Manifestation du 26 mai: Et si Frigide Barjot ne manifestait pas?

Publié le 23 Mai 2013

Frigide Barjot l'ex provocatrice, se fait déborder de toute part !

Elle commence à réaliser que la manifestation "la manif pour tous" a déclenché une réponse des français qui va bien au delà des petites préoccupations de la Frigide qui considère, rappelons-le, que les musulmans sont "l'espérance" de la France ! 

Les Français viendront manifester mais se moquent des états d'âme de la Frigide à la remorque!

François Hollande en faisant passer cette loi infâmante, a déclenché sans le savoir un mouvement de rejet immense qui sans doute, va noyer les petits politiciens et autres nabots socialistes et UMPéiste de la droite molle ! 

"Malheur à celui qui remue le fond des nations" disait le Marquis de Rivarol. Nous sommes au début d'une réaction-révolte qui pourrait déboucher hélas, sur une véritable révolution! La crise et l'inconscience des dirigeants aidant !

Gérard Brazon

*****

de 20mn

Et si Frigide Barjot ne participait à la manifestation du 26 mai? Contactée par 20 minutes, Frigide Barjot a confirmé ses hésitations déjà exprimées sur Radio Notre Dame jeudi matin. «Je donnerai ma réponse  vendredi matin, explique la principale opposante au «Mariage pour tous» qui doit tenir une conférence de presse demain. «J’attends des réponses de la police et du ministère de l’Intérieur. Il faut que l’ordre public et la sécurité soient assurés pour tous les manifestants. Nous voulons manifester dans la paix et le calme», poursuit Barjot, animatrice de la Manif pour tous. 

du Figaro

Invitée sur Radio Notre-Dame, la porte-parole du collectif se dit très préoccupée par les dérives violentes contre les homosexuels et contre elle-même au sein de son propre camp. Elle attend des "garanties sérieuses" de la part du mouvement et pourrait, dans le cas contraire, ne pas participer à la manifestation de dimanche.

Frigide Barjot a déclaré être «inquiète» en raison des «attaques» dont elle fait l'objet. «Les menaces deviennent violentes contre moi», a-t-elle déclaré. «Il faut que nous appelions au calme» au risque «que la manifestation tourne à la violence», poursuit-elle. 

«Aujourd'hui, je me demande même si je vais y aller», assène-t-elle, «à cause des attaques personnelles dont [elle fait] l'objet» et «des risques de violences». «A l'heure qu'il est, et tant que nous n'avons pas des garanties sérieuses de la part de la police et des organisateurs, je mets ma participation entre parenthèses», a-t-elle conclu. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Respectvaleurs 24/05/2013 10:05


Valls commence à paniquer, il veut interdire le Printemps francais. Dur avec les mamans en loden, mou avec les casseurs de banlieue : cherchez l'erreur!!

Claude Germain V 24/05/2013 08:53


Allez voir son site , et pardonnez le mot , il n'y en a que pour sa gueule ... Il est quasiment impossible de lui mettre un petit mot . Car sur son site , pas trouvé le mot
CONTACT ?.....Mémere a un ego explosif .................Allez ZINZIN BARJOT !!! DEGAGE !!!!!!

aziliz 23/05/2013 22:26


Les muzz présents pratiquent la taqqyia. Ils n'attendent qu'une chose, la légalisation de la polygamie. Donc exit le muzz.


Oui la Barjot a du mourron à se faire. Oh non, elle ne sera pas "attaquée" guerrièrement. Des tomates, des oeufs pourris, des huées n'ont jamais tué personne. D'autant pus qu'avec ses propos
infâmes concernant Dominique Venner, bien des gens ont été éclairés par elle-même sur ce qu'elle valait. Elle n'arrive même pas au quart du plus petit doigt de pied de cet historien courageux et
lucide.


Sa déclaration sur les muzz espoir de la France a déjà été fortément ressenti par beaucoup comme une insulte. Ses propos sur Monsieur Venner ont été la goutte d'eau qui fait déborder ... Elle a
cru se servir de la MPT pour faire avancer ses intérêts et cela se retourne contre elle. Qu'elle aille donc pleurer auprès de Manuel Gaz, Copé, Fillon et autres NKM. Elle se croyait apte à mener
une foule convaincue et elle reçoit un grand coup de pied au c.. disant dégage. Il serait temps qu'elle comprenne. Qu'elle reste avec ses potes homos et elle ne nous manquera pas, et c'est ça qui
la chagrine. Elle vient de perdre sur tous les tableaux et révéler sa véritable nature.


