Lettre ouverte de Brigitte Bardot sur le halal en douce aux policiers!

Publié le 17 Septembre 2010

Paris, le 12 mai 2010

Monsieur Brice Hortefeux

Ministre de l’Intérieur, de l’Outre Mer

Et des Collectivités Territoriales

Place Beauvau

75008 Paris

LETTRE OUVERTE

 

Monsieur le Ministre,

 

Je prends connaissance de l’intervention de l’unité SGP police, auprès du Commandant de la CRS 31, dénonçant la distribution systématique de viande halal sur le site de Pondorly à l’insu des policiers.

La réaction du directeur central des CRS ne s’est pas fait attendre, puisqu’il a exigé que cette lettre d’information soit immédiatement retirée des panneaux d’affichage, démontrant ainsi que les policiers à confession non musulmane n’avaient pas droit à la parole.

Monsieur le Ministre, je suis profondément choquée par cette attitude antidémocratique et antirépublicaine. Je suis bien placée pour savoir que, dans mon pays, s’opposer aux égorgements des animaux en toute conscience est suicidaire, mais je refuse et refuserai toujours de me taire et d’accepter l’inacceptable.

Quelle hypocrisie de prétendre que la laïcité impose de respecter les croyances de chacun

lorsque, dans le même temps, on impose à tous, des rites qui ne répondent aux croyances que d’une minorité.

Il n’est plus question ici d’une « liberté » de choix puisque, trop souvent, il n’y a aucune alternative à la viande halal. C’est vrai pour les policiers, mais aussi pour tous les citoyens français qui ignorent les conditions dans lesquelles sont saignés les animaux qu’ils consomment.

Monsieur le Ministre, de toute évidence, les policiers non musulmans n’ont pas le droit de refuser de consommer de la viande halal, soit, mais imposeriez-vous à un musulman de consommer de la viande de porc tous les jours ?

Quand je parle d’hypocrisie, elle est bien là en effet car je suis persuadée que dans une telle situation tous les « bien-pensants » se révolteraient, et à juste titre probablement, alors qu’un non musulman ne peut refuser de consommer « halal » sans être taxé de racisme ou je ne sais quoi encore.

Dois-je vous rappeler que l’égorgement des animaux en toute conscience est une exception aux réglementations nationales et européennes qui imposent l’étourdissement préalable ?

 

Brigitte Bardot

 

FONDATION BRIGITTE BARDOT

RECONNUE D’UTILITE PUBLIQUE PAR DECRET EN DATE DU 21 FEVRIER 1992

28, rue Vineuse - 75116 Paris - France ● Tél. 01 45 05 14 60 ● Fax 01 45 05 14 80 ● CCP Paris 662  05T

fbb@fondationbrigittebardot.fr www.fondationbrigittebardot.fr

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

romuald 17/09/2010 23:18



@Francis

C'est super Francis...C'est le jeu de la vie. Tout est possible...tout est réalisable.
Changeons rien Francis....le virtuel...que du virtuel. Tu sais quoi l'Francis?...Tu pourrais fabriquer la tour Eiffel en allumettes!!?



El borak 17/09/2010 20:03



Aie ! attention à la contre-attaque des bienpensants "bobosocialos", ils vont ressortir leur costume SS et vouloir l'enfiler à qui cette fois, à B.B ?.


Au secours M.Freud ! ils souffrent tous du syndrome de Stockolm, en plus ils voient des nazis partout....


Bravo Brigitte....



Francis CLAUDE 17/09/2010 16:02



ha cette chére BB reve de ma jenesse combien de soirées dans les djebels j'ai passe virtuellement avec elle de trés agéables souvenirs et maintenant sa letttre ouverte a notre Ministre me fait
chaud au coeur...j'en suis toujours amoureux!