Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LINSELLES, petit village du Nord sous le coup de la Charia.

Publié le 12 Janvier 2011

              Dans ce paisible village, ou mon neveu enseigne toujours, vivent les familles de deux copains. L’un avait quitté Linselles il y a 2 ans pour aller s’investir en Centrafrique et au Niger dans l’humanitaire. L’autre venait juste de le rejoindre pour préparer le mariage du précédent avec une jeune Nigériane de Niamey. Ils avaient tous deux 25 ans. A cet âge là, j’étais moi-même il y a 40 ans en Algérie dans le cadre de la coopération militaire, dix ans après l’indépendance, un régime soviétique, l’intégrisme n’étant encore que peu visible…

Leurs retrouvailles se sont malheureusement terminées dramatiquement puisqu’après avoir été enlevés près de Niamey au Niger, ils ont été sauvagement exécutés par leurs ravisseurs pendant que ceux-ci tentaient de les emmener au Mali dans une zone refuge plus au Nord (région de Timétrine, au sud ouest de Tamanrasset.

 

 

Une explication dramatiquement simple

Depuis la tentative de libération et l’exécution de Michel Germaneau au Mali en juillet dernier où 7 djihadistes ont été tués, les actions de d’Aqmi (Al-Quaïda au Maghreb islamique) se sont multipliées : en septembre 5 français employés d’Areva dans les mines d’uranium d’Arlit au Niger sont enlevés et encore retenus en otage au Mali, le 5 janvier 2011 attentat contre l’ambassade de France à Bamako au Mali et le 7 janvier enlèvement des deux jeunes Nordistes.

La loi de la « diyya » est codifiée par l’Islam. C’est la loi du « prix du sang » réclamée par les clans auxquels appartenaient les 7 djihadistes tués en juillet dernier. Les rançons doivent servir à « indemniser les proches ». C’est dans le cadre de cette vengeance que les deux Français ont été enlevés à Niamey, mais pas seulement. Ils n’ont pas été choisis au hasard dans le restaurant ou d’autres français déjeunaient. C’est parce que Antoine de Léocour devait se marier une semaine plus tard avec une jeune Nigérienne qu’il a été choisi. Pour l’islam radical, les mariages mixtes sont intolérables.

L’islam religion de la Charia, le christianisme religion de « l’esprit contre la loi ».

Je ne peux m’empêcher de rapprocher ce dramatique évènement du dernier épisode de l’émission de Jean François Rabilloud « Ferry / Julliard » : le christianisme, religion de l’amour et de la laïcité.

Constatant le recul du christianisme en Europe, Ferry l’explique par le fait que l’Europe républicaine a absorbé le message chrétien. Message de l’Esprit contre la Loi. La religion chrétienne repose sur la notion de « forum intérieur » qu’il tente d’expliquer par l’épisode de la femme adultère où Jésus dit : « la loi c’est la lapidation… mais que celui qui n’a jamais pêché jette la première pierre ». Jésus renvoie ainsi chaque individu à sa conscience et joue ainsi l’Esprit contre la Lettre de la loi.

Dans l’évangile il n’y a aucune juridicisation de la vie quotidienne.

A l’inverse, le Coran qui est la source principale de la Charia, la loi islamique, contient le germe de nombreuses règles comportementales, règles pouvant être émises dans des fatwas par exemple qui couvrent tous les aspects de la vie, jusqu’à la vie quotidienne qui est ainsi juridicifiée : interdits alimentaires, héritage, mariage… compensations pour blessures et meurtres.

C’est dans ce cadre que la justification religieuse de cet évènement dramatique peut s’expliquer.

LCI « Ferry / Julliard » : le christianisme, religion de l’amour et de la laïcité.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Bebop76 15/01/2011 22:01



Bonjour,


vous m'honorez en publiant sur votre site mon dernier billet concernant l'enlèvement par Amqi des deux jeunes nordistes de Linselles et je vous en remercie. Ayons une pensée pour eux et surtout
pour leurs familles qui restent avec leur chagrin.


J'ai découvert d'abord puis parcouru en partie votre blog. Je suis stupéfait par la richesse et l'actualité de son contenu, que je partage en grande partie, même si je ne dis pas les choses de la
même façon et aussi bien que vous ne les dites.


