Malika Sorel un hommage au courage des femmes. Mais où sont les feministes d'autrefois?

Publié le 9 Septembre 2010

         Je ne résiste pas à vous faire découvrir pour ceux qui ne la connaissent pas cette femme de courage qu'est Malik Sorel. Vous pouvez la retrouver sur son blog que je cite en fin d'article. Son combat, le mien comme celui de bien d'autres est réduit par la bien pensance à des actions de "fachistes" comme ils disent. Lisez et comprenez que l'action de Malika comme la mienne  comme celle de bien d'autres, n'a rien à voir avec "la bête immonde", les "heures sombres" "la période nauséabonde", etc que cherchent à nous coller tous ces bobos-gochos.  

Gérard Brazon

       (extrait)  

         (...) Je suis née dans la culture française et n’ai commencé à découvrir la culture arabo-musulmane qu’à partir de l’âge de 10 ans, lorsque mes parents sont partis s’établir dans leur pays afin de vivre en accord avec leur propre culture. Mes parents ont en effet toujours été profondément honnêtes avec eux-mêmes et avec les autres. Très jeune, j’ai de mon côté compris que ma place n’était pas là-bas. Je m’y sentais étrangère. J’ai très vite nourri le projet de revenir vivre parmi les miens, les Français.

          Si je comprends ce que peuvent ressentir les étrangers sur le territoire français, je ne comprends pas, et n’admets pas non plus, que l’État ait pu accepter que les principes de la République, noyau de l’identité française, soient bafoués, allant jusqu’à faire perdre des territoires entiers à la France. Comme l’a très justement exprimé Daniel Leconte, producteur du reportage « la cité des mâles » pour Arte, « Il y avait des zones de non-droit où les policiers ne pénétraient pas, il y a maintenant des zones où l’information ne pénètre pas ».

         Je n’établis pas de hiérarchie entre les cultures mais considère, comme je l’ai dit sur le plateau, que chaque peuple doit être respecté sur son territoire. La France a commis l’erreur de coloniser l’Algérie. Elle en a été expulsée. Aujourd’hui c’est le peuple français, et plus généralement les peuples européens, qui sont dépossédés de leur propre destin, par leur propre classe politique, leurs médias et leurs intellectuels. Si je me sens pleinement concernée par le combat de la réconciliation des Français avec eux-mêmes, leur histoire, leur culture, leurs fondamentaux, je ne me sens pas concernée par le combat pour faire évoluer la culture arabo-islamique. L’Histoire nous montre que les évolutions, si elles se produisent, sont très longues et surgissent toujours de l’intérieur.

Je considère par ailleurs que la société française a commis la lourde erreur de se laisser entraîner dans une histoire qui ne la concernait pas. C’est ce qui a permis à l’idéologie des accommodements dits « raisonnables » de planter ses crocs dans la nuque de notre société. Les citoyens français doivent se concentrer de nouveau sur l’obligation du respect inconditionnel, sur leur territoire, des principes et valeurs qui fondent leur identité, et qui font du peuple français un peuple un et indivisible.

Malika Sorel

vu sur http://puzzledelintegration.blogspirit.com/archive/2010/09/03/ce-que-vous-n-avez-pas-pu-entendre.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Duchnock 09/09/2010 16:08



Merci Madame, ils finiront par comprendre...grâce à des personnes comme vous.



Dede cal 12 09/09/2010 13:15



Est il possible que la perquisition au siege de l'UMP soit un complot islamiste?