Mayotte: département français? C'est plus qu'une erreur! Une faute.

Publié le 1 Avril 2011

        

         La révision de l'état civil des Mahorais est en passe d'être achevée mais les répercussions de ce chantier titanesque dans une société régie par d'autres codes vont ébranler encore longtemps le quotidien de ce département.

 « La religion musulmane est orale: Allah connaît ses enfants et n’a pas besoin de papiers, contrairement à Marianne », résume René Dosière, député (app-PS), co-auteur d’un rapport d’information sur la départementalisation de Mayotte en 2009.

Une Commission de révision de l’état civil (CREC) a été créée en 2000 et a travaillé cahin-caha jusqu’en 2009, avec peu de moyens et des règles beaucoup trop pointues au vu de la situation: un état civil tenu de manière aléatoire par les cadis, ces juges musulmans garants du droit local et coutumier, un climat tropical et des conditions de vie précaires qui ne permettent pas une conservation des documents.

Arrivé en 2009, Paul Baudoin, président du tribunal supérieur d’appel de Mayotte, a pris la tête de la CREC et « réduit de manière drastique les pièces exigées » pour avoir de nouveaux documents officiels.

« On n’est pas naïf, on a dû régulariser des clandestins dans la masse », reconnaît M. Baudoin. Mais il y avait urgence, « sans état civil, on ne peut pas organiser une société », fait-il valoir, et le futur département en a besoin pour pouvoir introduire progressivement à partir de 2012 les aides sociales et mettre en oeuvre à partir de 2014 une fiscalité locale.

Alors qu’en 2008, seules 600 décisions avaient été rendues dans l’année, le rythme actuel est de 2.000 par mois, avec l’objectif d’arriver à un total de 85.000 décisions à la fin de la CREC, qui devrait théoriquement se clore début avril.

Chaque décision couvrant une famille, le magistrat estime qu’environ 250.000 personnes auront alors recouvré un état civil. Mais « on ne peut pas donner de date », ajoute M. Baudoin, pour la remise des documents aux bénéficiaires.

Si l’administration y gagne en clarté, le quotidien des Mahorais est chamboulé. Ne possédant pas traditionnellement de nom patronymique, ils s’en sont vus attribuer un: soit celui d’un aïeul identifié soit celui choisi par le premier de la fratrie qui faisait la démarche.

Pour Yves Moatty, juge aux affaires familiales, « la grosse erreur a été d’essayer de réécrire l’histoire, de changer le nom de gens qui avait déjà une identité: on crée des imbroglios judiciaires à répétition ».

« Heureusement qu’ici les gens sont extrêmement patients, ailleurs ils auraient déjà plastiqué les tribunaux ! », s’exclame le magistrat, qui a été confronté au dépôt de deux requêtes en divorce, l’une par le mari muni des nouvelles identités CREC et l’autre par la femme avec les identités traditionnelles.

Une histoire de fous parmi d’autres 
Les situations peuvent aussi être plus dramatiques. 
Et de raconter l’histoire de ces jumeaux dont l’un avait régularisé sa situation avant ses 18 ans et l’autre avait tardé et s’est fait expulser faute de papiers, à l’été 2010.

« Je suis allé à Anjouan lui porter son certificat de nationalité qu’il devait sinon récupérer en main propre au tribunal », explique le magistrat. « Il a alors pris contact avec l’ambassade de France à Moroni – sur l’île voisine de Grande-Comore – pour se faire établir un passeport ».

« Au bout de 6 mois d’attente pour un rendez-vous, il s’est finalement payé un passage en kwassa-kwassa (embarcation, ndlr) pour rentrer clandestinement à Mayotte et est allé à la mairie faire son passeport. C’est une histoire de fous parmi d’autres », conclut-il.

Gazette.fr

Lire également ce que l'observatoire sur l'islam en disait au mois de mars 2010.

Quand je lis cet article de la gazette je suis sidéré du ton badin


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Francis CLAUDE 01/04/2011 07:46



Mayootte Française!!! voila un clou de plus dans le cerceuil de notre pays Mayotte est une ile musulmane ou toute la misére du monde viens pour y accoucher et nous faire des petits Français qui a
ce titre serons eux et leur famille rapatriés en France a plus ou moins bréve échèance...acceuillis nourris logés par Mne la FRance bien entendu!.ui connait Mayotte en France ? moi j'ai pensé a
me retirer la bas ayant passé toute ma vie sous les cocotiers.... mais méme les sites Français vous conseillent en premier de faire trés attention aux vols qui sont plétoriques et sur les
annonces de logements a loer ou vendre le premier critére est securisé gardé proche gendarmerte ou commissariat gardiénnes par vigiles ceci est le critére numéro 1 pas a proximité de la plage et
des cocotiers!!! aller faire un tour sur ces sites e vous verrez que notre nouveau paradis est en fait un enfer sous le soleil...