Une Lettre à l'UMP que je rends public pour prendre date.

Publié le 31 Mars 2011

         Alors qu'un dirigeant politique un peu agacé de mes prises de positions me disait "qu'est-ce que tu veux à la fin"? Je lui ai répondu: Je vais te l'écrire noir sur blanc! Ainsi, tu pourras un jour me dire: tu t'es planté ! Mais si j'ai raison, j'aimerai que tu le dises aussi!  

        A ce jour j'ignore encore si j'ai raison. Même si les derniers résultats ont tendance à le dire. Mais ma démarche est sincère et ne souffre pas qu'elle soit traduite autrement que comme une vraie sincérité face aux évenements qui secouent mon pays. Je suis trop vieux pour faire une carrière politique.

        Ma sincérité ne souffre pas qu'on la traduise par un calcul politique. Si j'étais ce genre d'homme, je serais à l'heure actuelle à la place des caméléons de salons, de ceux qui savent si bien courber l'échine, cirer les chaussures, les escarpins, brosser la veste, faire les beaux compliments et toucher l'indemnité qui va avec. Dans le monde des politiques, la sincérité est un aveu de faiblesse. Ce monde est dur pour les âmes tendres. Mais je continue de croire que ce monde manque cruellement de ces sincérités. Par peur de la nuisance qu'elles sont supposées contenir. 

        Je n'aime pas cette France qui se dessine. Celle d'une province d'Europe asservie à l'argent, aux commerces ou la démocratie n'existe pas.

        Je n'aime pas ces "bien-pensants qui estiment "qu'il faut faire avec"! Que mon pays est moisi, sa culture rance et "qu'il faut se tourner vers l'avenir" !

        Oui mais, quel avenir? Celui de la table rase de nos enseignements du passé, celui d'un repeuplement évident? Celui de l'acceptation sans contre partie d'une nouvelle religion dominante et qui plus est, totalitaire dans son application, celle d'une autre culture? Mais au nom de quoi ?

        Aujourd'hui, nous trouvons des Chrétiens, tous confondus, des Juifs et même un Bouddhiste, qui défendent un islam totalitaire qui assassine les frères en religion. Je pense à tous ces chrétiens d'Orient, ces coptes qui ne doivent pas comprendre pourquoi les chrétiens d'Occident sont si crédules. Car enfin, là bas on assassine les chrétiens!  Ici les chrétiens ouvrent grandes les portes aux loups déguisaient en berger. La bas on pend, on lapide, on décapite, on coupe les mains, les pieds, on interdit de porter la croix, on interdit aux chrétiens, aux juifs des régions entières. Ici, on tente d'interdire un débat sur la place de cette religion. Surtout, ne pas avoir de méfiance envers cette religion qui devient automatiquement mortifère dès lors qu'elle est majoritaire.

 Mais je m'égare. Revenons à cette lettre que j'avais promise à ce dirigeant politique. Elle est sans contrepartie. Elle n'a toujours pas eu de réponse. C'est tout dire. Voici ce que je lui avais écrit en Octobre 2010.

Gérard Brazon

Des vérités, mes vérités sans prétention ! Octobre 2010

Nous sommes sur des frontières et des lignes fluctuantes. Le rassemblement voulu n’engendre pas que des satisfactions. Je pense même que c’est l’inverse qui commence à se produire. Il n’ y a plus de vrais discours de droite concernant l’autorité, la sécurité, l’éducation nationale et surtout un discours mettant en valeurs  la laïcité, la liberté d’expression, l’égalité des sexes, etc.

A mon humble avis, il me paraît urgent, si ce n’est pour contrer la remonter du Front National, de promouvoir une aile droite à l’UMP. Une aile droite assurée d’un soutien et qui ne craindrait pas de parler de ces valeurs sans être contredit par la famille UMP.

Nous avons tous en mémoire cette formidable campagne électorale de 2007 assise sur des valeurs comprises par tout le monde ! Que ce soit le travail, la famille, les symboles de notre nation comme le drapeau, la Marseillaise. Puis, il y a eu l’ouverture à gauche.

