MARIE-NEIGE SARDIN, RACISTE MALGRE ELLE !

Publié le 27 Janvier 2012

EDITOS AU KARCHER-L'Organe Magazine

Une manipulation policio-judiciaire transforme la victime en bourreau, ainsi peut-on résumer le cas de Marie-Neige Sardin qui depuis des années se bat seule contre tous pour faire reconnaître son statut de victime. Agressée 27 fois, dont un viol en réunion par une bande de voyous du Bourget, aucun de ses agresseurs n'a jamais été inquiété et c'est elle qui se retrouve devant les tribunaux !



Marie-Neige dans sa librairie
Marie-Neige dans sa librairie

Le 11 janvier dernier, Marie-Neige Sardin, 54 ans, comparaissait devant la Cour d'appel de Paris, accusée d'avoir proféré des "injures racistes" à l'encontre d'une de ses voisines. Il lui était notamment reproché d'avoir prononcé le terme scandaleux de "bamboula" - ce qui en soi, reconnaissons-le, si les faits avaient été avérés, mériterait la chambre à gaz tellement l'insulte est cataclysmique, digne des heures les plus sombres de notre histoire dont le ventre est encore fécond.

Bref. Le problème est que Marie-Neige n'a jamais prononcé ce mot à lui tout seul. Tout ce que Marie-Neige a dit c'est: "Arrêtez de faire la bamboula !". C'était au cours d'une nuit où, comme d'habitude dans le quartier du Bourget où elle réside, une bande de voyous semait la pagaille, empêchant le voisinage de dormir. Courageuse, elle est donc sortie affronter les voyous (vous savez, ces specimen humains que nos amis journalistes collabobos nomment habituellement "jeunes") pour leur demander gentiment mais fermement d'"arrêter de faire la bamboula". Ca peut se comprendre, car la nuit les honnêtes gens ont coutume de dormir, paisible activité qui leur permet de récupérer et mieux supporter la journée de travail qui les attend le lendemain. Mais ces "jeunes" ne sont pas concernés par le monde du travail des blaireaux de base, les petits trafics payent mieux qu'un boulot à la con au SMIC, alors bien entendu ils n'en ont rien eu à branler des récriminations de Marie-Neige, et ils l'ont envoyée chier en l'insultant.

Faut dire aussi que ça fait longtemps qu'elle les emmerde, les "jeunes" de son quartier, Marie-Neige. Trop souvent selon eux, elle ouvre son clapet et ose ne pas baisser les yeux quand ils lui adressent la parole. Une telle insoumission - surtout de la part d'une femme - leur semble inadmissible, au point qu'ils lui rendent la monnaie de sa pièce aussi souvent que possible, c'est-à-dire quotidiennement.


La nuit, certains "jeunes" sont turbulents et empêchent Marie-Neige de dormir.
La nuit, certains "jeunes" sont turbulents et empêchent Marie-Neige de dormir.
Marie-Neige tient une librairie au Bourget, la dernière qui reste par là-bas. En sept ans, elle a été agressée 27 fois. Oui, 27 fois. Vols, violences... et jusqu'au viol. En réunion s'il vous plaît, c'est plus fun.
Oui, Marie-Neige a été violée en 2004 par un groupe de ces "jeunes" de son quartier, dont pas un n'a été depuis inquiété par la justice (inutile de mettre une majuscule à ce mot aujourd'hui dévoyé), et qui depuis reviennent volontiers la narguer dans sa librairie ou autour de son domicile. Pourtant, chaque fois, Marie-Neige est allée déposer plainte au commissariat de la Courneuve, chaque fois elle a raconté les agressions, humiliations, insultes qui ponctuaient son quotidien. Et chaque fois les flics ont haussé les épaules, traitant son dossier par dessus la jambe - quand ils ne le falsifiaient pas, comme dans le cas de la plainte dont elle fait aujourd'hui l'objet.

Car ces mots, "Arrêtez de faire la bamboula", Marie-Neige les a bien prononcés, et certains de ses voisins peuvent en témoigner. Mais les flics du commissariat de la Courneuve n'ont curieusement jamais voulu entendre ces temoins-là, comme c'est bizarre. Ils ont jugé plus utile pour l'enquête de prendre pour argent comptant les affabulations mythomaniaques d'une voisine d'origine africaine qui avait une vieille rancune envers Marie-Neige. Alors, dans "Arrêtez de faire la bamboula", ne retenons que le "bamboula", et hop, l'affaire est pliée, Marie-Neige Sardin est une sale raciste, comme ça c'est simple, hop, et c'est elle qu'on envoie devant les tribunaux.

