Loi anti-prostitution ou comment Ubu se « fait » Tartuffe. Par Lucien Oulahbib

Publié le 30 Novembre 2013

Posted by Lucien SA Oulahbib (Lucien Oulahbib)

 prostituée, couloir, souteneur ethnique, femme, prostitution, service, sexe, argent prostituée prostituée plumes, taquiner, argent, prostitution 

Sous le communisme tout est gratuit (et pur : la prostitution était aussi interdite en URSS, en Chine, à Cuba…). Sous le républicanisme actuel (sous les jupes duquel se réfugient les exclus du "socialisme réel") tout doit être gratuit, service public oblige.

 

Coucher était proposé par les militantes lambertistes de l'AJS-OCI, l'ancien parti de Cambadelis (et Jospin) ; une magnifique jeune femme me l'avait proposé quand j'étais étudiant à Tolbiac dans les années 80, mais il fallait adhérer, je ne l'ai pas fait ayant quelques scrupules, elle était diablement belle, ils organisaient des boums le samedi après-midi dans leur local rue du Faubourg St Denis (Paris) à l'époque.

En fait, pour les communistes, payer pour coucher c'est ringard, de droite (comme n'être qu'hétéro). Tout doit être "mis" en commun (comm/un/isme), c'est la partouze généralisée, le couple n'est admis que le temps de l'accouplement (et encore) aussi payer apparaît anachronique puisque dans la vie républicaine étatisée qui émerge sur les décombres d'une société civile exsangue, le moindre détenteur de pouvoir est un mac (avec I phone bien sûr) qui va vous proposer son emploi aidé sa subvention son "tuyau"…

Il faut donc conseiller celles et ceux qui veulent tout de même "vendre" leurs charmes :  les prostituées peuvent s'appeler "camarades", organiser des "boums" comme l'AJS, opter pour l'amour libre, demander une adhésion à une association du genre : les "libertins baroques" puis demander éventuellement un petit "cadeau" comme droit d'entrée (des "bons" échangeables ensuite en monnaie via un circuit donné) : est-ce que ce sera interdit ?… Hidalgo a dit que la traque se fera sur Internet aussi, la trique est donc de sortie à tous les étages scrogneugneu, mais comme cela sera contourné, la "trique" a de beaux jours encore devant elle ; peu importe si l'aggravation de la situation économique et sociale due à l'appauvrissement organisé par le social-républicanisme entraîne précisément une situation qui peut obliger à la prostitution…

Paradoxe inouï : les socialistes appauvrissent la Nation (à la suite des gaullistes il est vrai), poussent à la prostitution, et, en même temps, interdisent qu'elle soit tarifée, le bordel généralisé doit être gratuit, c'est cela le communisme, lui-même.

 

Les pauvres n'ont qu'à bien se tenir. Quant aux "riches" (il y en a encore un peu) ils iront en Suisse en Belgique en Allemagne : à quand une condamnation de ce dysfonctionnement ? C'est inadmissible !

 Le "travail sexuel" doit être interdit partout. Encore une fois, et comme pour nombre de métiers, les pays du Nord vont profiter du néo-puritanisme français… Vite une loi ! vite une taxe ! un texte ! et ils furent 20 vendredi 29 novembre à discuter du 1er article de la loi…Tartuffe était parti en W.E…Avec Ubu.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Polux 01/12/2013 15:38


Encore une fois on ne s"attaque pas à la base du problême, car on sait très bien qui sont les "maquereaux" et on en revient toujours à une certaine catégorie d'immigrés !


Qu'on expulse les péri-prostitu-putes et eux qu'on les foute dehors après les avoir foutu à poil ( j'entend par à poil, leur piquer leurs recettes ) !!!


Mais il est plus facile de faire payer les clients, eux ne feront pas de scandale et ce sera encore de l'argent qui entrera dans les caisses de l'état.


En parlant de faire entrer de l'argent, ces amendes permerttront de financer le cinéma à 4 euros pour les moins de 14 ans ( le cinéma pour lequel on a laissé la TVA à 5,5 soit dit en passant ) et
la baisse de la TVA sur les préservatifs. Il est vrai que ces mesures annoncées sont d'une extrème urgence en ce moment !!!

COS 01/12/2013 13:40


68 % de Français contre selon un dernier sondage, on peut constater une fois de plus la deconnection entre les députés et la réalité.


Après l'interdiction du tabac, puis l'alcool et maintenant la prostitution, nos elites ont réalisé l'essentiel du programme des islamistes. On se demande pourquoi on les combat encore.

Pivoine 01/12/2013 11:53


L'hémicycle était presque vide lorsque la loi fut votée.


Dans ce cas, cette loi n'a aucune valeur !

Epicure 01/12/2013 09:56


Le puritanisme c'est la Paranoïa Légale et Bienséante....


C'est ainsi en pays luthériens et en pays catholiques, on le remplace par l'Hypocrisie.


Quant au républicanislme bidon de la Gauche, il s'agit d'une Normalisation Politique des mêmes  pathologies mentales pré-citées...


Le Bon Sens doit être banni. Il Inquiète trop !