de retour
.Quant à son discours ,quelle profite de notre démocratie, au bled cela sera fini.....les gens qui savent lire et écrire peuvent etre en danger.   REMIGRATION

island girl 19/06/2014 16:21


Avec cette serpillère sur la tete cette bouffonne représente bien ce qu'elle est!

L'EN SAIGNANT 19/06/2014 12:04


Question stupide ... Car maintenant les RACISTES sont les ANTI RACISTES .... À force de se regarder le nombril mais PARASITES NOCIFS, À COUP SUR ILS SONT .!

mika 19/06/2014 11:52


Éric Zemmour  "Il n’y a pas de colonisation s’il n’y a pas la République"


http://www.egaliteetreconciliation.fr/Eric-Zemmour-Qui-colonise-C-est-la-Republique-24090.html