Marine Le Pen : En France, le voile n’a pas sa place dans la sphère publique

Publié le 28 Juin 2011

par Christine Tasin - Riposte-Laïque

Riposte Laïque : Vous avez suscité de nombreuses critiques en France en évoquant la nécessaire sortie de l’euro. Aujourd’hui la crise grecque rend de plus en plus probable l’éclatement de la zone euro. Comment voyez-vous la suite des événements ?


Marine Le Pen : L’euro est un malade en phase terminale à qui l’on fait subir un acharnement thérapeutique aussi vain que ruineux. Il y a un an, les dirigeants européens nous avaient certifié que le premier plan d’aide de 110 milliards suffirait à sortir la Grèce de la crise. Aujourd’hui, le gouvernement grec réclame de nouveau un plan de 110 milliards que l’Union européenne, Nicolas Sarkozy en tête, vont lui accorder, obsédés par l’idée de sauver non pas le peuple grec du carnage social, mais la monnaie unique à tout prix.
Or, ni le premier plan ni le deuxième ne permettront à la Grèce de relancer sa croissance, de combler ses déficits, de créer des emplois parce que cet argent sert avant tout à payer ses dettes et à rembourser les échéances en cours auprès des marchés financiers. Or ce qui est arrivé à la Grèce, au Portugal et à l’Irlande menace aujourd’hui l’Espagne et demain très vraisemblablement l’Italie et la France. C’est un effet domino dévastateur si l’on ne se décide pas rapidement à anticiper plutôt que de subir ce tsunami économique et financier.

Riposte Laïque : Dans plusieurs pays européens, des partis qualifiés souvent par les médias de « populistes », réclament eux aussi la sortie de l’euro et le retour de leur souveraineté. Croyez-vous possible une coordination de souverainistes européens ?

Marine Le Pen : Je pense que l’ampleur de la catastrophe exige une prise de conscience collective qui va bien au-delà des clivages politiques. Il s’agit aujourd’hui de sauver non pas une monnaie qui a démontré sa nocivité considérable mais des peuples d’une nouvelle ère de glaciation sociale. Ceux qui sont attachés à la souveraineté politique et économique des nations doivent bien évidemment y jouer un rôle majeur, tout comme ceux, et ils sont de plus en plus nombreux, qui ne veulent pas être sacrifiés sur l’autel du dogme de la monnaie unique.

Riposte Laïque : Pouvez-vous préciser pour nos lecteurs en quoi, selon vous, l’Europe actuelle est dangereuse et quelle Europe vous appelleriez de vos vœux.

Marine Le Pen : Les chiffres sont assez effrayants pour que l’on puisse prendre conscience de la direction suicidaire que prend l’Union européenne. On nous avait promis la prospérité, le plein emploi, la croissance pour des décennies, on a droit au chômage de masse, à la généralisation de la précarité, aux délocalisations, à l’explosion des prix, à la submersion migratoire. Le « paradis » européen que les technocrates nous ont vendu c’est aujourd’hui 43 millions de personnes menacées par la pénurie alimentaire !

Or personne ne peut et ne doit se résoudre à ce suicide collectif. Cette Europe là qui entraîne dans sa chute des millions d’Européens n’est pas l’horizon indépassable du devenir de notre pays et de notre peuple. Comme le proposent aujourd’hui nombre d’économistes reconnus, il est vital de retrouver notre liberté monétaire pour oxygéner notre économie, nos finances et nos emplois. C’est cette Europe respectueuse de nos libertés et du droit des peuples européens à disposer d’eux-mêmes que nous défendons.

Riposte Laique : De nombreux lecteurs de Riposte laïque se sont étonnés d’un texte paru sur le site NPI tenu par le Front National, évoquant le témoignage d’une musulmane voilée qui avait adhéré par internet au FN. Il y a quelques mois, vous affirmiez que le voile intégral n’était pas le problème , mais qu’il fallait interdire le voile partout en France. Auriez-vous assoupli votre position, jusqu’à accepter que des militantes voilées puissent adhérer à votre parti.

Marine Le Pen : Avant de répondre plus précisément à votre question, permettez-moi de préciser une chose : le seul site officiel du Front National est le site www.frontnational.com. NPI est un site qui soutient le Front National mais qui « n’est pas tenu par le Front National ».
Je n’ai jamais changé de discours sur la question du voile. J’ai dit et je redis que le voile n’a pas sa place dans la sphère publique en France. Soyons clairs, je ne suis pas une adversaire des religions, la laïcité permet à chacun dans notre pays de croire ou de ne pas croire. Ce qu’elle ne permet pas et auquel je suis profondément attachée, c’est qu’une religion déborde dans la sphère publique pour y substituer aux lois civiles des lois et des revendications d’ordre politico-religieuses.

Riposte laïque : les Français se plaignent d’une insécurité montante et notamment de la progression des incivilités et des agressions. Quels remèdes proposeriez-vous pour en finir avec une peur grandissante de nos concitoyens ?

Marine Le Pen : Les Français ont peur parce qu’ils ne se sentent plus protégés, ce qui veut dire que l’Etat dont la mission régalienne est d’assurer la sécurité, a démissionné de ses responsabilités. Et bien j’entends remettre l’Etat à sa place, lui donner les moyens aussi bien judiciaires que sécuritaires de faire appliquer la loi de la République, de soumettre ceux qui la défient en permanence, de démanteler une à une les zones de non-droit ; i faut que les Français sachent que partout où il y a aura violation de la loi, l’Etat saura y répondre avec une fermeté implacable. Cela passe entre autres par la construction de 40 000 places de prisons supplémentaires, la restauration de la double peine, l’injonction civile qui interdira aux caïds de retourner dans leurs quartiers d’origine et une politique de reconquête des services publics.