C'est tellement plus simple en effet. Tellement plus facile de poursuivre une brave femme solitaire qui tente de survivre courageusement en s'accrochant à son honneur plutôt que de s'attaquer sérieusement aux quelques dizaines de petits caïds qui pourrissent la vie de la cité. Ne pas déranger l'économie parallèle surtout, ne pas contrarier les voyous, oulàlà, cela foutrait le souk encore plus, non non, laissons-les travailler, ne faisons pas de vague et tant pis pour les mauvais coucheurs. C'te conne n'avait qu'à pas la ramener, bien fait pour sa gueule.

Reconnaissons que la Propagandastaffel a bien fait son travail: peu de médias parlent désormais des histoires de Marie-Neige car on la soupçonne d'être d'extrême-droite et proche des idées du Front National. L'infâmie absolue ! Quoi ? Une p'tite blanche française de souche qui ose ne pas se soumettre à la dhimmi attitude dans un quartier à culture très majoritairement musulmane ? Forcément une sale raciste, on va la mater !

Mais la réalité, là encore, est très différente. Marie-Neige n'a jamais, jamais, affiché ses opinions. Ce n'est pas son genre. Jamais, dans aucun des quelques médias qui se sont intéressés à elle, elle ne s'est risquée à stigmatiser ses agresseurs comme appartenant à une communauté en particulier. Marie-Neige est chrétienne et humaniste, elle ne juge pas les gens à leur origine, leur culture ou leur couleur de peau. Elle les juge en tant qu'humains, et quand des humains l'emmerdent, quels qu'ils soient, elle ne se prive pas de le leur dire en face. Côté FN, silence radio sur le cas Sardin, on prend soin de ne pas "récupérer" la délicate affaire en cette période électorale où Marine a le vent en poupe et où il importe de ne pas faire le moindre faux pas. Marie-Neige est donc bien seule avec ses emmerdements, seule face à la horde de voyous qui lui pourissent la vie chaque jour.

Comme au bon vieux temps, les gentils corbeaux se déchaïnent

"Sal rassist, tu va payé tou trés cher !" fait le courageux corbeau
"Sal rassist, tu va payé tou trés cher !" fait le courageux corbeau
Quelques exemples de menaces et harcèlements quotidiens, généralement anonymes comme il se doit, qui continuent par email, téléphone et jusque sur son mur Facebook:

- après tu vas poster ça sur ton mur ,et te faire plaindre comme d'habitude.Tu sembles oublier que tu as été condamnée par la justice avec des amendes que tu n'ais même capable de payer toi même, tu extorque des amis qui eux croient tes bobards .je n'ais jamais été condamné je suis honnete par rapport à toi . Alan Dxxxxx
- VOUS PASSEZ VOTRE TEMPS SUR FACEBOOK À VOUS PLAINDRE, À RACONTER VOTRE VIE. A DEMANDER DE L'AIDE. LES GENS S'EN FOUTENT COMPLÉTEMENT, SINON ILS VOUS AURAIENT DÉJÀ AIDÉ. VOUS NE SAVEZ QUE VOUS PLAINDRE, VOUS PLAINDRE, VOUS PLAINDRE. MAIS VOUS ÊTES UNE SOUS MERDE. UNE SOUS MERDE!
- UN JOUR LES GENS SE RENDRONT COMPTE QUE VOUS ÊTES COMPLÉTEMENT ATTARDÉE ET VOUS FERONT INTERNER D'AILLEURS JE VAIS DE CE PAS ENVOYER TOUT CE QUE VOUS DITES SUR FACEBOOK À QUI DE DROIT, ET QUI SAURA FAIRE
- Avec ceux qui vous détestent on va faire avancer les choses. Tous les journalistes vont être contactés et sauront que vous mentez et racontez n'importe quoi Plus de place au doute désormais, Marine <marine.xxxxxx@gmail.com>".
- avec une vieille tête ,un vieux corps tout naze de ménopausée qui pue la merde ,tu prend vraiment les gens pour des cons ,et tout ça pour du Bif ! ( bifton degéneré de merde) tu te prend pour une bombe tu crois qu'ils y a des renois qui voudraient de ta gueule dans une tournante ?!! mais tu es horrible ,jette toi dans la seine S'il te plait fais !!!
- Allez bonne 'vie' mdr. Pourrissez et ils y parviendront, ils arriveront à vous détruire, ils sont près du but, mais ça marchera, ça marchera.
- J'ai bien ri et me suis bien amusée à vous voir dépérir au quotidien avec vos détracteurs. Dommage qu'ils ne soient pas allé plus loin mais qui sait, ça viendra il faut l'espérer Vous pouvez toujours chercher :) Bonne crevaison. Cxxxxxxx6@gmail.com
- VOUS ALLEZ PAYER TOUT TRÈS CHER. MDR.


