Libye : deux morts dans l'explosion d'une église près de Mistrata

Publié le 31 Décembre 2012

Libye: Deux morts dans l’explosion d’une église près de Mistrata

Tripoli - Une explosion a fait deux morts et deux blessés samedi soir dans une église copte (chrétiens d'Egypte) près de Misrata, à 200 km à l'est de Tripoli, a annoncé dimanche à l'AFP un diplomate égyptien alors que Le Caire a condamné cette action. Deux hommes égyptiens ont été tués et deux autres blessés, a déclaré le diplomate à l'ambassade d'Egypte à Tripoli, sous le couvert de l'anonymat, sans pouvoir dire dans l'immédiat s'il s'agissait d'un accident ou d'un attentat.

Des assaillants inconnus ont pris pour cible une église dans le secteur de Dafniya, (dans la région de) Misrata, causant la mort de deux citoyens égyptiens et blessant deux autres, a rapporté l'agence officielle LANA. L'explosion a eu lieu après la fin de la messe au moment où les fidèles sortaient de l'église, a indiqué l'agence libyenne. Selon le diplomate égyptien, l'explosion s'est produite samedi à 23H30 dans l'église de Mar Gerguis (Saint Georges) à Dafniya, dans la province de Misrata.

Nous avons été informés à 6H00 dimanche matin, et le consul (d'Egypte) s'est rendu immédiatement à Misrata pour s'enquérir des circonstances. Nous n'avons pas encore d'information claire, a-t-il ajouté. Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Mohammed Kamel Amr, a condamné l'explosion qui a pris pour cible l'église, tuant deux Egyptiens qui travaillent pour l'église et blessant deux autres, a rapporté pour sa part l'agence égyptienne MENA. L'Egypte demande une enquête sur les circonstances de l'opération et que les responsables soient traduits en justice, a souligné le ministre qui a transmis ses condoléances aux familles des victimes.

Selon MENA, le ministère égyptien des Affaires étrangères a envoyé des messages urgents aux ministères libyens de l'Intérieur et des Affaires étrangères demandant que des mesures de sécurité adéquates soient prises pour protéger les églises en Libye. Le prêtre Timothy Beshara Adly de l'Eglise orthodoxe égyptienne de Libye a indiqué que deux assaillants inconnus avaient lancé une grenade dans l'église. Atiya al-Dreni, un responsable local de la ville portuaire de Misrata, a déclaré à l'AFP que des experts en explosifs allaient déterminer ce qui s'est passé dans les prochaines heures ou les prochains jours.

Les raisons (de l'explosion) sont inconnues ... Si c'était intentionnel, le nombre de victimes aurait été plus important, a-t-il estimé. Dafniya est une ville située à 30 km à l'ouest de Misrata, où des brigades d'anciens combattants rebelles ont établi un important barrage. Avant la révolte de 2011, la Libye comptait environ 6,3 millions d'habitants, parmi lesquels environ 1,5 million de migrants africains dont beaucoup ont fui les combats qui ont provoqué la chute et la mort de Mouammar Kadhafi. Les chrétiens, toutes confessions confondues, représentaient moins de 3% de la population. La plupart d'entre eux sont étrangers, dont une grande partie venus d'Egypte, où les Coptes sont la plus importante minorité religieuse.

L'insécurité est une source d'inquiétude grandissante en Libye, où les nouvelles forces policières et militaires, en pleine restructuration, peinent à faire face aux milices fortement armées nées pendant le conflit de 2011. En août, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a cessé ses opérations à Misrata après une attaque contre la résidence de son personnel. Parallèlement, le pays a connu une série d'attaques attribuées à des islamistes radicaux. La plus meurtrière a coûté la vie à quatre Américains, dont l'ambassadeur Chris Stevens, le 11 septembre au consulat des Etats-Unis à Benghazi (est).

AFP

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article