Mariage pour tous : le gouvernement "déterminé" à passer "en force"....!!!

Publié le 14 Janvier 2013

Mariage pour tous : les antis mobilisent, le gouvernement ne cède pas
Par   // Economie matin.fr
Ils étaient 340 000 à la "manif pour tous" selon la police, 800 000 selon les organisateurs de la manifestation, le chiffre d’1 300 000 a même été entendu en fin de journée, après les derniers comptages.Ils étaient 340 000 à la "manif pour tous" selon la police, 800 000 selon les organisateurs de la manifestation, le chiffre d’1 300 000 a même été entendu en fin de journée, après les derniers comptages. Capture d'écran vidéo

La Manif pour Tous a réussi son pari. Les opposants au mariage homosexuel se sont mobilisés, dimanche 13 janvier dans les rues de Paris. Plusieurs centaines de milliers de Français, venus de toutes les régions, n’ont pourtant pas réussi à faire céder le gouvernement qui a annoncé que cette manifestation ne changerait pas le cours de l’adoption de la loi.

Large mobilisation dans les rues de Paris

Au sein de trois cortèges différents, venus de toute la France, convergents tous vers le Champ de Mars, les opposants au mariage gay ont voulu témoigner de leur mobilisation et de leur détermination, face au gouvernement qui portera ce projet de loi devant l’Assemblée nationale, dans quelques jours. Ils étaient 340 000 selon la police, 800 000 selon les organisateurs de la manifestation, le chiffre d’1 300 000 a même été entendu en fin de journée, après les derniers comptages. Une manifestation sous le signe du bleu et du rose, couleurs du collectif La Manif pour Tous, qui avait déjà mobilisé 100 000 personnes le 17 novembre dernier.

Le gouvernement ne transige pas

Face à cette manifestation de grande ampleur, le gouvernement a annoncé qu’il ne changerait pas de politique.Interrogé sur BFM TV, le ministre du Travail Michel Sapin a affirmé que, contrairement aux termes d’une lettre lue par les organisateurs de la manifestation lors du rassemblement sur le Champ de Mars, il n’avait pas le « sentiment d’une France coupée en deux » et a assuré que la mobilisation « ne fera pas changer le cours des choses ». Même son de cloche à l’Élysée où une conseillère de la présidence de la République a accordé que si la manifestation avait été « consistante », et « exprime une sensibilité qui doit être respectée », elle ne modifierait pas « la volonté du gouvernement d’avoir un débat au Parlement pour permettre le vote de la loi. »

Pas de référendum sur la question

La ministre de la Justice Christiane Taubira a pour sa part écarté l’hypothèse d’un référendum sur la question du mariage homosexuel. « La Constitution […] précise les domaines dans lesquels un référendum est possible, et ça n’est pas le cas, » a-t-elle affirmé lors d’un entretien sur TF1. 

Quant à la ministre déléguée à la Famille, celle-ci a affirmé que l’égalité des droits de tous les couples ne pouvait pas être remise en cause. « Une réforme de société ne peut pas se résumer à une affaire de chiffres. Qu’il y ait débat, c’est on ne peut plus normal et souhaitable. Mais en même temps, c’est une réforme concernant l'égalité des droits et on ne peut pas en rabattre sur l'égalité, » a affirmé Dominique Bertinotti sur Europe 1.

****

La preuve s'il fallait que les socialistes sont des dictateurs et imposent de fait le changement de société sans le peuple. Il ne faut pas oublier que François Hollande n'a été élu que par 28% de français inscrit sur les listes électorales et que ce faible score ne l'autorise pas à changer en profondeur notre société. Les Députés ne sont pas représentatifs lorque l'on sait que que les Verts avec 2% ont un groupe parlementaire et des Ministres et que le Front National avec 20% n'a que deux élus. C'est un scandale de fait qui fait la risée de l'Europe.

Madame Taubira ex indépendantiste, se moque de la France et des institutions. Sur de tels sujets sociétaux la parole doit être donnée au Peuple! 

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Pouf 14/01/2013 21:04


Il faut que les Français assument leurs choix et puisque le Président non majoritaire veut imposer sa loi, il reste une solution, l'immobilisation du pays !

FRANHENJAC 14/01/2013 19:35


@Henri


Qui commence, sera suivi  j´en suis sûre !


Ce Qui doit le savoir !

henri 14/01/2013 18:59


Un seul mot :


REVOLUTION !


Question :


comment ?