Charlie Hebdo: Professeur Choron, que sont devenus tes « héritiers » ? Par Hildegard

Publié le 8 Novembre 2011

Hildegard von Hessen am Rhein

Ils chient dans leurs frocs. Il va de soi que je soutiens fermement le journal. Il va de soi que je condamne cet attentat contre la liberté d'expression et la France en particulier. Cependant, je condamne le mélange fait par les rédacteurs de Charlie Hebdo, du tout se vaut !

Est-ce par lâcheté, par bêtise ou les deux? L'islam pose un vrai problème qu'il conviendrait enfin de reconnaître. D'ailleurs, il suffit d'écouter et de regarder les réactions des "musulmans modérés". L'un nous dit: "C'est certain, légalement Charlie Hebdo n'a fait aucun délit, cependant pour les musulmans, oui.". Autre réaction d'un "modéré": "Il suffirait de transformer liberté d'expression en racisme pour que cela devienne un délit." Vu sur BFM TV. En conséquence, l'islam, ouvrez donc ENFIN les yeux, ne comporte pas de modérés. Il comporte des musulmans POINT. Des musulmans qui se rallieront sans aucun problème, le jour venu, à leurs activistes.

Ne voyez vous pas que l'islam a déjà changé notre vie ? Notre façon de nous autocensurer dans nos écritures, jusque dans nos pensées, notre enseignement scolaire ? Pourquoi cet aveuglement ? Pourquoi ne pas admettre que, de plus en plus, ils gagnent du terrain, imposent leurs usages, leurs coutumes, bien entendu, leur religion et demain leur loi, LA CHARIA, que vous moquez en ce moment bien timidement. Cette charia que par bêtise, la France a contribué à installer en Libye avec comme ministre des affaires étrangères, l’auto promoteur, millionnaire, BHL, auquel tous les plateaux et les colonnes sont ouvertes, qui s'est toujours trompé et qui, dans LE LYS ET LA CENDRE tient des propos racistes contre les Serbes, qui atteignent l’abjection. Voici comment notre philosophe de boudoir décrit le premier Serbe, qu’il voit en Bosnie, mais à travers ses jumelles, je cite : 

« Il a la peau grasse. Les lèvres trop fines, qui trahissent une bouche édentée. Une verrue sur la joue. Un bouton de fièvre sur la paupière. Une barbe de huit jours, bizarrement grise pour un homme qui ne doit pas avoir plus de trente ans. Je pourrais presque compter les points noirs qu’il a sur le nez, ou suivre la sueur qui lui goutte dans la nuque, ou même lire dans ses yeux – ses pauvres petits yeux, trop écartés, un peu idiots … qui ont déjà l’expression ahurie d’yeux de futur cadavre. » 

La propagande antisémite de l’époque nazie ne fit pas mieux. Je citerai en comparaison un passage de Mein Kampf, d’Adolf Hitler, page 61 (Zentralverlag der NSDAP, München, 1939) :

 « Ce qu’on appelle pureté de mœurs, ou, d’une façon générale, propreté, est, chez ce peuple, quelque chose d’assez particulier ; ils n’aimaient pas l’eau, on pouvait le constater à leur aspect extérieur, parfois même les yeux fermés. L’odeur qui se dégageait de ces porteurs de kaftan allait parfois jusqu’à me donner la nausée. S’y ajoutaient la saleté de leurs vêtements et leur air apeuré. Tout cela n’est guère attirant. C’était même franchement repoussant lorsque au-delà de la saleté physique de ce peuple élu, on découvrait ses souillures morales. » 

Faut-il rappeler que Hitler fut aussi démocratiquement élu. Ah bon, rien à voir ? Me direz vous ? Cette question n’est que mauvaise foi, lorsqu'il est avéré que TOUS les pays musulmans sont des dictatures. Citez m'en un qui ne le soit pas !

N'ayez pas peur, ayez le courage de frapper aussi fort sur l'islam que sur les curés, desquels vous ne craignez pas de menaces de mort ou d'attentat contre votre journal. Moquer le pape ou les curés ne comporte aucun risque. Même si les intégristes cathos manifestent contre un show que je n'ai pas vu. Ce n'est qu'une manifestation de mécontentement. Ils ont ce droit, de manifester leur mécontentement. Ils ne s’en privent jamais d’ailleurs. Comme cela est la coutume en France.

Ou avez-vous vu les cathos provoquer un attentat contre le théâtre qui habite la pièce qu’ils contestent ? Que dites-vous donc, je l’ai vu et entendu, c’est mon quartier, le jour ou les musulmans se dirigèrent à pied vers ce nouveau lieu de prière que la République laïque je le souligne, mit scandaleusement  à leur disposition, scandant Allah Ou Akbar, mort aux juifs, affublé du drapeau de l’organisation terroriste du Hamas ? J'habite au pied du clocher Saint Bernard, en plein ghetto afro-maghrébin. J'ai vécu les prières de rues illégales. Je vois d'année en année, les femmes de plus en plus nombreuses porter voiles, robes longues, ou carrément le niqab et, bien entendu, le niqab intégral, gants, visages fermés, juste une fente pour les yeux ! La femme que je suis ne peut être que mortifiée à la vue de ces silhouettes. Ici, on se croirait en Arabie Saoudite.  

Pourtant des esprits éclairés alertent, sans effet car, vous, Charlie, la gôche, l'UMP, amalgamez scandaleusement la dénonciation de l'envahissement de l'islam dans notre société, comme apparenté à la persécution des juifs pendant la seconde guerre mondiale ! Vous traitez ces éclairés de faschos d'extrême droite pour essayer de les intimider. L’ultime argument !  Cependant, ça ne marche plus.  Vous rendez vous compte du ridicule de cette allégation ? Les juifs ont contribué à la richesse intellectuelle mondiale, tous secteurs confondus, sciences, arts, musiques, littératures, médecines. Il n'ont jamais imposé leur religion aux autres. Il fallut ces funestes nazis pour occulter la richesse juive.

En ce qui concerne l'islam, citez moi un seul musulman dans l'histoire qui ait fait avancer l'humanité ? Qui soit distingué du Prix Nobel ?  Je dis bien musulman, je ne parle pas du monde arabe avant l'islam, qui su traduire les Grecs. Alors que les juifs furent des acteurs très actifs au progrès de l'humanité comme dit plus haut. Sans parler du monde occidental européen, dont l'universalité des valeurs n'est plus à démontrer.

Ce sont ces valeurs qu'il convient de défendre car elles ne sont pas négociables. Je suis prête à sacrifier ma vie pour elles. ET VOUS ? Peut-être avez vous dépassé vos limites cette fois et que vous allez rentrer apeuré par votre « audace » dans le rang de ceux qui tairont définitivement les agissements de l'islam ? Vous aurez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous aurez le déshonneur et vous aurez la guerre. Vous vous souvenez de ce grand homme ? Et, si vous lisez ses mémoires, il fut aussi clairvoyant sur les musulmans. Et vous, en 2011 assimilez la critique de l'islam à du racisme. C'est franchement consternant. La critique d'une religion n'a rien à voir avec la race ! Ou alors mon vocabulaire est devenu obsolète.

Hildegard von Hessen am Rhein

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article