Marine Le Pen : "Dix millions de fausses cartes Vitale circulent !"

Publié le 18 Juillet 2011

De France-Soir

 France Soir

France-Soir. Sur les questions d’immigration, n’êtes-vous pas frappée par le rapprochement qui s’esquisse entre le FN et une partie de l’UMP ?

Marine Le Pen. « Frappée » ? Je suis surtout frappée par l’explosion de l’immigration. M. Guéant a admis qu’il avait accordé 203.000 titres de séjour en 2010. Sous Lionel Jospin, on était à 148.000 par an. L’UMP me fait penser à ces cancres qui, à l’école, ne font strictement rien de leurs deux premiers trimestres et qui, le dernier mois du dernier trimestre, se mettent subitement à travailler. Le problème c’est que cela ne fonctionne pas ! Les responsables UMP sont insincères, et ne réagissent aujourd’hui que pour des raisons purement électoralistes. Enfin, ce n’est pas Mme Royal qui est au pouvoir depuis quatre ans et demi : c’est Nicolas Sarkozy. Les gesticulations de Claude Guéant ne suffiront pas pour convaincre les Français que ce gouvernement est capable de répondre aux questions que pose l’immigration. Pas plus que celles des députés de la Droite populaire (l’aile droite de l’UMP, NDLR) : ils ne sont là que pour canaliser la colère des électeurs trahis. Je vais vous dire : si Nicolas Sarkozy leur a menti, c’est parce que, d’accord avec ses amis du CAC 40, il se sert de l’immigration pour peser à la baisse sur les salaires français.

F.-S. La France peut-elle se permettre, comme le suggère le FN, de stopper demain toute forme d’immigration légale ?

M. L. P. Bien sûr !… Je propose la mise en place d’un moratoire total sur l’immigration légale. Elle doit diminuer et être limitée, au bout de cinq ans, à 10.000 entrées annuelles. Alors que nos finances publiques sont en déliquescence et que nous avons 5 millions de chômeurs, on ne peut plus se permettre de faire entrer chaque année sur notre territoire une population équivalente à celle de la ville de Rennes. Pour les enfants d’immigrés, l’école et les soins sont gratuits. Or ce n’est pas gratuit pour les contribuables français. Ces gens-là vivent grâce à la solidarité de la communauté nationale. Savez-vous qu’un tiers de l’aide aux personnes âgées est délivrée à des immigrés en situation légale, qui, pour certains, n’ont jamais cotisé en France ? Celui qui est venu chercher du travail en France et qui, après un certain nombre de mois, n’en a pas trouvé, on doit pouvoir lui dire : « Monsieur, vous n’avez pas trouvé d’emploi dans notre pays, il faut que vous rentriez chez vous. »

F.-S. Devant l’ampleur du déficit et le montant des dettes, les Français sont formidablement inquiets. Ils craignent que leur pays subisse un jour le sort des Grecs. Mais ils ne semblent pas prêts pour autant à revenir au franc…

M. L. P. Les Français ont conscience que nous sommes dans une seringue, et que nous n’en sortirons pas par le piston. Nous assistons à un processus de crise globale, avec un effet domino qui, un jour, touchera la France, à la suite de la Grèce et du Portugal. Il n’y a pas d’autre issue que celle de retrouver nos monnaies nationales. L’euro va finir par s’effondrer, et, comme dit le souverainiste Paul-Marie Coûteaux, « l’euro, c’est comme le restaurant. C’est le dernier qui sort qui paie l’addition ». Avec nos impôts, nous sommes en train de payer la dette des autres pays tandis que nous creusons la nôtre. La cure d’austérité que vit la Grèce, nous la vivrons après 2012. L’épée de Damoclès va finir par tomber.

F.-S. Souhaitez-vous, comme la gauche, revenir sur la réforme sarkozyste des retraites ?

M. L. P. Le gouvernement a choisi de sacrifier le système de protection sociale et, par conséquent, les travailleurs. Il faut faire des économies, bien sûr. Mais il y a d’autres choix à faire. L’insécurité, par exemple, coûte à la France 115 milliards d’euros par an. Sur l’immigration, sur la décentralisation, sur nos contributions à l’Union européenne, on peut réaliser des économies. On devrait donc pouvoir revenir à un système qui permette de garantir une retraite à taux plein après 40 annuités de cotisations. Sur 60 millions de cartes Vitale, il y en a 10 millions de fausses qui circulent. Entre les mains de qui ? Evidemment, si demain on désactive ces fausses cartes, cela entraînera une explosion dans un certain nombre de nos quartiers et de nos banlieues. Le contrôle des prestations sociales doit être beaucoup plus rigoureux. Le problème, c’est qu’il y a un certain nombre d’endroits où les contrôleurs ne peuvent même plus entrer.