Riposte Laïque : Il y a quelques semaines, des sondages vous plaçant en tête du premier tour de la présidentielle ont fait sensation. Depuis, vous paraissez stagner, voire reculer, alors que tous les jours, l’actualité semble vous donner raison. Comment expliquez-vous cette contradiction.

Marine Le Pen : Vous faites référence à un sondage, tous les autres démontrent au contraire la consolidation et la progression du vote en ma faveur. Les sondages ne sont qu’une photographie d’un échantillon de l’opinion publique à un moment précis. Il est toujours difficile d’en tirer des enseignements à long terme. Il n’en reste pas moins que la tendance de fond démontre que ma candidature semble aujourd’hui enregistrer une grande dynamique et être soutenue par une part importante de l’électorat.

Riposte laïque : Jean-Luc Mélenchon, avec qui vous avez eu un vif débat, sur BFM-RMC, il a plusieurs semaines, vient d’annoncer sa candidature, soutenue par le Parti communiste. Il ne cache pas son ambition, arriver devant le candidat socialiste. Finalement, cette candidature ne fait-elle pas votre jeu ?

Marine Le Pen : On est là dans la politique fiction. La seule chose qui importe et dont Jean-Luc Mélenchon ne se cache guère, c’est qu’il ralliera quoi qu’il arrive le candidat socialiste au second tour de la présidentielle et son projet mondialiste. Ce qui suffit à délégitimer sa posture anti-système. De surcroît, selon un sondage,  62% de ses électeurs voteraient pour moi au second tour.

Que vous inspirent les primaires du Parti socialiste ?

Marine Le Pen : Strictement rien et je ne crois pas que le débat d’idées que doit être la campagne de l’élection présidentielle ait quelque chose à gagner de ce vote interne qui doit désigner le candidat socialiste. Pas plus d’ailleurs de l’indignation procédurière de l’UMP sur ce sujet, qui démontre la grande vacuité du projet politique du parti présidentiel.

Riposte Laique : Des personnalités aussi différentes que Nicolas Dupont-Aignan ou André Gérin tiennent des discours très proches du vôtre. Souhaiteriez-vous un rapprochement avec eux, dans le cadre d’une union des patriotes et cela vous paraît-il possible avant la présidentielle de 2012 ?

Marine Le Pen : Tous ceux qui partagent l’amour de la Nation et de son peuple, qui se retrouvent dans le combat pour la défense des souverainetés nationales contre le mondialisme et ses dérives ultra-libérales ont leur place dans le grand rassemblement populaire que j’entends initier. Cela va bien au delà des personnalités et des structures politiques.

Riposte Laique : Il y a quelques semaines, vous aviez parlé d’occupation des rues de France par des prières musulmanes. Pour avoir repris ce propos, deux membres de notre rédaction Pascal Hilout et Pierre Cassen sont poursuivis pour incitation à la haine raciale par la LDH, qui avait annoncé sa volonté de déposer plainte également contre vous. Etes-vous poursuivie aussi, que vous inspire cette situation, et que feriez-vous, si vous étiez élue, pour préserver nos compatriotes de ce harcèlement juridique ?

Marine Le Pen : Oui une enquête est en cours sur la plainte des organisations liberticides habituelles. Est-ce bien étonnant dans un pays où la criminalisation des mots quand ils bravent la pensée unique est devenue systématique. Depuis des années le champ des libertés publiques n’a eu de cesse de se restreindre sous les coups de boutoirs judiciaires des chiens de garde du système.
Il faut en finir avec cette tyrannie oppressante qui tend à étouffer le pluralisme. Cela passe par la défense de toutes les libertés individuelles et la plus sacrée d’entre-elles dans une démocratie digne de ce nom : la liberté d’opinion.
Je conclurai en attirant votre attention sur le fait que M. Hortefeux et M. Guéant ont bénéficié de la mansuétude du système judiciaire, je ne suis pas sûre que ce sera le cas pour Riposte laïque et moi-même.
Une raison supplémentaire de s’interroger sur l’indépendance de la justice.

Propos recueillis par Christine Tasin et Pierre Cassen

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

isabelle 29/06/2011 01:12



Je confirme l'adhésion d'un nombre grandissant de personnes au projet de Marine Le Pen : autour de moi, de plus en plus nombreux sont ceux qui disent vouloir voter pour elle en 2012.


Une chose me chiffonne cependant : ils ne "l'avouent" qu'après que vous leur ayez dit que telle était votre intention, comme si le vote FN était entaché de honte.


 



francis CLAUDE 28/06/2011 17:32



mon dieu que ce rapprochement entre MLP et riposte laique fait chaud au coeur car enfin avec qui riposte laique peut il s'unnir si ils veulent que les informations les mises en garde les
scandales qu'ils dénoncent chaque jour sous la plume récieuse autant que prolixtede notre ami G.Brazon...ce article n'est pas un flot d'insanités  mais bien un rapprochement entre deux
courrants d'idées qui doivent euvrer main dans la main pour la granduer de notre Frnce retrouvée.....j' le dit sur le blog depuis plus d'un an ...pas vrais Gérard



Gérard Brazon 28/06/2011 17:51



Tout à fait, vous le dites.