Manifestation musulmane contre un MacDo à Limoges. Un cran de plus...

Publié le 21 Juin 2010

Des musulmans forcément antisionistes à la nouvelle mode d’aujourd’hui se revendiquant du groupe Sirât Alizza ont crié leur haine envers l'enseigne Mac Donald's de Limoges.

Alors que la Préfecture de Paris interdisait une rencontre de type Saucisson-Pinard à Paris sous le prétexte fallacieux, à mon sens, qu’il y avait risque d’atteinte à l’ordre publique, un groupe de militant islamique s’arroge le droit d’entrer dans un restau-rapide pour haranguer les badauds et autres convives. Tout va bien dans ce bau pays de France. Voilà ce qu’en dit Franck Lagier.

Samedi soir, 19h32 au Mac Donald’s de Limoges Cora. Les caméras tournent en continu et enregistrent ces images : un homme et une femme mangent leur hamburger avec à leur côté, un enfant en bas âge. Des adolescents et des familles sont en train de passer commande aux employés. Un samedi soir comme les autres… C’est à ce moment-là que débarquent un, puis deux, puis au total une dizaine de personnes se présentant comme membres du mouvement Sirât Alizza. Ils crient et  tempêtent dans le “Mac Do”. Ils apposent des affiches un peu partout et appellent les clients à boycotter l’enseigne.

Ils filment la scène.  Sur les images de vidéosurveillance que notre journal a pu consulter, on voit que chaque membre du groupe s’est vu préalablement attribuer des tâches. L’un, portant un collier de barbe, a le rôle de prêcheur et harangue les clients pendant 2 minutes. Puis une jeune femme portant le hijab prend le relais. Deux autres personnes portant des capuches et masquant en partie leur visage affichent avec les autres membres du groupe leurs revendications.

Une autre jeune femme enregistre en continu la scène. Le groupe quitte l’enseigne. L’incident n’aura duré que 4 minutes. Aucune violence n’a été exercée, aucune insulte proférée. Ils ont juste crié, mis des affiches un peu partout , explique Fabrice Bonnin, gérant du “Mac Do” de Cora.

         Tout a été super rapide, continue Hélène, employée qui était présente au moment des faits. L’un d’eux parlait fort, donnait son message. L’un d’eux m’a mis un bout de scotch sur le visage, mais c’était symbolique. Il n’y a eu que des paroles, pas d’agressivité.

 

La police de Limoges n’était, en début de semaine, toujours pas au courant de ces événements. Ce n’est qu’hier qu’elle s’est intéressée de prêt à cette affaire et à ce groupe qui, jusqu’à présent, ne s’était pas manifesté à Limoges. Les vidéos ont été saisies.

Des enquêteurs ont saisi dans l’après-midi, les vidéos pour tenter d’identifier les membres. La vidéo de cette action a été diffusée sur les sites de partage vidéos du net et l’on en sait un peu plus sur cette action anti Mac Donald’s : Jack Greenberg, l’ancien PDG à l’international du groupe Mac Donald’s est de confession juive.

Des consommateurs furent pris à partie. Un discours violent qui stipule que selon Sirât Alizza, la société est un « partenaire corporatif majeur du fonds juif uni et de la fédération juive. En mangeant chez Mac Do, c’est directement le fonds juif uni que financent, selon eux, les consommateurs.

Sur leur vidéo postée sur le net, et dont le montage mêle lyrisme, avec de la musique, et explications politiques, ils appellent toutes les antennes françaises de Sirât Alizza à faire de même. Grâce à de nombreuses publications sur internet, le réseau entretient l’ambiguïté entre soutien aux Palestiniens, antisionisme et guerre sainte contre les juifs.
Même si aucun incident n’est à déplorer, les autorités ont pris cet événement très au sérieux. 
Franck Lagier
franck.lagier@centrefrance.com

* Sur son blog, le groupe Sirât Alizza (la voie de la fierté) dit vouloir mettre en place « différents types d’actions afin de faire savoir que les musulmans de France ne sont plus prêts à se laisser insulter, manipuler et agresser au sens tant idéologique que physique. »

 

Est-il possible de faire remarquer qu’au delà des trente six poids trente six mesures, les autorités auraient tout intérêt à faire la lumière sur cette affaire et de sévir si elles ont encore des dents pour ce genre d’individus. Contrairement à ceux qui respectent les lois et les règles. Il ne faut pas oublier les propos d’Houria Boutelja qui menaçait très clairement les citoyens de France, les de souches bien sûr, de rétorsions violentes de la part des minorités visibles ou religieuse comme on dit désormais.

Faudra t’il d’autres actions de ce type pour qu’enfin, les yeux de nos dirigeants se dessillent et  qu’ils réalisent la situation. La pauvreté des cités que l’on dit difficiles à moins que ce ne soit défavorisées sans que l’on dise en quoi, celle des immigrés, des irréguliers, le chômage, les petits boulots, les matins gris, les soirs chauds au bas des immeubles, les djeunes qui s’ennuient, n’ont rien, n’expliquent pas tout. Une vague de fond finira par tout envahir et il sera bien tard pour se lamenter.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article

dandur 31/10/2010 17:16



bonsoir


Moi j'aimerais bien voir la vidéo de ces connards..je sais qu'il en existe une



El borak 21/06/2010 19:04



Celà fait des années que je previens que les choses vont évoluer dans ce sens,c'est la façon des musulmans integristes de prendre possession d'un pays, tout doux au départ, ensuite de multiples
revendications et ensuite ils formeront une police religieuse qui sillonerat les rue de France, pour imposer leur dictature religieuse, je crois que Lille serat la première ville à devennir
pro-salafiste, étonnant non?.


Encore une drole de guerre en perspective, avec dans le role de l'idiot, ben les memes!.