Lettre ouverte de Philippe Bouvard à François Hollande

Publié le 30 Juin 2012

Philippe Bouvard ancien animateur - auteur - créateur TV 

Je ne suis pas un héritier. Je n’ai jamais disposé d’un franc, puis d’un euro que je n’aie gagné à la salive de ma langue ou à l’encre de mon stylo. Je profite d’une aisance qu’il ne m’est possible de sauvegarder qu’en continuant à travailler – à 82 ans – dix heures par jour et 365 jours par an.

J’ai élevé de mon mieux mes enfants. J’aide mes petits-enfants à poursuivre les études qui n’ont pas été à ma portée. J’ai toujours payé mes impôts sans un seul jour de retard et sans un mot de remerciement.

J’ai financé des porte-avions que l’on ne m’a pas admis à visiter, des bâtiments officiels à l’inauguration desquels on a omis de me convier.

Et ne voilà-t-il pas qu’un énarque, entretenu depuis sa majorité par les contribuables voudrait me faire honte de ce que je gagne avant de me déposséder de ce qui a échappé à la triple érosion du fisc, de l’inflation et des emplettes inutiles !

Je suis un créateur et un mainteneur d’emplois. Je fais vivre des proches dont certains m’accompagnent depuis plus de trente ans et que le candidat socialiste (puisque c’est de lui qu’il s’agit) projette implicitement de diriger vers les Assedic.

Or, en quoi ai-je démérité ? Ai-je volé quelque chose à quelqu’un ? N’ai-je pas donné au fur et à mesure que je recevais, persuadé que la dépense constituait le plus efficace acte social ? J’ai perçu quelques heures supplémentaires, mais aucune subvention.

Je n’ai touché d’autre argent public que la maigre solde d’un sous-officier durant mes quinze mois de service militaire. Je n’ai jamais bamboché aux frais d’une république qui examine à la loupe les additions de restaurants de ses dignitaires mais qui continue à les régler.

Je n’ai jamais fréquenté de paradis fiscaux. On chercherait en vain la plus petite niche chez moi depuis que j’ai cessé d’avoir des chiens !

Une seule fois, je me suis délocalisé dans le cadre de la loi Pons à la coûteuse faveur d’un investissement hôtelier dans les Dom-Tom qui m’a fait perdre 100% de ma mise. A la distribution des bonus, des stocks options et des dividendes, j’ai toujours été oublié.

 Mon casier judiciaire est vierge. Mon courage est intact. Je ne suis pas un damné de la terre. Mais je ne suis pas non plus un profiteur ou un esclavagiste.  Je ne suis protégé de personne, sauf du public auquel je dois la longueur de mon parcours.

J’ai mes opinions mais je n’ai jamais adhéré qu’au parti des amoureux de la France. J’ai versé à la collectivité davantage que je n’en ai reçu : pas un jour de chômage et une seule nuit d’hospitalisation en six décennies.

 Je me situe sans honte mais sans fierté excessive dans cette classe moyenne qu’on souhaite faire disparaître en nivelant notre société par le bas.

Je refuse autant d’être culpabilisé par un politicien (qui voudrait que l’on prenne son inexpérience pour de la normalité) que la France accorde sa confiance à un homme que l’Europe prive de la sienne et qui, bien qu’ambitionnant de devenir le gardien de la constitution ne paraît pas s’être préoccupé de la constitutionnalité de ses propositions. Quant à moi, j’aurais nourri mes enfants, bâti des maisons, planté des arbres. Mission accomplie.

 Philippe Bouvard

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

karol 30/06/2012 20:59


Ne répondez pas à ce "compagnon du prophète".


Son antisémitisme le disqualifie pour participer à quelque discussion que ce soit.


Laissez le dans sa fange. Il en vient. Il y retournera.


 

sahabas 30/06/2012 20:30


Moi j'aime la France, la France authentique, ses clochers, ses villages, sa nature. Sa paysannerie, sa culture. J'ai un profond respect pour la vraie France. J'admire De Gaule, Maupassant, et
meme Bonaparte et bien d'autres.


Toutefois je suis triste de voir comment une clique cosmopolite, que l'on voit parader lors du diner du CRIF et qui fait s'agenouiller tous les politiciens, occupe et soumette la France.

Marie-claire Muller 30/06/2012 20:19


Salut le djinn antisémite !!! tu veux donner des leçons alors que t'y comprend rien de rien!!!c pas gagné? nous avons des siécles  entre nous et nous sommes ici CHEZ NOUS  et ça t'y
pourras rien" AIME LA FRANCE OU QUITTE LA"

sahabas 30/06/2012 19:47


Antisémite bouhhh ;) shoananas shoabricot ! Allez faut se détendre un peu !

kafirpride 30/06/2012 19:43


Je ne savais pas que les antisémites et autres compagnons du prophète pédophile et assassin avaient encore la possibilité de cracher leur venin antisémite sur ce blog!


Un bel exemple de la RATP dans son expression la plus haineuse!


Te fatigue pas, sahabas la taqiya, ça ne marche plus! Ton idéologie mortifère ne nous intéresse pas et ne nous fait pas peur!


 

sahabas 30/06/2012 18:51


Ce que je vois, c'est grincheux sans talent qui a peur pour son fric. Et qui accessoirement, avec le nombrilisme qui caractérise une partie de la communauté organisée, vante sa propre personne :
et moi j'ai travaillé dur et blabla. Il a travaillé lui ?


Il avoue lui meme que c'est par sa salive ! Maigre travail. Bouvard n'a jamais rien créé, un parasite qui vit sur le dos des peuples et qui a touché des millions, non grace à son "talent"
inexistant - il n'est ni artiste, ni inventeur, aucune valeur ajoutée, un simple présentateur télé ridicule - mais grace à la PUBLICITE qui finance on le sait les médias.


Il a peur pour son argent le cupide ? Qu'il se rassure, Hollande, lui meme très riche, ne fera pas grand chose de grave. En attendant, Bouvard fait fructifier ses gains grace à l'usure, une
grande tradition communautaire...

kafirpride 30/06/2012 18:30


@sahabas


Votre antisémitisme  vous aveugle, vous empêche de comprendre le propos de PB et vous disqualifie d'emblée. Philippe Bouvard dont je ne suis en aucun cas un fan est quelqu'un qui a
quelque  chose que vous n'aurez jamais: de l'intelligence et de l'esprit! Son adresse à FH est en soi un petit chef d'œuvre d'ironie cinglante et d'intelligence politique. point de langue de
bois chez lui en une courte lettre il a taillé un costard trois pièces à FH, bien à sa mesure (ou démesure) socialiste.


Alors relisez-le, vous le comprendrez peut-être.


Sinon passez votre chemin et cessez de nous importuner avec votre prose indigente; merci!

Jacques COUTELA 30/06/2012 15:24


Bravo Philippe tu n'es pas le seul malheureusement, et si il n'y avait que ça....

sahabas 30/06/2012 15:17


Trop comique. Bouvard, juif revendiqué, vient faire de la pleurniche pour ses sousous. Quel étonnement !

LA GAULOISE 30/06/2012 14:36


Merci Monsieur Bouvard pour cette belle prose et pour votre courage devant tant d'iniquité .