Mali : tous les chrétiens ont fui le nord du pays

Publié le 28 Octobre 2012

Observatoire de la christianophobie

La pression des islamistes est telle dans le nord du Mali, que tous les chrétiens ont fui vers le sud selon un missionnaire français sur place. Voici une synthèse de ses déclarations, composée par l’Agence Fides, et vous pourrez trouver ici l’entretien complet et documenté accordé par ce missionnaire à Aide à l’Église en Détresse (AED). D.H.

« Dans le nord du Mali, tous les chrétiens ont été contraints à la fuite » dénonce dans un entretien à l’Aide à l’Église en Détresse le PèreLaurent Balas, missionnaire des Pères Blancs qui a passé six ans à Gao, dans le nord du Mali avant d’être nommé curé de la paroisse des Saints Martyrs de l’Ouganda de Bamako. « Mes successeurs à Gao ont été contraints à s’enfuir » déclare le Père Balas, décrivant la conquête du nord du pays au printemps de cette année par les milices islamiques.

Les chrétiens du nord en fuite sont accueillis par les familles du sud dans des conditions de grande précarité après avoir abandonné tous leurs biens. « Il n’existe pas de camps pour les évacués dans le pays mais seulement dans les pays limitrophes. Les évacués ont été « absorbés » par la population. Il est très difficile d’évaluer leur nombre » raconte le missionnaire.

Dans le nord du pays, les groupes islamistes ont imposé leur interprétation radicale de la charia, arrivant même à faire irruption dans les maisons à la recherche de femmes non voilées. Dans ce cas, les malheureuses se voient trancher une oreille. « Face à cette situation, les musulmans eux-mêmes fuient en masse sauf que maintenant, ils finissent par peser, dans le sud, sur d’autres familles déjà exsangues. Ils retournent alors dans le nord, en déclarant préférer mourir sur leur terre » déclare le missionnaire.

Mais l’extrémisme religieux n’est pas le seul à être à l’œuvre dans le nord du Mali. Le Père Balas remarque en effet que les groupes islamistes ont des liens avec les trafiquants de drogue, ainsi que cela a été démontré par un avion chargé de cocaïne qui s’est récemment écrasé sur un aéroport contrôlé par les islamistes. « L’islamisme est un écran qui cache les trafics de drogue et des possibles recherches d’or et de pétrole » conclut le missionnaire.

Source : Agence Fides

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

mika 28/10/2012 13:29



Mali : Mopti,  dernier verrou face aux islamistes
http://www.youtube.com/watch?v=AS8Q61zGM80