Madame Irina Bokova, directrice de l’Unesco se comporte en agent de l’islam. Par Gérard Brazon

Publié le 6 Décembre 2014

Gérard Brazon interview3 Par Gérard Brazon

Après la lecture de l’interview de la bien-pensante Irina Bokova directrice de l’UNESCO parue dans le Figaro du 3 décembre-page 20, je suis resté abasourdi par le fond de sa pensée.

Une conférence de l’UNESCO appelle à la mise en place de zones de protection culturelle en Syrie et en Iraq

Cette femme, en tant que femme, aurait dû être en possibilité de comprendre le vécu des femmes dans ces régions du Moyen Orient. Qu’elles soient sunnites, chiites et même Yazidis. Elle n’a pas eu un mot sur la condition féminine. Ainsi, elle s’épargne les jugements forcément de valeurs sur les « droits de l’homme » qui se résument dans cette région par les droits des hommes sur les femmes entérinés par la religion dominante qu’est l’islam. Les droits de l’homme existent en terre d’islam mais à travers la charia.

Un mot sur les Yazidis, minorité religieuse existant depuis bien plus longtemps que la chrétienté et l’islam puisque cette religion tire ses racines en grande partie du mazdéisme, même s’ il y a eu une adaptation avec l’environnement. À noter que dans cette religion, le prosélytisme est impossible. On nait Yazidi, on ne le devient pas ! Ils ont leur propre livre saint.

Dans toutes ces religions, y compris l’hindouisme, la femme reste la supplétive de l’homme. Dans toutes ces religions, l’homme est le centre de l’humanité, avec l’aide de dieu comme par hasard et bien évidemment. Où sont les féministes d’antan ?

Irina Bokova s’insurge, proteste sur les destructions en Irak, mais évite soigneusement de dénoncer trop fortement les auteurs. Elle met l’accent sur les dérives « sectaires », la « radicalité », regrette le risque de perdition de la « grande diversité culturelle, ethnique et religieuse entre les musulmans, les chrétiens, les Kurdes, les Yazidis, Turkmènes, Kurdes, Shabak…  » N’en jetez plus ! Oubliant de préciser qu’elles sont toutes d’origine musulmane ou ayant emprunté aux sources de l’islam, sauf pour les chrétiens.

C’est ainsi que sous le nombre apparent des « communautés », elle évacue tranquillement une guerre religieuse qui au fond s’adresse uniquement aux chrétiens et aux yazidis. C’est d’ailleurs ces deux communautés qui sont les victimes de l’islam et non de la radicalité de l’islam. Encore une fois, il n’y a pas deux islam mais un seul islam avec un livre saint commun qu’est le Coran, d’autres comme la Sunna présentant Mahomet comme l’exemple parfait. On connait les œuvres de ce grand humaniste et l’on sait bien qu’il serait parfaitement en phase et à l’aise avec les pseudos radicaux dénoncés par cette directrice de l’UNESCO.

Toute la difficulté, que les lecteurs non avertis ont, c’est justement de lire entres les lignes, de comprendre les non-dits, de découvrir ce qui leur est caché finalement.

Nous sommes devant une conquête des tenants d’un islam des origines, celui des meurtres, des assassinats, du butin, de l’esclavage. Tout cela commis par les soldats du Prophète. Madame Irina Bokova le sait mais évite d’approfondir car elle serait obligée d’aller plus loin que son mandat l’autorise et préfère éviter de se trouver confrontée à des retours de flamme financiers et autres participations de pays qui finalement regardent d’un bon œil cette débâcle sur place. À commencer par les États-Unis qui souhaitent depuis longtemps une correction des frontières et l’élimination du nationalisme arabe qui gênait et gêne encore leurs visées sur le pétrole du Moyen-Orient.