F.-S. Jean-Luc Mélenchon propose de limiter les écarts de salaire, au sein d’une même entreprise, dans un rapport de 1 à 20. Etes-vous favorable à un tel système ?

M. L. P. On va découvrir que M. Mélenchon est l’ami des grandes entreprises !… Avec son système, l’argent qui n’irait pas dans les salaires irait directement dans la poche des actionnaires. C’est une fausse bonne idée, version soviétique. Pour autant, je trouve scandaleux et immoral le comportement de certains grands patrons qui ne prennent aucun risque, ont de mauvais résultats et continuent à percevoir des sommes folles. Je suis pour la suppression des stock-options, des parachutes dorés et des retraites chapeaux. Je suis aussi pour le remboursement des aides publiques accordées à des entreprises qui décident ensuite de délocaliser leur production.

F.-S. Anne Sinclair a envoyé un SMS à un de ses amis en disant qu’il ne faudrait pas « oublier » ceux qui leur avaient « craché à la gueule »…

M. L. P. C’est « Règlement de comptes à OK Solferino » ! Je l’ai dit dès le début : il était connu que cet homme a des rapports pathologiques avec les femmes, avec des comportements de harceleur. Ce que je reproche aux journalistes et aux politiques, c’est de ne pas avoir dit que, compte tenu de la personnalité de cet homme-là, il ne pouvait pas aspirer aux fonctions auxquelles il prétendait. Avant d’être embauché, un policier subit une enquête de moralité. Pour Dominique Strauss-Kahn, avant l’histoire du Sofitel, on est passé outre pour des raisons de cynisme politique.

F.-S. Que répondez-vous à ceux qui pensent que le nouveau FN n’a subi qu’un ravalement de façade et que, au fond, vous portez le même projet que celui de votre père ?

M. L. P. Les grandes orientations qui ont toujours été celles de mon mouvement, bien entendu je les porte : la défense des Français, la défense de notre civilisation, le retour de la souveraineté. Je crois avoir une qualité : celle d’appeler un chat un chat. Quand je m’interroge sur ce qu’il serait advenu, lors de notre intervention militaire en Libye, si la France comptait autant de Franco-Libyens qu’elle compte de Franco-Algériens, je pose une vraie question. Je suis une responsable politique, je ne suis pas là pour gagner la Star Academy ou le concours de Miss Monde. Moi, ça ne me dérange pas de déranger. Même si j’estime ne pas avoir de radicalité particulière.

F.-S. Vous qui souhaitez accéder au pouvoir, avec qui seriez-vous prête à gouverner ?

M. L. P. Cela fait bien longtemps que je ne crois plus à la fracture gauche-droite. Aujourd’hui, la vraie division s’opère entre les mondialistes et les patriotes. Quelqu’un comme Jean-Pierre Chevènement a une analyse assez similaire à la nôtre sur un certain nombre de points, alors que c’est un homme de gauche. Tout comme l’historien et sociologue Emmanuel Todd.

F.-S. Avec votre nouveau QG parisien et la mise en place du comité « Marine Le Pen 2012 », n’êtes-vous pas en train de vous éloigner de votre parti ?

M. L. P. Pas du tout. Je ne fais que respecter les institutions de la Ve République, et la vision de son fondateur, le général de Gaulle. L’élection présidentielle, c’est la rencontre entre un homme – ou une femme – et le peuple. Le candidat ne doit pas être celui d’un parti, mais celui du rassemblement le plus large possible. Tout cela ne m’empêchera pas de proposer un certain nombre de révisions constitutionnelles : l’instauration de la proportionnelle, l’inscription noir sur blanc de la non-reconnaissance par la République des communautés et, enfin, la réinscription dans la Constitution de la préférence nationale. 

F.-S. Politiquement, comment allez-vous ?

M. L. P. Dans les sondages, après avoir beaucoup progressé, je me stabilise à un niveau extrêmement haut. Un niveau équivalent à celui du président de la République. Donc, tout va bien.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis NERI 19/07/2011 01:30



Moi j'ai rien compris Gerald c'est Gérard Gabier (dit de Blotzheim) ?



Claude Germain V 18/07/2011 23:14



Oups ?!?!?!?! Ais je bavé au delà de mon plein grés ??? vite dites moi quelque chose vite .......merci d'avance .


 



Claude Germain V 18/07/2011 21:06



Pour gerald .Cher Monsieur vos assertions sont minables au sujet du FN ,bien sur personne n'est parfait , puisque vous avez l'air très instruit sur l'histoire de France vous remonterez a la
collaboration russo-allemande de 1938/39 et pire la collaboration Socialo-Française avec les Nazis 1939/44 ,car certains et même beaucoup de socialistes sentant la "merde " arriver avec de Gaulle
,les Américains et autres allies ont vite été mettre sur leurs bras le brassard FFI ,et oui que voulez vous .....au cas ou ...le vent tourne .....et surtout monsieur n'oubliez pas que au moins 95
% des gens qui ont collaboré avec les nazis étaient SOCIALISTES .A votre disposition pour les listes .Et oh !!!! Surprise ....tiens? Effectivement je ne savais pas .Eh oui on ne sait jamais.


