Libraire menacé par des musulmans exigeant le retrait de Charlie hebdo de sa vitrine

Publié le 12 Juillet 2013

La charia est à l'oeuvre à Argenteuil. 

Le blog de Christine Tasin Par Christine Tasin

Combien de temps le courageux libraire, Christian, tiendra-t-il face aux menaces afin de faire son travail et d'assurer, à sa façon, la liberté de la presse dans ce pays ?

Combien de temps nos gouvernants vont-ils détourner les yeux et nous faire croire, comme le fait le journaliste qui relate les faits, que ces actes inqualifiables ne seraient le fait que d'une infîme minorité, le fait de personnes isolées, des "islamistes" ?

Combien de temps nos gouvernants encore vont-ils attendre pour interdire le coran qui interdit à ses fidèles de suivre une autre loi que celle du prophète et qui interdit le blasphème à savoir la critique de l'islam ?

Mettons nos gouvernants au pied du mur. Il y va de la liberté d'expression, il y va de la vie même de ceux qui, comme Christian ou Marie-Neige Sardin, luttent pour que dans des enclaves musulmanes la voie/voix de la France existe encore.

Pas de vacances qui tiennent. Il faut montrer notre détermination, se déplacer pour faire pression sur nos députés et sénateurs, leur écrire ; rencontrer nos maires, conseillers généraux et conseillers régionaux. Bref tous les élus.

Investissez les permanences des partis, de TOUS les partis pour dire : "ça suffit".

Une colère noire, populaire, doit voir le jour. 

Nous allons mourir, revêtus de l'ignoble nikab, ayant à jamais perdu le droit de penser, de parler, de publier, de rire... si vous ne faites rien. 

Christine Tasin

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

aupied 12/07/2013 18:59


encore combien de temps ces gens vont nous imposer leurs volontés , messieurs du gouvernement je vous demande au nom de tout les français qui aime leur pays , arrêtez de céder aux caprices de
tout ces gens d'ailleurs , qui viennent nous embêter (et je suis polie) si ils ne velent pas respecter le pays qui les reçois qu'ils fichent le camp on a pas besoin d'eux , malgré se que dit le
gouvernement , que ces gens sont l'avenir de la france ? que faire avec des incapable ? pouvez-vous nous éclairez nos lanternes ?