Permettez moi de mettre un lien sur mon blog et de citer votre maxime de présentation que je partage pleinement



Jean Valette ou "Johanny" 12/01/2011 18:32



Bonsoir Gérard.


 


Il semble bien que le site "Coranix.org" ne soit plus accessible !.....



roy 12/01/2011 17:49



Merci pour tes commentaires Gérard, mais pourrais tu nous éclairer sur les mots issues du coran fatwa charia etc. Que veulent-ils dire ? Salutations



Jean Valette ou "Johanny" 12/01/2011 09:35



Le christianisme n'est pas une religion de "comptabilité des droits acquis", c'est l'homme libre et responsable devant son Dieu et "avec" les autres ...


 


"" Dans le droit de l’Église, le for interne (du latin forum, place publique, mais aussi tribunal) désigne en fait ce qui est du ressort de la responsabilité de chacun devant Dieu dans le secret de sa conscience, tandis que le for externe désigne, lui, ce qui relève de la responsabilité de chacun
devant la société et l’Église. Cette distinction entre les deux domaines de responsabilité est essentielle pour prévenir les abus de pouvoir.""


 


Le christianisme est dans le principe de "l'amour de soi et des autres", l'amour au sens où il se mesure à la vitalité que l'on donne à l'autre, chaque autre étant son égal .  En ce sens il
n'y a pas de prescription légi-sociale autre que: "aime et fais ce que tu veux", dans ce "aime" autant indéfini qu'illimité, on n'en fera jamais assez pour l'"autre aimé", il ne peut donc jamais
y avoir de comptabilité, d'ouverture de droits, ni de rétribution qu'elle soit avant ou après la mort. Voyez qu'il y a une énorme différence avec les religions régies par une sorte de "code
civil et pénal" où la "pratique" est supérieure au "spirituel" quasi inexistant...


 


Pratiquement toutes les paraboles de Jésus se recoupent autour de ces thèmes. Le "viens et suis moi" invite mais n'oblige pas. On veut le "faire roi" il refuse. Il dit à Pierre: "remets ton épée
au fourreau" et rompt le cycle de la violence. On a voulu en faire un "révolutionnaire" et il dit: "rendez à César ce qui est à César mais rendez à Dieu ce qui est de Dieu"...


 


Un "doux" n'est pas un "mou". Lorsqu'il dit "si on te frappe sur la joue droite tend l'autre", ce n'est certes pas pour en prendre une autre, ne donnons pas au texte araméen de connotations
gallicistes. Ma clef de lecture est celle ci: "tendre l'autre joue" est tendre le muscle de la joue, c'est à dire serrer les dents et rester droit dans ses bottes!... D'ailleurs Jésus lui même,
frappé par le serviteur du grand prêtre ne "s'écrase pas", il ne rend pas la gifle et n'en sollicite pas une autre non plus, il reste droit et dit calmement: "pourquoi me frappes tu?"...  Je
vous laisse lire la suite dans le texte...


 


Le retour au texte réel et aux actes est une bien meilleure source que les sempiternelles "vannes" populaires ressassées par les anticléricaux de tout poil...  Le problème actuel reste de
"savoir lire un texte"....  Les exigences de "l'amour des autres et de soi" sont bien infiniment supérieures à toute "législation" peu ou prou codifiée par de soi-disant prophètes avides de
pouvoir et elles se régissent en son âme et conscience.



Christian 12/01/2011 09:01



Bonjour Gérard


je connais bien ce petit village tranquille qu'est Linselles puisque pour mon dernier travail j'étais en relation avec la Mairie.


On voit là le danger des mariages dit ''mixtes " avec les conséquences dramatiques que cela produit. Le mariage qu'il découle de l'amour ou des ''arrangements '' provoque souvent des conflis de
tous ordres.


Proche de moi j'ai un exemple trés flagrant où là la femme blanche à rejoint pendant les vacances un amoureux de couleur et seul l'ambassade de France à pu la sauver des coups de ce pseudo
amoureux cette femme naïve.


La religion fait aussi des dégats mais la motivation primaire est bien souvent l'argent. Les enfants nés de ces unions font aussi l'objet de chantage et de rapts.


Hélas cela se reproduira encore. J'adresse aux parents et à toute la famille mes plus sincères condoléances et bien qu'ils me soient inconnus je suis attristé pour eux.


Christian Le Vigilant du Nord