Malek Boutih demande à "reprendre le contrôle sur Internet". Préface Gérard Brazon

Publié le 13 Juin 2013

Il y a dans ce pays des femmes et des hommes qui ne supportent pas la liberté. Personne ne s'étonnera que l'on retrouve des Esther Benbassa, Nadja Belkacem, Malek Boutih et autres jeunes et moins jeunes loups de la politique socialiste. On peut même se demander pourquoi des nés musulmans ont si peur de la liberté. Est-ce culturel? Est-ce  du fait comme me le disait un ami "avec Allah, on est tranquille, les textes nous disent ce qu’on doit faire, et ne pas faire". Je l'ignore mais dans tous les cas, la culture socialiste n'a pas besoin du renfort de la culture de l'islam pour imposer, décider, exiger et détruire tous les espaces de la liberté d'expression. Le socialisme est ce poison qui infeste l'Europe et est à l'origine des pires dictatures; communisme, fascisme, nazisme.

 

Quand j'énumère ces faits, certains bienpensants me soulignent qu'il y a les acquis ! Les avancées sociales ! Certes mais si l'on mettait dans la balance les méfaits et les avantages, c'est le sang qui pèserait le plus lourd.

 

La virulence du socialisme n'est plus aussi visible. Mais les gênes restent. Son ADN comme on dit aujourd'hui, lui interdit d'admettre la liberté d'expression.

 

 

Alors sous des dehors affable, même un Malek Boutih adepte déclaré de la "liberté" et de "l'égalité des droits" qui avait réussi à faire oublier qu'il avait été le patron d'une officine "antiraciste" tombe dans le travers du socialisme destructeur des libertés au nom de la liberté dit-il.

Gérard Brazon

*******

Source Numérama

A l'occasion d'une audition de Pierre Lescure à l'Assemblée Nationale, le député socialiste Malek Boutih a demandé mercredi matin que la France reprenne "le contrôle sur Internet", et plaidé pour la régulation du net par le CSA.

Ce mercredi matin avait lieu l'audition de Pierre Lescure par la commission des affaires culturelles de l'Assemblée Nationale, qui a permis de confirmer une fronde parlementaire contre l'idée d'amendes du CSA pour remplacer l'Hadopi. De façon remarquable et remarquée, aucun des députés membres de la commission, laquelle aura le dernier mot sur le texte présenté en séance plénière, n'a soutenu l'idée qui devrait êtreréformée par le Gouvernement.

Mais une voix s'est faite remarquer plus que les autres par sa dissonance, et elle n'est pas venue des bancs de l'opposition, mais bien du Parti Socialiste. Le député Malek Boutih, qui a entamé son premier mandat il y a tout juste un an, s'est en effet présenté comme un défenseur virulent de l'idée d'une stricte régulation d'Internet par l'Etat.

"Je ne crois pas à la légende des pirates du net, aux geeks ("djiks" dans sa bouche, ndlr) qui diffusent gratuitement de la culture", a-t-il commencé pour critiquer le manque d'envergure du rapport Lescure. "Il s'agit d'une guerre économique. Il faut reprendre le contrôle sur Internet, c'est une question plus large de souveraineté", a-t-il ajouté, dans un discours qui n'était pas sans rappeler ceux du député UMP Jacques Myard lorsqu'il demandait une nationalisation d'Internet.

Selon Malek Boutih, il faut reprendre le contrôle d'Internet en France parce que "contrôler les tuyaux c'est contrôler les contenus". Comme si la défense de la neutralité du net, dont le jeune député n'a peut-être jamais entendu parler, ne pouvait pas suffire à assurer une libre diffusion des contenus.

Par ailleurs, Malek Boutih s'est dit très favorable au fait que le CSA "bascule sur l'ensemble de la régulation d'Internet", ce qu'il juge de toute façon inévitable au regard de la convergence des médias. Un point de vue qui n'est peut-être pas surprenant de la part de celui qui fut président de SOS Racisme de 1999 à 2003, et qui garde sans doute une grande sympathie à l'égard d'une association qui dénonce régulièrement les manques de régulation d'Internet.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

lombard 13/06/2013 11:31


bonjour


donc cet individu est pro musulman  aime tarik ramadan et rejete alain soral .....

mika 13/06/2013 09:34


Frédéric Taddeï vs Patrick Cohen qui pense comme Drucker, Ruquier et consorts que la télé du service public est à
eux et qu’ils sont en droit de ne recevoir que ceux qui leur plaisent.


http://www.youtube.com/watch?v=N7W_nzIdtGo


 


 

Charles Martel 13/06/2013 09:02


Ce document a été posté sur ‘Islam : danger planétaire’ http://ScoopItIslam.jumpingcrab.com


Flux RSS http://ScoopItIslam.jumpingcrab.com/rss.xml ( utilisez http://blogtrottr.com
)


 


islam : doctrine de haine, de soumission et d'extermination que les fascistes gauchistes islamo-collabos s'acharnent à appeler la 'religion d'amour, de tolérance et de paix' ^_^