Le langage et les discours ont changé. Les attitudes et les prises de positions n’ont plus eu la même force. La presse de gauche, sa bien pensance, son politiquement correct n’a pas été vaincu. La presse est tombée dans l’antisarkozisme primaire ou dans la bien pensance dans ces pages « faits divers » comme le Figaro!  Cela aurait pu être la preuve d’une presse libre et indépendante. Mais même cela ce n’est pas ressorti dans l’opinion ! 

Il y a en France une vraie difficulté réelle ou non parmi le personnel politique de nos rangs à aborder ce qui fâche comme les émeutes systématiques dans les cités à la moindre occasion, le rôle de la police, celui des drapeaux brûlés sans conséquence, celui d’une police désarmée par les médias mais aussi par des autorités qui, au nom du pas de vague, interdisent aux policiers une action juste de retour à l’ordre publique. Celui d’une justice qui libère avant même que l’encre de la plainte déposée ne soit sèche ! Celui d’une éducation nationale qui enseigne des matières religieuses dans les locaux publiques comme cette enseignante de 5 ème de Montreuil qui met, comme sujet de rédaction : Tu entres dans une mosquée, décris ce que tu ressens et  vois ! Ou qu’une autre qui souhaitait faire porter le voile à des fillettes pour aller visiter une mosquée.

Que dire également, en terme de laïcité, de cette mosquée cathédrale construite à Poitiers (par hasard ?)) Ou il y aura un haut parleur mais qui, assure le maire socialiste, ne sera pas mis en fonction ! (pourquoi le mettre ?) etc. (A Nanterre, cet appel existe désormais: Note Mars 2011) La valeur laïcité est une valeur essentielle. Des lois existent mais aussi des abandons à l’esprit de ces lois sous le prétexte de ne pas stigmatiser une communauté alors qu’il ne devrait y avoir qu’une seule communauté : la française. Le droit, la loi, ne peut-être discutable y compris lorsque cela heurte des lois religieuses! La laïcité c’est la maison commune à tous, il ne faut pas l’oublier car nous y perdrons notre identité! La laïcité doit-être valorisée au nom de notre histoire, au nom des lumières au non de la loi, celle de 1905 tout simplement. Alors oui la burqa mais... pendant que l’on s’occupait de la burqa, les voiles islamiques se sont multipliés. Avons-nous été dupés ? 

En clair, il faut retrouver cet élan de 2007. Revenir aux fondamentaux qui nous ont enthousiasmés. Les élections prochaines seront gagnées à droite quoiqu’on en dise (Les faits semblent me donner raison Note de Mars 2011)! Il faut compter sur des électeurs de droite qui ne doivent pas se perdre dans le floue d’une politique qui se voulait déstabilisante pour la gauche mais qui est restée incompréhensible pour nos électeurs.

Une politique qui finira par les envoyer chez Marine le Pen qui fait en ce moment, un bon parcours ! Il faut aussi en finir avec ces fronts républicains meurtriers pour la droite et surtout improductif (Là il semble que j'ai été entendu Note de Mars 2011). La gauche dans une élection ne se désistera jamais pour la droite et l’exemple de 2002 n’en est pas un, compte tenu de la claque que les socialistes avaient prise, ils ne pouvaient pas faire autrement! Le front républicain est à sens unique pour eux. Il devrait être un sens interdit pour nous! 

Construire ou favoriser une droite forte et sans complexe. Droite dans ses bottes et intangible sur ses principes de base comme : 

1/ La Laïcité.

a/ Retrouver l’esprit et les objectives de la laïcité qui est de vivre ensemble dans une maison commune.

b/ Respect clair des lois de la République.

c/ Refus de lois religieuses qui viendraient interférer sur nos lois.

d/ Implication forte du CFCM sur l’acceptation des lois de la République.

e/ Interdiction qu’une religion quelle qu’elle soit intervienne pour interdire, suggérer, intervenir dans le domaine publique et sur l’espace publique.(Il est scandaleux que des religieux tentent d'intervenir dans un débat sur la laïcité aujourd'hui Note de Mars 2011)

f/ La religion relève du privé et ne peut envahir l’espace des entreprises privés et publique en tentant des aménagements incompatibles avec les lois, les règles, les règlements intérieurs.