Autre chose cher monsieur ,les précurseurs du Front National ,les vrais et les pur étaient les représentants de L'Action Française ,ceux qui les premiers étaient parti rejoindre le General de
Gaulle en Angleterre tel que Honoré d'Estienne d 'Orves et bien d’autres.


Quand a la civilisation Judéo-chrétienne ,eh oui cher monsieur si j’étais en face de vous je vous dirais ce que je pense de vos sous entendus. Car ne vous en déplaise notre civilisation est bien
judéo chrétienne .Un exemple que je vous donne , en 1938 mon père , ou celui qui deviendrais mon père après guerre, vivait dans le sud de la France  et pour éviter des problèmes
de déportation ,ou problèmes d’immigration à une personne allemande de religion mosaïque comme on disait à l’époque  , a fait un mariage blanc ,avec contrat de mariage , donc
vous constaterez qu’il n’y avait aucun intérêt financier à la chose . Son épouse Allemande ,Juive et riche est devenue immédiatement Française grâce à ce mariage ,et à pu passer la guerre avec
une certaine tranquillité .


En 1939 mon père a été mobilisé ,est parti se battre pendant 6 mois dans le Nord et a fini la guerre enfermé dans un stalag.A la libération ,il a rejoint son épouse  qui
l’attendait dans le sud et malheureusement a divorcé ensuite très vite ,parce que c’était un pauvre homme mais complètement farfelu .Alors voyez vous monsieur tous les français n’ont pas été des
salauds ,et je ferait peut être un jour ,au comité Yad Vashem à Paris ,une demande simplement d’un petit remerciement ,d’un tout petit remerciement de la part de la communauté juive. Simplement a
la  mémoire de mon père ,pauvre aventurier complètement farfelu ,mais pas si mauvais que cela .


Le comble c’est que né d’un second mariage ,j’ai attendu 45 ans pour réaliser mon rêve ,visiter Israël ,voyez vous n’ayant pas de sang juif ,si par hasard il y a une différence ,ce que je ne
crois absolument pas ,l’esprit judéo-chretien vit en moi et visiter ce pays a été pour moi une révélation .Il me semble méme que autant chez les Juifs il y a des C….,autant chez les chrétiens il
y a des C…..et cela JE peux me permettre de le dire bien fort .


Alors cher monsieur STOP !!avec vos réflexions douteuses envers monsieur Brazon ,ce monsieur votera pour qui lui plaira d’abord et ensuite puisque vous êtes si tendancieux merci de nous
donner très vite le nom du messie qui sauvera la France ,puisque actuellement droite et gauche representent 99 % de coquins pour ne pas dire autre chose .


Merci d’une réponse .Salutations



Gérard Brazon 18/07/2011 22:06



Cher Claude, je crois que c'est de Francis Neri (FN) que parlait Gérard et non du Front National (FN) . Ah les anagramme! (sourire)



L'En SAIGNANT 18/07/2011 16:04



Il n'y a que du bon sens à partager dans tout ce qu'elle dit mais malheureusement l'esprit cartésien et de 1789 sont morts depuis longtemps. Continuez Marine on vous soutiendra mais ...
méfiez-vous .!



Francis CLAUDE 18/07/2011 15:52



moi je trouve amusant que des Français puissent encore trouver des inperfections aux propos de MLP, tout ce quelle peut dire a tous les médiats c'est ce que nous devron faire si nous voulons
sauver notre belle France.Pour les 10 millions de fausses cartes vitales, MLP a bien compris ou et dans les mais de qui elles ce trouvent, bien sur les politiques droite/gauche le savent aussi
mais n'ayant plus de forces de police gendarmerie et armée(1 caserne de paras attaquée a Castres...incroyable!!!) digne de ce nom vu les ordres et le bourrage de crane qu'ils subissent, ils
ont la trouille de ces porteurs de fausses cartes qui ce transformeraient en porteur de mort en un éclair



Claude Germain V 18/07/2011 15:01



Le gouvernement du Québec il y a 40 ans vous donnait un visa pour rentrer au Canada , si vous n'aviez pas d'emploie ,vous aviez intérêt à prendre le premier emploie venu ,même si c'était plongeur
dans un restaurant en attendant mieux car les aides étaient pratiquement nulles .Au bout d'un moment le principe était simple ,tu travailles à n'importe quoi ou tu crèves de faim .Par contre au
bout de X mois sans boulot ,vous étiez convoqué à l'immigration ,si vous n'aviez pas fait votre service militaire en France ,on vous donnait le choix  : ou vous le faisiez au Canada et
ensuite vous preniez la nationalité canadienne ou demi tour ; et vite !!! ;au pays d'origine.