Allez, sans rancune La Barje, reste chez toi, tu ne manqueras à personne.

Claude Germain V 23/05/2013 20:17


N'oubliez pas que pour les musulmans qui n'ont rien a faire dans cette manif , au sujet des homos , le but final n'est pas le meme que chez les cathos .....

Marie-claire Muller 23/05/2013 18:32


Les apprentis-sorciers du mondialisme…


Chronique hebdomadaire de Philippe Randa


(23 mai 2013)


 


Cette chronique est paru dans le numéro 15 (mai 2013) du mensuel Salut public
(http://troisiemevoie.fr/category/salut-public/)


 


Voilà, la loi autorisant le mariage homosexuel est votée ! On s’y attendait. Reste maintenant
à savoir qui a gagné quoi, finalement… Et qui sont réellement les perdants du bras-de-fer des « pour » et des « contre ».


Car au-delà de cette incontestable victoire législative des partisans du « Mariage pour tous
», que constate-t-on ?


D’abord, une formidable mobilisation populaire à travers la France à laquelle personne ne
s’attendait… On n’avait rien connu de tel dans les pays qui avaient déjà autorisés ce type de législation. En Belgique, notamment, où « ils » et « elles » peuvent s’unir entre eux et entre elles
depuis dix ans, tous les outre-quiévrains s’en tamponnent le coquillard de leur conjoint(e) comme de leur première frite.


En France, c’est plus d’un million de manifestants, non seulement de papa et maman (sans
bonne, mais avec enfants), cotoyant nombre d’homosexuels hostiles au chamboulement du mariage traditionnel… Ce sont des chrétiens aux coudes-à-coudes avec des musulmans et des juifs tout aussi
choqués qu’eux… C’est la France d’en bas – prolétaires, smicards et demandeurs d’emplois – et celle du milieu – cadres, commerçants et professions libérales – accompagnant quelques « nantis » aux
fins de mois assurées… Ce sont les jeunes et les moins jeunes des banlieues parisiennes – de l’Est comme de l’Ouest – qui déambulaient au même rythme que ceux venus de Navarre… et c’est,
comble de l’abomination, des élus du Front national à quelques enjambées d’élus de l’UMP, qui plus est dépassés par ces derniers dans la surenchère anti-mariage pour tous !


Sans compter un « peuple de gauche » qui pour avoir été peu remarqué dans les medias, n’en
était pas moins fort présent.


Et très rapidement, au fil des mois, les manifestations se sont poursuivies sans jamais
faiblir ; la détermination des participants fut plus assurée de jours en jours, tandis que les hérauts médiatiques habitués à se pavaner avec tapis rouge devant micros et caméras, se sont vus
conspués, quand ce ne fut pas coursés dans les gares à l’exemple de la journaliste femelle et passionnaria homosexuelle Caroline Fourest… Ce qui restera toujours assez plaisant à se
rappeler.


Ce qui l’est moins, ce sont les agressions d’homosexuels, quasiment éradiquées ces dernières
années, qui ont réaparrues… et que nombre de Français ayant bien d’autres preoccupations que les bouffonneries d’une coterie en mal de médiatisation, se sont mis à trouver que, quand même ! ça
commençait à bien faire et que « les pédés les em… »… Retour en force d’une homophobie physique et d’une homophobie spirituelle : la totale, quoi !


Le gouvernement, voyant la tournure que prenait ce projet de loi dans l’opinion, accéléra
alors la procédure pour en finir le plus vite possible, ce qui renforça, quand ce ne la fit pas naître, la conviction que les tenants du « mariage pour tous » n’étaient sans doute pas si
majoritaire que cela en France… Pas très rassurés qu’elles étaient, les troupes de dame Taubira !