 

2/ L’éducation nationale.

Valoriser les personnels de l’éducation ?

                        Valoriser l’enseignement de l’Histoire en intégrant la dimension africaine sans rien lâcher sur la colonisation et l’examen du contexte. L’enseignement de l’histoire ne peut être un enseignement relatif.

Remettre en place l’éducation civique.

Réinstituer l’idée de la France terre laïque.

Ne rien lâcher sur les auteurs des lumières.

Ne pas accepter des aménagements avec notre passé historique.

Remettre à jour l’esprit du mérite y compris dés la primaire.

Instituer la priorité du savoir lire, écrire et compter.

 

3/ La sécurité.

            Remettre au Centre de la cité la police, la gendarmerie.

Ne pas abandonner la notion d’autorité.

Privilégier la sécurité civile par rapport au sentiment de persécution des automobilistes

Diffuser largement l’information sur les résultats policiers.

Cesser de valoriser une jeunesse qui ne le mérite pas.

Valoriser dans les Mairies et tous les Centres citoyens les policiers méritants.

Mettre en place des centres de soutien aux jeunes policiers

 

4/ La justice

Faire que la justice agisse rapidement.

Raccourcir les délais des jugements

Revoir le rôle du juge pour enfant qui est impuissant face à une jeunesse délinquante.

Faire que les sanctions soient véritablement appliquées.

Ouvrir des centres de rétention encadrés par l’armée en vue d’une remise à niveau scolaire et éducative.

Promouvoir des choix de sanctions plus courtes si l’enfant, l’ado, accepte comme aux Etats-Unis de passer dans ces centre de rééducation !

Permettre aux juges de suivre des formations particulières sur une jeunesse déboussolée.

Assurer un suivi des parents laxistes sur le long terme. (Ecoute, soutien, sanctions)

Etc.

Voici donc trés rapidement les axes d'un futur combat qu'une droite décomplexée peut mener. Sinon ce sera quelqu'un d'autre qui le fera.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Francis NERI 02/04/2011 11:02



Je crois au contraire que l'abstention est un formidable moyen d'expression . Il démontre de manière éclatante l'extraordinaire faiblesse de notre representation nationale et du gouvernement
(moins de 10 % des inscrits).


A vrai dire, ils devraient tous démissioner car ils n'ont aucune légitimité? Ni d'ailleurs de dignité. Ce gouvernement gouverne donc dans le vide et il n'y a pas d'autres solutions que de le
renverser.


L'abstention est une réaction de défense devant deux phénomènes:


Le premier c'est la recomposition ethnoculturelle de notre socièté, conséquence de l'immigration massive d'origine africaine et maghrénine.


Le second c'est la remise en cause de nos intérets nationaux par la mondialisation libérale basée sur un libre échangisme anglo américain. prédateur, destructeur de notre industrie.


Cette abstention nous dit clairement OU est notre devoir de citoyen:défendre nos patrimoines matériels, culturels, un niveau de vie comme une manière de vivre.


Voilà l'enjeu et, bien évidemment, l'abstention ne suffira pas, mais ce n'est pas le bulletin de vote qui nous sauvera, je crains hélas qu'il nous faille "prendre les armes" car les vampires qui
nous gouvernent ne céderont pas sans lutter.


Si tout se passe selon mes modélisations d'analyse systémique, nous aurons en 2012 un second tour avec un(e) candidat(e) de gauche et Marine Le PEN.


Cette dernière n'aura probablement pas eu le temps de constituer un réservoir de cadres capable de gouverner, ce fut dejà le cas en 2002. Les Français ne lui confierons pas la direction du pays.
Et nous aurons un Président de gauche.


Personnellement j'ai déjà vécu ce désastre en 81 et j'y ai perdu ...beaucoup, comme nombre de Français. Je veillerai à ce que leur accés au pouvoir soit, cette fois ci, le plus bref possible
et...je ne serai pas le seul. 


Francis NERI


http://semanticien.blogspirit.com



Bonapartine 31/03/2011 22:20



Que faire ? Tout, chacun à la mesure de sa force, de sa santé et de ses moyens, sauf s'abstenir. Bonapartine.