Mdr, oui. Ces pauvres gens, pitoyables corbeaux sans couilles, font pitié.

Comme la police et la justice de ce pays font aujourd'hui pitié, ayant abandonné, dans cette affaire comme dans tant d'autres, tout sens de l'intérêt public jusqu'à baisser leur froc devant les vrais délinquants, les vrais voyous, les vrais bandits.

Mais Marie-Neige conserve la tête haute, elle. Elle a des couilles, elle, alors elle continue vaillamment son combat. Le jour de son procès en appel, elle a entamé une grève de la faim, qu'elle poursuivra jusqu'au jour du verdict, le 15 février prochain. Après, elle verra car elle navigue à vue, au jour le jour.

A l'audience du 11 janvier, les juges étaient tour à tour somnolents, agressifs, feignant de ne pas connaître les faits ni l'histoire de Marie-Neige, et se comportant comme s'ils n'avaient jamais entendu parler de cette expression, pourtant bien française, qu'est "faire la bamboula". 

Elle ne se fait aucune illusion sur la nature du verdict qui l'attend. Nous non plus.


MARIE-NEIGE SARDIN, RACISTE MALGRE ELLE !
Celle qui dit non, de Marie-Neige Sardin
Editions L'Oeuvre, 2011. 160 pages.

Aidez Marie-Neige à payer les frais de justice en achetant son livre !
Mardi 24 Janvier 2012
John-Paul Le Poulpe

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

marco 29/01/2012 09:28


Mme Sardin reste dans sa boutique parce qu'elle est chez elle,et ne veut pas s'incliner devant des làches,elle est fille de militaire,et ne s'avoura pas vaincue avant longtemps.

island girl 28/01/2012 21:46


La france est une république bananière ,la loi n'est plus appliquée ,les juges crèvent de trouille ,les journalopes détournent l'information et sabordent leur feuille de chou,cette dame a
beaucoup de courage ....mais pourquoi rester dans une cité infestée par les rats ?

marco 27/01/2012 17:37


l'expression   "faire la bamboula" est écrite en toute lettre dans le dictionnaire Larousse,madame Sardin n'a rien inventée ,et cette expression ne peut pas être considérée comme
injurieuse...

médium41 27/01/2012 13:30


je vais de suite acheter son livre .Bravo pour son courage et honte aux juges et politiques.Cordialement .

Gérard Brazon 27/01/2012 15:12



C'est son adresse facebook! http://www.facebook.com/profile.php?id=1296669273&sk=wall



Lasserre Jean 27/01/2012 11:58


bonjour


est'il possible de soutenir cette femme ,par exemple en passant des commandes per internet à sa librairie ?

Gérard Brazon 27/01/2012 15:11



Par internet je ne sais pas mais je vais vous donner son adresse facebook et la soutenir lui fera du bien! C'est une femme que je connais bien et son environnement au Bourget est particulièrement
détestable. Vous pouvez la contacter de ma part. Bien à vous. Gérard


http://www.facebook.com/profile.php?id=1296669273&sk=wall.








http://m.neige.free.fr -  vegaelnath@yahoo.fr







 








http://m.neige.free.fr 













http://m.neige.free.fr 








raymond 27/01/2012 11:19


mais que fait le grand guignol  hollande defenseur de la justice ,defenseur des faibles et des opprimes .La courneuve n'est ce pas un fief communiste,communotariste?,ce tribunal est ce deja
un tribunal qui applique le charia.?

Francis Claude 27/01/2012 11:08


des dénis de justice du genre de celui de M.N Sardin il y en a des centaines et bien entendu toujours sur ce méme et unique sujet bien sur : les musulmans....voir la boutjelah et les sous-chiens
voir E.Zemour et les prisons ...et nous pourrions en remplir de pleines pages.En fait je pense que les Français ce chient dans les pantalons devant ces envahisseurs!.