Pour ma part, et au vu de ce que l’on voit aujourd’hui, les massacres sont devenus une réalité quasi quotidienne, la violence est permanente en Irak, les conflits sont réels, et la mort règne en maîtresse absolue, bien plus que du temps de Saddam Hussein. Le nier relèverait de la mauvaise foi et ce ne sont pas les chrétiens d’Orient qui me diront le contraire, mais surtout les crétins d’occident ! Qui cela arrange au fond ? C’est la seule question qui vaille ! 

Cette Directrice voit une solution dans l’éducation ! La belle affaire.

Les occidentaux ont détruit la majeure partie des structures irakiennes depuis 1991. Sans compter les embargos au nom des « droits de l’homme » avec l’appui des gogos-bobos de France et d’ailleurs. Manipulation des masses par l’information tronquée !

Que nous dit-elle cette brave directrice ? « L’éducation permet d’apprendre à vivre ensemble« . Cela ne vous rappelle rien ? Le fameux « vivre ensemble » qui doit nous faire comprendre la puissance de feu médiatique des lobbys du multiculturalisme en Europe et qui sévit en France et nous interdit finalement de nous sentir de culture Française « judéo-chrétienne » pour faire de la place à l’islam. Merci en passant au politique préféré des Français dit-on, le radical-socialiste, traître à la nation française qu’est Jacques Chirac.

Pire encore comme logorrhée sur l’éducation: « elle forme des citoyens capables de se défendre contre les discours extrémistes » ! À l’écouter, ce sont les discours extrémistes qui sont dangereux. Pas les hordes d’islamistes qui croient que mourir en Irak eu se faisant exploser, en violant les femmes, en les vendant comme esclaves comme au temps de Mahomet, en décapitant les « mécréants », offre une place directe au paradis d’Allah avec 75 vierges à la clef. De qui se moque-t-elle en parlant de « citoyens » dans le monde musulman où tout est lié à l’islam ?

La doxa principale de ce discours c’est l’éducation mais tournée vers qui ?

La réponse est bien sûr vers nous ! Nous, les européens, nous les victimes d’une occupation douce par les tenants d’une religion qui n’a rien de pacifiste. Nos dirigeants obéissent à une ligne de conduite qui nous apportera la mort in fine. La mort de nos villes, de nos villages et de nos campagnes telles que nous les avons toujours connues, telles que nous les avons héritées de nos parents. La mort de notre civilisation et peut-être la guerre civile.

C’est une interview d’Alain Barluet qui ne pose pas les bonnes questions, celles qui auraient le mérite d’obliger cette directrice de l’UNESCO, cette femme à aller jusqu’au bout de sa logique bien-pensante.

En clair, c’est une interview d’Irak pour des Français qui commencent sérieusement à douter de cette presse écrite mais aussi télévisuelle et radiophonique.

Des Français qui voient tous les jours que cette presse leur ment. Ces Français qui vivent dans les banlieues, prennent les transports en commun des grandes villes de France, voient de leurs yeux que les foulards portés par les femmes ne sont pas les foulards de leurs grand-mères quand elles allaient à la messe. Ces fameux foulards sont des signes visibles d’occupation religieuse et n’ont rien d’innocent. En terre d’islam, la femme est le premier outil d’une occupation de l’espace public. Les Français le réalisent peu à peu. Bientôt ce sera le tour de nos campagnes. Des maires de villages verront bientôt fleurir de ces femmes innocentes, souhaitant seulement accompagner leurs enfants dans l’école primaire du village, et qui un jour, les placeront devant l’obligation de ne plus faire de repas à base de porc pour l’ensemble des enfants, d’ouvrir une salle de prière, d’interdire le clocher la nuit, puis le jour, etc. Au nom du « vivre ensemble » bien sûr ! Gare aux maires récalcitrants. Ils devront « se mettre ou se démettre » !

J’ai été stupéfait d’écouter un Éric Brunet se revendiquant de droite sur RMC qui, à la question de Philippe de Villiers sur combien de migrants en 2013 sont entrés en France, ne connaissait pas la réponse. Voilà un journaliste que se clame sarkozyste, qui écrit une chronique dans « Valeurs Actuelles » et qui ignore qu’il y a eu 250 000 immigrés qui sont entrés en France en toute légalité.