Francis NERI 31/03/2011 21:09



Je crains fort qu'il n'y ai rien à tirer de l'UMP. Je le penses très sincèrement! Ma carte  est devant moi, tenue par une punaise sur une étagère de mon bureau. Je la regarde, prends une
paire de ciseau, et puis il me prend comme une hésitation.


Les cantonales Alsaciennes m'ont laissées un gout amer. Je me suis abstenu. Il ne s'y trouve pas de véritable opposant à l'UMPS, les "cadres" ont désertés le FN et les citoyens Alsaciens ne font
pas confiance aux nouveaux venus, de parfaits inconu(e)s.


Bref, ce n'est pas demain qu'une nouvelle force politique instaurera un véritable changement. Il se peut qu'on reprenne les mêmes et qu'on recommence


Alors 2012 oui, mais QUI ?, pour aller OU et COMMENT ?


Je vais garder ma carte encore un peu, à coté des ciseaux.


Francis NERI


http://semanticien.blogspirit.com 



Esther 31/03/2011 18:58



Votre article et votre lettre, sont bien à l'image que je me suis faite, tout au long de ces mois, où je vous lis...!


Continuez d'être vous-même, une vraie valeur.


Lles courtisans de la politique sont légions...Et votre bon sens apporte de l'air pur dans ces cieux pollués, irradiés par nos "Esprits éclairés bien-pensants de la politique
UNIFORME"....Ils s'écoutent parler, mais ne s'entendent pas...


Je diffuse au maximum vos articles....


Serez-vous entendu, compris ?



Gérard Brazon 31/03/2011 19:06



Je l'espère sinon il ne me restera qu'à faire comme beaucoup, m'expatrier sur une île. (sourire)



henri 31/03/2011 18:08



Monsieur Brazon,


Je viens de lire avec intérêt votre "intro" qui semble sortir des tripes ....


J'ai aimé aussi votre exposé d'octobre 2010...


Ce semblent des écrits d'un homme droit.


Je ne puis que vous approuver ; mais combien sont t'ils derrière votre "UMP de droite" ?


Pas des masses ,je crains.


Dommage.


 



Gérard Brazon 31/03/2011 18:29



C'est là tout mon combat. Certains pensent que je suis un sous marin du FN, d'autres m'imaginent déjà encarté. Alors que j'essaye de faire entendre une musique différente. Celle du bon sens
paysans. Je reconnais que ce n'est pas gagner. 



MASCARA 31/03/2011 17:21



Cet article est fort intéressant, faut-il encore que nos gouvernants se donnent la peine de faire appliquer à la lettre nos lois Républicaines, et non tergiverser pour savoir comment les
détourner...


J'ai une amie qui louait (pour obtenir un petit complément de retraite) un studio à un RMISTE, celui-ci a finit par quitter les lieux contraint par la Justice d'avoir à lui régler l'arrérage de
loyer, (env.1.500€). Non seulement, il a eu un Avocat et aides gratos, mais en plus, il vient de faire appel,... Avoué "gratos" bien évidemment, alors que cette malheureuse petite dame, se
retrouve avec 1.400€ de frais de 1ère instance + l'Avoué qu'elle devra nommer!  Je pense que dans de pareilles situations, la personne ne devrait pas avoir le droit de faire appel, puisque
le 1er jugement renvoie les parties à leurs dépens (uniquement pour cette dame), puisque l'aide juridictionnelle ayant été acceptée à ce locataire, il pourra aller jusqu'en Cassation et encore à
nos frais !!!   Pauvre FRANCE!!!!!! 


Le 2e cas, et pour répondre à une de vos dernières lectrices.  Un Africain, avec une carte de séjour de résident, se retrouve avec tous les frais médicaux etc, etc, de payés à 100% + divers
aides en vue d'une insertion à + de 52 ans, eh bien chère dame, ce monsieur a eu un appareil dentaire  (4 dents du haut) en résine pour plus de 3.000€ sans avoir déboursé le moindre
centimes!!


Allez, continuons de "bosser" et de courber l'échine!


VIOLETTE83