Libye : nouvelle manifestation à Benghazi contre le CNT.

Publié le 13 Décembre 2011

Il y a fort à parier que d'ici quelques mois, les Lybiens en voudront aux Français de les avoir débarrassés de Kadhafi qui assurait la gratuité total sur beaucoup de produits de première nécessité! C'est bien de hurler allah ou Akbar en tirant en l'air, mais un peuple qui mangeait et vivait bien en échange de sa passivité et son renoncement aura du mal à crever de faim au nom du même dieu instrumentalisé par les religieux ! 

La rue arabe n'a pas fini de gronder et les pouvoirs islamistes mis en place avec la complicité des occidentaux ne vont pas faire de détail ! On verra si les occidentaux auront envie de défaire ce qu'ils on contribué à faire.

Gérard Brazon

*************

Une centaine de Libyens ont de nouveau manifesté mardi à Benghazi (est) - le berceau de la révolution contre Muammar Kadhafi - contre leurs nouveaux dirigeants, malgré les assurances de ceux-ci de faire de la ville la nouvelle capitale économique du pays. Lundi, des centaines de personnes s'étaient rassemblées sur la place Al-Chajara, dans le centre de Benghazi, en dénonçant pour la première fois le fonctionnement du Conseil national de transition (CNT).

"Les gens veulent des salaires et des conditions de vie décentes. On va à la banque et il n'y a pas d'argent. Que fait ce gouvernement ?" demande Mohammed Chibani, 43 ans, qui manifestait sur cette place située dans le centre de Benghazi. "Il n'y a aucun contrôle. Regardez les prix, ils ne font qu'augmenter", ajoute-t-il. Plusieurs manifestants ont passé la nuit sur la place. Le chef du CNT, Mustapha Abdel Jalil, a rapidement réagi à la première manifestation en promettant, lundi, plus de transparence sur les activités et la composition du Conseil et en appelant les Libyens à la patience.

"Le CNT va activer son site internet, donner la liste de ses membres et publier leur CV et va rendre publiques toutes ses activités", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. "Je veux rassurer les Libyens : avec de la patience, beaucoup de choses vont être réalisées." "Benghazi sera la capitale économique de la Libye", a ensuite déclaré Abdelrazak al-Aradi, un membre du CNT, ajoutant que des ministères liés à l'activité économique seraient délocalisés dans cette ville située à 1 000 kilomètres à l'est de Tripoli. Mais certains des manifestants de Benghazi restaient sceptiques. "Nous avons des demandes spécifiques. Nous voulons savoir ce que fait le CNT. Nous pensons que personne ne fait rien", affirme Souleimane Masba.

Le Point

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

jpb 13/12/2011 16:16


ils ont allah pour les nourrir ,et au besoin on peut leur envoyer sarko .