Lille : Robert Ménard en liberté… surveillée chez Martine Aubry-Brochen!

Publié le 27 Mars 2013

Par Boulevard Voltaire

Robert Ménard n’est pas persona grata à la Skema, l’école de commerce de Lille. Alors que le cofondateur de Boulevard Voltaire devait y tenir, mardi 26 mars au soir, une conférence sur le thème de la liberté de la presse en France, la directrice du campus, Isabelle Morvan, a prévenu in extremis les organisateurs qu’ils devaient chercher ailleurs une autre salle.

La raison – ou le prétexte – de cette volte-face ?« Des appels de protestation »« des appels plus insistants » de personnes« qui disaient vouloir nous alerter sur des dérives sectaires probables », a déclaré Isabelle Morvan.

« Dérives sectaires » ? On ignorait que l’esprit voltairien de l’ancien président de Reporters sans frontières était justiciable de la Miviludes, cet organisme officiel chargé d’identifier et de dénoncer les adorateurs de Satan et autres lucifériens dangereux. Ce n’est donc pas seulement sur les ondes et les plateaux de France Inter que l’on s’emploie, sous la tutelle de Patrick Cohen, à traquer et à chasser les « cerveaux malades »

Plus sérieusement, on ne peut que regretter que la direction de la Skema ait cédé à la pression de censeurs anonymes alors même qu’elle avait donné son accord, connaissant le nom de l’intervenant, les organisateurs (le Cercle bourguignon a déjà tenu une conférence dans cette école) et le sujet retenu. La seule liberté que l’on enseigne à l’École de Lille serait-elle celle du commerce ?

L’histoire, heureusement, ne s’arrête pas là. Une autre salle a été trouvée. Robert Ménard pourra s’y exprimer. En toute liberté.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

island girl 28/03/2013 14:25


La gauloise a raison ,pourtant je pense que la panique gagne le camp du bouffon de l'élysée ,ce pauvre homme "normal" sera seul dans l'arène ce soir ,cela me fait presque pitié ,il creuse la
tombe qui va l'engloutir et ce n'est pas le vieux pot de Lille qui va l'aider !

LA GAULOISE 28/03/2013 08:33


La liberté d'expression à sens unique .Je suis sure que " certains " revent de camps ou d'asiles psychiatriques pour y enfermer tous ceux qui ne pensent pas comme eux ..

Claude Germain V 27/03/2013 19:31


SKEMA ???? c'est quoi ce mot a cron , consonnance BIZARRE .....