Madame Pulvar n'a pas l'œil journalistique ou le professionnalisme qu'il faudrait. Par Gérard Brazon

Publié le 2 Mars 2012

Il semble bien que madame Pulvar n'ait pas l'œil journalistique à moins que son prisme socialiste soit plus fort que son éthique de journaliste.

FranchoullardElle fût agressée c'est une évidence! Par des petits cons bourrés, c'est une autre évidence! Qu'il y ait eu des insultes cela ne m'étonne pas! En général, les hommes sous l'emprise de l'alcool ne se mettent pas à chanter des berceuses ni même à déclamer du Victor Hugo!

Un mec bourré c'est un type qui a perdu le contrôle de lui-même! Plusieurs, c'est bien plus dangereux par l'effet de groupe! Elle dit avoir reçu des verres! C'est démenti par un témoin!

Faut-il être choqué? Oui et non.

- Non  car si je croise un groupe de personnes sous l'emprise de l'alcool, je ne m'attends pas à autre chose comme réaction! Si je suis avec une femme je suis plutôt inquiet pour la suite et sans doute que je changerai de trottoir.

- Oui car en déduire que ces types étaient encartés au Front National relève de l'imposture!

Au mieux, c'est l'enquête de police qui le dira! S'il y en a une! La présomption d'innocence devrait s'appliquer dans ce domaine comme dans d'autres comme, par exemple DSK ou la gauche n'arrêtait pas de nous le dire! Il semblerait, pour Madame Pulvar, que la présomption d'innocence ne s'applique qu'à la gauche! C'est dommage pour une journaliste!

On pourrait penser que c'est l'émotion qui a troublé son jugement! Mais écrire, alarmer les médias en posant une question à Marine Le Pen et de fait, en sous entendant qu'elle serait responsable de l'agression par un twitte, relève d'une volonté de nuire si ce n'est au minimum, d'une injure faite à sa profession! Car comment pourra-t-on la croire désormais en tant que journaliste, sur des sujets politiques, sachant qu'elle est de toutes les façons, dans la posture et le parti pris ! Est-ce qu'elle peut rester sur des chaînes de radio publique en ayant commis cette faute professionnelle? Je vous fiche mon billet que dans le milieu journalistique, la question ne se pose même pas!

Depuis cinq ans, ils dégueulent sur Nicolas Sarkozy sans se rendre compte oh combien, c'est assez lamentable du point de vue de l'éthique! Alors vomir sur Marine Le Pen, ce n'est sûrement qu'un infime détail pour la profession. C'est bien dommage et cela explique pourquoi ces "gens-là" sont discrédités auprès des Français! 

Gérard Brazon

******** 

En rentrant chez eux mardi soir, Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar ont été agressés par un groupe d'individus. Un incident raconté peu de temps après, sur Twitter, par la journaliste. Europe 1 a recueilli de son côté le témoignage d'un employé de restaurant qui a assisté à la scène.

"Il y avait des groupes de jeunes au café, la dame est passée et ils l'ont agressée", raconte-t-il. Ce qu'il a entendu ? "Des insultes, 'la France pour les blancs', des trucs comme ça, des trucs racistes", précise encore ce témoin. 

L'employé n'a pas vu en revanche que des verres ont été lancés sur le couple, comme le racontait Audrey Pulvar sur Twitter. "Il y a eu des jets de verres mais pas sur eux. Ils ont balancé des verres, ils étaient bourrés, les mecs, ils étaient là depuis l'après-midi.  Je n'ai pas vu s'ils avaient été jetés sur eux, mais j'ai vu des verres cassés", assure-t-il.

Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg ont recueilli le soutien de nombreuses personnalités politiques après le récit de leur agression, (SIC) au cours de laquelle ont été notamment scandés des slogans favorables au Front National.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

island girl 07/03/2012 19:16


Des injures racistes ..;le grand mot est laché ,je dirai tout simplement que cette hypocrite est une JOURNALOPE !cela n'a rien à voir avec la race mais c'est explicite!

marco 02/03/2012 18:02


Elle dit avoir reçu des verres qui se seraient brisés dans son dos !!par terre  peut-être mais certainement pas dans son dos,ou alors elle porte un haut corset blindé!!!

DUBATDUDOS 02/03/2012 14:13


Les pôvres gôches ils ne savent pas qu'il ne faut pas sortir ni le soir, ni la nuit. Qui plus est il ne faut surtout pas prendre ni le métro ni le RER, ils risqueraient d'y rencontrer...le
Peuple. Chez ces gens là, monsieur,  le Peuple ce n'est pas rien !