Mahmoud Abbas : L’homme qui valait 100 millions de dollars

Publié le 21 Mai 2012

 

L’ancien conseiller d’Arafat, Mohammed Rashid a rapporté que le président Mahmoud Abbas Abou Mazen est estimé à 100 millions de dollars. Bien que ce ne soit rien comparativement aux 500 millions de dollars de Arafat , cela confirme bien que les pays donateurs devraient s’inquiéter car la majorité des dons sont détournés dans les coffres de l’Autorité palestinienne comme ce le fut à l’époque d’Arafat.

Mais cette information est cachée par l’autorité palestinienne afin de ne pas décourager les dons supplémentaires venant du monde qui sont censés être de la charité pour le peuple palestinien…

Les dirigeants palestiniens de Ramallah, dont le président Mahmoud Abbas, sont profondément préoccupés depuis les révélations de Rashid qui pourraient sérieusement embarrasser et exposer leur culpabilité dans le détournement de fonds publics.

Ils sont aussi inquiets que les révélations de Rashid pourraient inciter certains Américains et Européens à reconsidérer leur décision concernant le versement des millions de dollars dans les coffres de l’Autorité palestinienne.

Rashid, après tout, n’était pas un fonctionnaire subalterne de l’Autorité palestinienne. Il était un initié, quelqu’un qui était très proche de Yasser Arafat et probablement le seul fonctionnaire qui sache où des centaines de millions de dollars ont été investis.

Du coup, la décision de l’Autorité palestinienne à demander un mandat d’arrêt contre le bavard, lequel ne semble pas  inquiet puisqu’il a réclamé cette semaine une enquête sur la fortune personnelle de M. Abbas, qu’il a estimé à plus de 100 millions de dollars.

Donc, en résumé….. Abbas dit que Rashid a volé des centaines de millions de dollars, tandis que Rashid accuse le président d’avoir détourné “seulement” 100 millions de $. Des faits qui se passent pendant que les bailleurs de fonds internationaux continuent à canaliser plus de fonds chaque mois à l’Autorité palestinienne, souvent sans tenir les dirigeants responsables ou sans exiger de savoir comment l’argent est dépensé.

Malheureusement, rien n’arrêtera la «communauté internationale» de continuer à verser de l’argent pour les «Palestiniens». Après tout, cette information ne date pas d’hier et personne ne s’en souciait jusqu’à présent. Et soit dit en passant, qui dit que la mort d’Arafat a mis un terme à tous ces détournements?

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Claude Germain V 21/05/2012 12:10


Comme l'epouse d'Arafat disparue sur Paris ou en Suisse avec plusieurs centaines de millions d'euros et de dollars ........