Mariage forcé : une petite fille de 12 ans meurt en couches

Publié le 11 Septembre 2012

La barbarie musulmane basée sur la vie de mahomet continue au Yemen. Qu'attendent les "droits de l'hommistes" de l'ONU pour faire une déclaration?

Mariage force une petite fille de 12 ans meurt en couches

 

 
La révolte des petites filles mariées de force au Yémen n'aura pas suffit à sauver Fawzia Abdallah Youssef.
La fillette de 12 ans est décédée vendredi d'une hémorragie à l'hôpital saoudien de Hajja (nord de Sanaa) alors qu'elle mettait au monde son enfant.
Mariée de force par sa famille, Fawzia a quitté les bancs de l'école à l'âge de 11 ans pour financer le traitement de son père malade.
« Le cas de Fawzia illustre le drame de celles que nous appelons " les fiancées de la mort", des fillettes de moins de 15 ans que l’on marie de force le plus souvent pour des raisons économiques », a déclaré le directeur de Siyaj, Ahmad al-Qourashi.
Les organisations non gouvernementales se battent pour faire adopter une loi fixant l’âge du mariage légal à au moins 17 ans et imposant des amendes aux pères de famille, qui la transgressent. Adoptée par le Parlement yéménite en février dernier, la loi est toujours en suspens car elle n'a pas été promulguée par le président Ali Abdallah Saleh. (Rappelons au passsage que les mariages avec des fillettes considérées par les oulémas comme des femmes sont préconisés pour se rapprocher de l'exemple sacré qu'est la pédophilie de Mahomet. - Aïcha mariée à six ans, pris pour femme à neuf ans-Ndlr Gérard Brazon
 

S.P.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

michel boissonneault 12/09/2012 16:27


des barbares .....  point finale