Et ce projet de loi qui n’avait d’autre finalité que de détourner l’attention des Français des
échecs économiques et sécuritaires du gouvernement, n’a réussit, finalement, qu’à canaliser tous les mécontentements.


C’est dire si messieurs Hollande et Ayrault n’ont obtenu là qu’une victoire à la Pyrrhus avec
la perspective des dommages colatéraux à venir…


Au-delà d’ailleurs des conséquences douloureuses pour les socialistes de cette affaire qui ne
leur sera en tout cas pas d’un grand profit électoral, il en est une autre qu’on a rarement évoqué ; elle est pourtant significative : la prise de conscience qu’après la perte des emplois –
délocalisations effrénées – la perte des frontières – tout le monde a le droit d’être chez lui chez nous – il ne restait plus que l’image de la famille à faire voler définitivement en éclat pour
imposer aux citoyens de nouvelles valeurs…


Ces nouvelles valeurs des partisans de la mondialisation pour qui les frontières d’un État
souverain et les emplois sauvegardés d’un peuple ne sont en aucun cas compatibles avec de rapides et insatiables profits… La cellule familiale leur posait encore un problème. Il leur fallait sa
disparition pour avoir le champ totalement libre.


Les apprentis-sorciers du mondialisme ont obtenu une loi, mais ont ravivé du même coup chez
nombre de nos compatriotes un indéniable sentiment d’identité… qui ne demandait sans doute qu’une occasion pour se manifester au grand jour.


Ils furent plus d’un million à sortir ces derniers temps d’une dramatique léthargie…
S’il y a des boîtes de pandores qu’il est dangereux d’ouvrir

Claude Germain V 23/05/2013 15:23


" les musulmans sont "l'espérance" de la France ! " ......................................................au
lieu de jouer les meres theresa effarouchées , elle aurait fait mieux de fermer sa grande gueule .......elle n'a plus rien a faire dans une post révolution....au meme titre que les muslims en
foulards , elles non plus n'ont rien compris ...... et n'ont rien a faire dans une manif qui ne les regarde pas ......si le souchien veau au pire donne un coup de pied au cul d'un hommo pas grave
et meme geste cron  , les muslims manifestent ,mais eux c'est pour les egorger ........

Bastide 23/05/2013 15:20


Les médias français n’en parlent pas : deux gays «mariés»
accusés de viols avec tortures par cinq des neuf garçons qu’ils ont adoptés





Cela se passe aux États-Unis, à Glastonbury dans l’État du Connecticut. George Harasz, 49 ans, et Douglas Wirth, 45 ans,
deux hommes « mariés » ensemble vont avoir à répondre devant la justice des accusations de pédophilie, viols et tortures formulées à leur encontre par des garçons entre cinq et seize ans qu’ils
ont adoptés. En décembre 2010, un journal local, le Hartford Courant, publiait un article vantant les
mérites de ce couple « marié » qui avait pris le parti d’adopter des enfants souffrant de « troubles de l’attachement », abandonnés par
leurs parents, et de les aider à surmonter leurs difficultés émotionnelles. Les neufs enfants adoptifs du couple sont trois groupes de frères adoptés successivement. Les
deux hommes ont été arrêtés en décembre 2011 après que deux de leurs fils adoptifs, âgés respectivement de 5 et 15 ans, les ont accusés
de sévices sexuels avec coups et blessures. Seulement voilà, début avril 2013, trois autres garçons élevés par les deux hommes ont dénoncé à leur tour
les sévices physiques et sexuels subis. L’un des garçons parle d’agressions sexuelles depuis qu’il
avait 6 ans : George Harasz et Douglas Wirth auront à faire face aux accusations devant le tribunal de Hartford le 5 juin prochain. L’affaire dure depuis déjà un an et demi et
aucun média français n’en a jamais parlé. parler de cette affaire à contre-courant en cette
époque où le « mariage » et l’adoption par les couples de même sexe viennent d’être rendus possibles. Les médias sont pourtant d’habitude avides d’affaires pédophiles. On va finir par croire que
les couples homosexuels « mariés », les militants des associations LGBT (comme James
Rennie) et la gauche libertaire soixante-huitarde
(comme Daniel
Cohn-Bendit) bénéficient de faveurs particulières de la part
des médias mainstream.