Ces immigrés sont essentiellement des musulmans même s’ils sont Kosovars ou Tchétchènes pour ceux qui pensent que les migrants des pays de l’est, ce n’est pas pareil.

Pour conclure sur cette interview de la honte, voici ce qu’elle affirme: « Les extrémistes tuent et façonnent les esprits en mentant sur l’islam ! En détournant les enseignements, en cherchant à détruire toute liberté de pensée et d’expression »

Cette femme est dangereuse par sa volonté d’occulter l’islam. Elle est dangereuse par son incommensurable bêtise volontaire ou non. L’islam n’est pas une religion qui prône la liberté et encore moins la libre expression.

Elle le sait et c’est en cela que c’est scandaleux.

Elle sait parfaitement bien qui a détruit les Bouddhas en Afghanistan.

Elle sait que la libre conscience est passible de mort.

Elle sait que la critique de l’islam est interdite sous peine de mort.

Elle sait que l’enseignement principal du Coran, c’est la soumission à Allah et non la liberté de penser.

Elle sait le sort réservé aux minorités homosexuelles.

Elle sait que les prédicateurs concluent leur prêche par la litanie suivante et la masse des fidèles répond après chaque supplication par un « Amen » :

« O Allah ! Accorde-nous la victoire sur les juifs, qui sont tes ennemis mais aussi les ennemis de notre religion ! (Amen)
O Allah ! Fais périr les mécréants, les polythéistes et les ennemis de l’islam ! (Amen)
O Allah ! Eparpille leur nation ! (Amen)
O Allah ! Disperse leurs troupes ! (Amen)
O Allah ! Détruis leurs édifices ! (Amen)
O Allah ! Fais périr leur récolte ! (Amen)
O Allah ! Rend orphelins leurs enfants ! (Amen)
O Allah ! Rend veuves leurs épouses ! (Amen)
O Allah ! Fais tomber leurs biens et leurs fortunes comme butin entre les mains des musulmans ! (Amen) ! »  http://www.youtube.com/watch?v=zZ47NFTgWTg

Elle sait tout cela et malgré cela, elle se tait et encense cette religion mortifère.

Madame Irina Bokova, vous êtes une honte en tant qu’occidentale mais surtout, en tant que femme bulgare dont le pays, comme d’autres dans le Caucase ont subi pendant de longs siècles, l’esclavagisme et la traite des blancs de l’Empire ottoman musulman. Vous avez dans vos ancêtres, certainement des femmes qui furent vendues, violées, assassinées, lapidées, etc. Tachez d’y pensez un peu et d’honorer leur mémoire.

A moins que vous ne soyez vous même, sans être voilée, une musulmane.

Gérard Brazon (Mon blog)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

pouf 07/12/2014 07:53


Eh oui, Monsieur Brazon...vous oubliez notre culture et ses adages : "l'argent n'a pas d'odeur", "après moi, le déluge"...


De l'UNESCO, comme de l'ONU, il ne faut rien attendre...Le discours de cette femme ne m'étonne en rien ! De même, quand nos collabos parlent...Non, ce qui m'étonne, c'est cette passivité du
peuple français, comme anesthésié ( sans doute, un effet pervers du consumérisme...douillet, sans doute un effet d'un système qui ne produit en politique que de nuls arrivistes ). J'entends
sourdre le mécontentement mais je ne vois pas poindre la moindre révolte ! Chaque fois, je me dis, "ça, c'est la goutte qui va faire déborder le vase"...et rien ne se produit !

L'EN SAIGNANT 06/12/2014 12:15


Position scandaleuse à faire connaître et propager VOUS ÊTES L'INCARNATION de la HONTE Madame Irina BOKOVA et n'avez pas votre place de "militante islamiste camouflée"  à l'UNESCO