Le système était très sain et très juste ."On n'entretient pas l'étranger si il ne travaille pas ..


Actuellement le Canada est devenu extrêmement laxiste ,la magistrature est en train de détruire volontairement les lois protégeant le citoyen de souche canadien ,le système politique est en train
de détruire volontairement l'identité Française et Anglaise du Canada .Le citoyen de souche et surtout au Québec perd peu a peu toute son identité au détriment des communautés diverses islamique,
Indoue et autres .........le but est politique et mondialiste ,il faut DETRUIRE LA CULTURE ET LES GENS QUI ONT FAIT  UNE GRANDE PARTIE DU CANADA depuis 500 ans au détriment de l'ethnie
étrangère .On parle très peu évidement des problèmes terribles que subissent les canadiens avec certaines ethnies étrangères ,incompatibilités religieuses et culturelles totales .Sans parler de
l'exigence et peut être même de la fraude sociale identique à celle que subit la France .


Marine le Pen a parfaitement raison ,si elle passe ,10000 immigrés par ans seront amplement suffisants ,c'est ce qui aurait du être fait depuis plus de 30 ans .


La France a fait la grosse erreur Grace à la complicité des gouvernement successifs depuis au moins 35 ans d'accueillir des chiffres d'immigrés trop important ,la générosité des "poires laxistes"
a fait que cet afflux abusif de population a fait perdre à la France son identité .Malheureusement il n'y a pratiquement que l'immigration de même culture judéo-chrétienne que la France qui s'est
adaptée et fondue dans la masse .


Comme dit le proverbe trop bon ,trop c... poire .



Gérald 18/07/2011 14:38



A la bonne heure, M. Brazon ! Vous enlevez votre masque et criez vive le Front national !


Au fond, vous suivez logiquement la tendance à la lepénisation du champ politique et préférez enfin "l'original à la copie".


Et ils seront sans doute nombreux ceux qui comme vous peut-être voteront pour le FN : Marine Le Pen a compris qu'il fallait se dire laïcard, féministe et pour la défense du soi-disant héritage
judéo-chrétien -- et du génocide des Juifs, que ne reconnaissait pas son père -- et donc, comme de bien entendu, contre l'islam/islamisme/terrorisme (tout ça c'est bonnet blanc et blanc bonnet
pour les esprits subtils comme le vôtre). En voilà une qui a réellement le sens stratégique et le privilège d'être immaculée car peu frottée à l'exercice des responsabilités politiques,
contrairement au charlatan qui nous tient lieu de président.


Amusant de noter que le PS mitterandien joua avec le FN et enclencha la marche au libéralisme et qu'il est aujourd'hui dans les abysses du ridicule. Il paye au prix fort ce qu'il a préparé : le
Front national a été légitimé dans ses idées au point de pénétrer le champ des droites républicaines (libérale, gaulliste, conservatrice). Maintenant, c'est la droite qui est en passe de se faire
doubler aussi.


Je vous invite à (re)lire un homme avec qui sans doute vous avez quelques affinités : Pascal Bruckner et le "Sanglot de l'homme blanc". Particulièrement, je vous incite à lire la dernière partie.
Il y pose des questions essentielles sur l'identité et l'altérité, l'ancrage et le voyage, l'attachement à la nation et l'ouverture à autrui. Ca vous sera sans doute très éclairant et ça vous
changera de ces orgies d'articles dont vous faites manifstement bombance.


Cdlmt,


 


G.



Francis NERI 18/07/2011 11:45



"Aujourd'hui la patrie est dans l'angoisse. Chacun sent qu'un puissant redressement de l'âme nationale et des affaires publiques est urgent et nécessaire. Comme naguère, il y a des complices de
la menace. Comme naguère d'autres s'engluent dans la veulerie et l'abandon. Comme naguère, certains sont debout, rassemblent le peuple et l'entraînent en avant" 


Charles de Gaulle 


Allocution du 25 juin 1950



raymond 18/07/2011 10:59



je souhaite ,pour notre pays que Marine soit elue,que notre pays soit respecte de l'interieur ,comme a l'exterieur.que l'on retrouve la fierte d'etre Francais et que la France rayonne de nouveau
dans le monde.Que nos enfants retrouvent l'enseignement et la culture de notre pays.Avec Marine l'aplaventisme n'existera certainement plus.J'espere de tout mon coeur que mas compatriotes ne se
laisseront plus berner avec un "soit disant front republicain"