Londres/exclu : Cameron sommé de s’expliquer sur la vente d’armes chimiques en Syrie il y a 8 mois.

Publié le 2 Septembre 2013

Par Aschkel

Allez le grand déballage commence ! La Grande-Bretagne a vendu des produits chimiques et des gaz neurotoxiques en Syrie 10 mois après que la guerre ait commencé.

Londres aurait permis aux entreprises de vendre des produits chimiques en Syrie susceptibles d’être utilisés pour fabriquer des gaz neurotoxiques.

Des licences d’exportation pour du fluorure de potassium et du fluorure de sodium ont été accordées 10 mois après que la sanglante guerre civile en Syrie ait commencé.

Ces produits chimiques sont susceptibles d’être utilisés pour fabriquer des armes comme le sarin, (gaz neurotoxique utilisé dans l’attaque d’une banlieue de Damas par les rebelles ou le régime ??? qui ont tué près de 1500 personnes, dont 426 enfants, le 21 août).

Les forces du président Bachar al-Assad ont été blâmées pour l’attaque, ce qui a conduit à des appels pour  une intervention armée de l’Occident. On le sait les parlementaires britanniques ont désapprouvé l’intervention.

Les licences d’exportation de produits chimiques ont été accordées par le Département du commerce plus précisément par Vince Cable ministre des Affaires, de l’Innovation et du Savoir-faire ( Innovation and Skills) en Janvier dernier soit 10 mois après le soulèvement syrien ait commencé.

Les ventes ont été suspendues seulement six mois plus tard, lorsque l’Union européenne a imposé des sanctions sévères contre le régime d’Assad.

Hier, les politiciens et les militants anti-armes ont exhorté le Premier ministre David Cameron d’expliquer pourquoi ces licences ont été accordées.

Le député travailliste Thomas Docherty, qui siège à la Chambre des communes aux Comités des contrôles d’armements Contrôles à l’exportation, prévoit d’introduire des questions parlementaires dans les jours qui viennent.

Il dit: «Au mieux, Cela a été négligent et irresponsable, au pire, c’est du matériel qui aurait pu être utilisé pour créer des armes chimiques.

«Les députés seraient horrifiés et furieux de savoir que le gouvernement britannique ait permis la vente de ces ingrédients à la Syrie.

«Qu’est-ce qui a permis l’octroi d’une licence en premier lieu?

«Je voudrais savoir quelles sont les enquêtes qui ont été menées pour établir si tout ce matériel exporté vers la Syrie a ensuite été utilisé dans les attaques contre les populations civiles. »

Le chef du SNP à Westminster, Angus Robertson MP, a déclaré: « Je soulèverai cette question au Parlement dès que possible pour savoir si le gouvernement britannique a vérifié où ces produits chimiques allaient et ce qu’ils pourquoi ils devaient être utilisés. »

« Approuver la vente de produits chimiques qui peuvent être convertis en armes meurtrières au cours d’une guerre civile est une question très sérieuse.

«Nous devons savoir a qui ces produits chimiques ont été vendus et pourquoi ils ont été vendus, et si le gouvernement britannique était au courant que les produits chimiques pourraient être utilisés pour des armes chimiques.

 

Résumé par Aschkel -Rédaction IF –   Source: Daily Record Copyright © Israël Flash -

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Roban 03/09/2013 18:43


"«Nous devons savoir à qui ces produits chimiques ont été vendus et
pourquoi ils ont été vendus, et si le gouvernement britannique était au courant que les produits chimiques pourraient être utilisés pour des armes chimiques." 


Car on ne le sait toujours pas ? Ou "on" ne veut pas le
dire !