Manuel Valls et son "indéfectible fidélité" à géométrie variable- Par Alexis Arette

Publié le 29 Juillet 2014

 Par Alexis Arette.

La relativité politique…

    En affirmant, au début de sa carrière qu’il était lié  « de façon éternelle  à Israël », Manuel Valls semblait surtout affirmer son indéfectible fidélité à sa charmante épouse juive. Cependant, comme il avait déjà quitté sa première femme à qui il avait promis son indéfectible soutien devant le maire et peut-être  devant le curé. Il faut prendre son indéfectibilité au sens ou Einstein entendait sa loi de la relativité : On ne peut être « indéfectiblement » fidèle, que le temps de se rendre compte qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas. Il reste que, dans la langue Française, l’indéfectible et le relatif ne font pas bon ménage. Reste aussi que dans la langue socialiste, l’entourloupe réussit a faire la liaison des contraires

C’est pour cela qu’après avoir vomi les revendications Palestiniennes, par fidélité éternelle à Israël, Manuel Valls a changé..

C’est ainsi que se présentant comme « la voix de la nation » le citoyen, dans une visite à « l’institut du monde Arabe » devait déclarer : « C’est toute une nation qui reconnaît ici, la grandeur la finesse  et la diversité de l’Islam. C’est toute une nation qui dit aussi que l’Islam est une religion de tolérance, de respect, une religion de lumière et d’avenir ! » . En effet, que de finesse dans les égorgements et les mutilations   des infidèles, le massacre des convertis au catholicisme, le viol ou le vitriolage des femmes insoumises ! Que de tolérance en Irak, ou 400 000 Chrétiens  ont du fuir la « religion de lumière » ; Que d’avenir pour la jeunesse du Maghreb qui ne rêve que de visas pour s’installer chez les Roumis !

Mais enfin, ce qui est plus remarquable, c’est la capacité stomacale du personnage qui, a son indéfectibilité au régime « Casher », ajoute en cours de route son indéfectibilité pour le « Hallal ». Désormais, plus de jambon poêlé, ni de muscadet ! On comprend que le citoyen  ait depuis son régime, le visage un peu contrit de ceux qui ont des crampes d’estomac…

C’est ce qui le distingue  de son compatriote Picasso, le fumiste barbouilleur de talent, qui lui, avait dans son regard égrillard, une étincelle ironique a l’égard de ses dupes. Valls tente de faire dans le sérieux, voire le tragique. Son œil charbonneux se voudrait dominateur comme celui d’Escamilio affrontant dans les arènes le taureau de l’inflation ! Hélas, le prétendu Torero n’est qu’un Picador d’opérette qui à la place du regard de Carmen, n’aura jamais qu’un clin d’œil de Taubira . Ce n’est pas exactement la même flamme…

Picasso disait avec un joyeux mépris : « Ce qui me sauve, c’est que je fais chaque jour plus laid ! ».Valls lui, pourrait seulement se demander : « Me sauverais-je en faisant chaque jour plus bête ? »

Ce qui se passe dans la bande de Gaza, devrait cependant lui permettre une sortie honorable. Etant donné son indéfectible fidélité à Israël et à l’Islam, il serait magnifique qu’il veuille s’interposer entre les belligérants, et meure martyr de la cause. Mais bien sur, le sacrifice n’est pas tellement dans la tradition socialiste..

Mais comment expliquer la double personnalité  du personnage ? Par la théorie du « gender » peut-être, qui affirme que l’on est en même temps homme et femme ? 

Outre qu’il est a la fois Sioniste et Islamophile, Valls est  de sang Catalan,  Socialiste d’occasion, et Français d appointement. C’est peut-être ça que l’on appelle  un citoyen du monde

D’autres pencheront pour une erreur de la nature ! Et certains même  penseront que la France ne se libérera de son ministre « gender » que par une opération de chirurgie corrective, assez lourde. Et ils attendent même avec quelque impatience, le chirurgien.

Alexis Arette.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

LOMBARD 29/07/2014 16:51


bonjour 


il ne faut pas oublier a l'epoque de son mandat municipale lorsqu' il etait filmé pour le plantage d'arbre symbolisant son soutien aux palestiniens pauvres et malheureux n'arrivant pas a voler la
terre des juifs qui les assaillaient sous de vilaines bombes juives.....(salaud de juifs)et maintenant (on s'aime tous) mascarade d'un pauvre emigré espagnole avec son riche grand pere
proprietaire sous franco d'un journal conservateur....... 

pouf 29/07/2014 14:10


Je ne vois plus les commentaires de "Epicure" ??? Quelqu'un a-t-il de ses nouvelles ?