Lettre ouverte à Daniel Vaillant, suite à son interview dans METRO - par Sylvie Bourdon

Publié le 5 Septembre 2011

Par Sylvia Bourdon
Monsieur le Maire,
Suite à votre interview récent, je me sens obligée de réagir. Du-sé-je être la seule à le faire. Une personne au moins, moi, se plaint ouvertement.  Le lien ci-dessous, pour vous rafraichir la mémoire:

J'observe avec inquiétude que vous construisez avec frénésie logement social sur logement social, pour continuer la ghettoïsation mahométane de notre quartier. La langue française a disparu. Quelle sera prochainement la langue minoritaire dans notre pays ? Le français. Merci d'y réfléchir. Heureusement que certaines populations subsahariennes ne sont pas musulmanes ! J'invite la rédaction de MÉTRO à faire son travail et de venir observer la vie de quartier, surtout le vendredi et de se faire sa propre opinion. C'est un reportage en "immersion" et de long terme qui s'impose pour établir un constat objectif.

Européens de souche, nous sommes devenus les minorités visibles, souvent toisées par les nouveaux venus de manière inquiétante. Passer devant le Square Léon donne un sentiment d'insécurité totale, causé par ces "pauvres jeunes victimes" qui en tiennent et détruisent même les grilles. Par lesquelles je fus agressée en début d'année. Ils voulaient dérober mon iPhone, sans succès, j'ai résisté. J'ai porté plainte.  
Le vivre ensemble que vous prônez n'est qu'une vue de votre esprit. Nous n'acceptons plus que ces nouveaux arrivants, majoritairement de religion musulmane, tentent, avec succès, à cause de votre manque de courage, de nous imposer leur culte et leurs usages obscurantistes. Comme André Gérin, je dis que l'immigration, en tout cas celle là, n'est pas une chance. Comme ce qui fut déclaré en une remarquable autocritique durant le ISLAMIC ECONOMICAL FORUM en Azerbaïdjan cette année et dont bien entendu les mass médias français n'ont jamais rendu compte: "il n'existe pas de Prix Nobel musulman etc ..." "Il faut laisser aux femmes plus d'espace en affaire ..." Vous, au contraire, vous favorisez l'obscurantisme, l'intégrisme,  l'enfermement des femmes dans leur accoutrement à faire peur et qui n'est qu'une illustration politique du refus de s'intégrer à la France et à ses valeurs. Même mes amis Saoudiens sont surpris ...
Vous devriez, maintenant, faire l'effort, d'introduire dans tous les logements sociaux en construction, des populations de souche Européenne, afin de rétablir une mixité sociale de toute urgence. Ce remplacement de population que vous mettez en oeuvre est irresponsable et pourrait provoquer à terme des troubles que vous dites craindre.  Vous-êtes, pour des raisons électorales, dans la lignée intellectuelle du funeste think tank, Terra Nova,  de votre "très recommandable ami DSK", dont la seule ambition est le remplacement des populations ...  Lequel DSK n'a d'ailleurs pas plus de respect pour les femmes ...
Vous financez sur les deniers publics des lieux de culte musulman,  en totale contradiction avec la loi de 1905.  Vous déclarez dans l' interview plus haut en lien,  que personne ne se plaint des prières dans les rues ! Désolée de vous contredire, Monsieur l'édile, tout le monde se plaint, moi la première et personne n'ose s'exprimer par crainte de l'éternelle intimidation post coloniale de la "lepenisation des esprits", l'insulte de racisme et de représailles par ceux qui occupent illégalement nos rues. Etre islamo-critique, ne signifie en aucun cas être raciste. L'insulte ultime pour intimider ceux qui protestent contre vos politiques de remplacement de population pour raisons électorales.
En 2007, vous vous êtes illustré avec votre Commissaire Central Pecquet, à m'intimider d'enfermement en hôpital psychiatrique, parce que je critiquais ouvertement votre politique ! Je fus sauvée de ces procédés dignes de l'URSS par mes réseaux et le dossier fut "classé". Depuis, je ne suis toujours pas intimidée de vos éventuelles représailles, mais j'exprime mon indignation davantage encore. Nous sommes en démocratie et, la liberté d'expression doit être respectée, sans que le rouleau compresseur du terrorisme intellectuel ne vienne intimider ceux qui ne partagent pas vos actions, dont je suis résolument.
Dans la vidéo ci-dessous, ce sont vos électeurs, de gauche qui s'expriment. L'islam et la République, Monsieur le Maire, sont incompatibles. De cette invasion dans notre quartier que vous gérez, un jour, vous en serez tenu pour comptable. Ce jour n'est pas éloigné. Je vous conseille l'excellent ouvrage: Ces maires qui courtisent l'islam, ou vous tenez bonne place, avec votre collègue Delanoë.
Si vous aviez quelque courage, vous organiseriez un débat civil et urbain en votre mairie, avec le soucis de faire intervenir des personnalités de toutes opinions sur le sujet:  L'islam est-il compatible avec la République ? La présence de votre collègue André Gérin serait hautement souhaitable. Vous ne pouvez pas l'accuser d'avoir un esprit "lepénisé", comme ne l'avait pas non plus Georges Marchais, qui s'exprimait à peu de choses prêts,  de la même manière sur le même sujet.
Pour commémorer le 9/11 de New York, et pour terminer, je vous conseille également la lecture d'un ouvrage scientifique: ENTRE LA HAINE ET L'ESPOIR au éditions Tatamis, dans lequel vous pourrez lire les appels au djihad diffusés par toutes les paraboles de notre quartier et du monde. OUVREZ LES YEUX, N'AYEZ PAS PEUR !
Meilleures Salutations
Sylvia Bourdon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article