Marine le Pen, Eric Besson, Jean Jacques Bourdin, Vincent Peillon, mais où va t'on?

Publié le 16 Janvier 2010

Suite au débat de Marine Le Pen et d’Eric Besson boudé d'une manière cavalière et honteuse par Vincent Peillon puis de Marine le Pen au micro de Jean Jacques Bourdin de BFM-RMC (Curieusement obsédé, ce jour, à tenter de lui faire dire qu’elle n’aimait pas les arabes) voici, un extrait des 145 commentaires à ce jour sur le blog de Figaro.

Etonnant de véracité, stupéfiant de sincérité, tous ces propos démentent les sondages qui voient le recul du Front National dans la vie politique.

Il va être temps pour la droite et singulièrement pour l’U.M.P de tenir un discours fort et de revenir aux sources de la victoire de Nicolas Sarkozy.

 Le refus d’écouter les petites gens, les sans grades, les miséreux comme celui d’écouter la souffrance de la classe moyenne va produire des effets dévastateurs. Il ne suffira d’appeler à la raison et de faire des prières. Par notre attitude, nous ouvrons au Front National un boulevard pour les déçus et le vote protestataire.

La décision prise sur la burqa, comme le note Yvan Rioufol, par le gouvernement sera l’un des fameux tests qui dira si la France est gagnée par le communautarisme ou non.

Aujourd’hui, ce sont des pans entiers de la vie sociale et syndicale qui succombent sous l’assaut des fondamentalistes religieux. Nous rendrions service à la France mais aussi au femmes de ce pays de tenir un langage ferme, républicain et surtout laïque. Puissamment laïque.
         D'aucuns diront: mais pourquoi en parle t'il sur son blog? Tout simplement parce qu'entre une autruche et moi il y a une différence forte ! Le pire étant que les autruches se prennent pour des penseurs et des fins politiques. 

Gérard Brazon

 

Extrait  des 145 commentaires :

1/ C’est fait. Quick a ouvert ses premiers restaurants halal en décembre 2009. Voilà que ces lieux, qui sont déjà des menaces pour notre culture, arborent désormais les couleurs islamiques...

Avec le halal Quick finance l’Islamisation
En choisissant la viande halal, Quick finance l’Islam en reversant aux organismes islamiques de certification une taxe. Un marché juteux et convoité, que les grandes mosquées se disputent. Une taxe que tous les clients musulmans ou non de ces “restaurants” paieront sans le savoir dans leur menu. Subventionner l’islamisation de notre pays à chaque repas, voilà le créneau de Quick. Cette pratique est cachée aux clients non-musulmans, l’opération étant réalisée en “toute discrétion” et reposant uniquement sur le bouche à oreille de la communauté musulmane.
De plus la certification halal en France est d’initiative privée. C’est à dire qu’il n’y a aucun organisme publique de santé qui délivre une norme HALAL, comme cela se fait dans les autres secteurs du commerce. Il n’y a donc aucune traçabilité de la viande. Cela peut donc laisser la place à des agissements économiques douteux, des arrangements, ou des trafics en tous genres. Sans compter les risques pour l’hygiène des produits proposés.

o Avec le halal Quick encourage le communautarisme
En ouvrant ces restaurants halal Quick installe un véritable apartheid alimentaire en excluant d’office les non-musulmans. Un processus discriminant pour les français contraints de fuir les quartiers où se succèdent kebabs, boucheries islamiques et désormais fast food halal, pour faire leurs courses ou se nourrir. Aujourd’hui les restaurants, demain les piscines, les cinémas, les écoles, les entreprises, les quartiers ? La société se divise petit à petit en haram (péché) et halal (sacré), et chaque jour l’islamisation gagne du terrain.

o Avec le halal Quick participe à la souffrance animale
Le rite islamique d’abattage halal est un acte barbare. Tourné vers la Mecque, l’animal n’est pas étourdi avant son égorgement, et agonise pendant de longues minutes. Un procédé indigne et violent qui provoque une souffrance inutile aux animaux.
Quick expérimente le halal depuis décembre 2009 pendant 6 mois dans 8 restaurants français : Argenteuil, Garges-lès-Gonesse, Buchelay, Marseille (2), Toulouse, Roubaix et Villeurbanne.

Montrez votre opposition aujourd’hui c’est empêcher que la nourriture halal devienne la règle pour toutes les autres chaînes de restauration demain. Mobilisez-vous !
Faites part de votre indignation par mail, courrier, fax, ou téléphone à la Direction de Quick, et surtout contactez vos élus, sans oublier vos médias bien silencieux sur le sujet.


France QUICK S.A.S
Le Rostand – Z.I Paris Nord 2
22, avenue des Nations
Villepinte
95949 Roissy Charles de Gaulle cedex
Tel : 01 49 89 61 61
accueil2@quick.fr
Service Communication
Tel : 01 49 89 62 16
communication@quick.fr
Service Consommateurs
Tel : 09 70 80 87 55
service.consommateurs@quick.fr ou formulaire de contact

 

2/ Le devoir de nos élus est au minimum de faire preuve d'honnêteté et de faire le bilan que quelque chose ne va pas dans notre société. Et qu'au minimum de constater :
- une appropriation des espaces publics pour la manifestation d'un culte dans les grandes villes de France et surtout Paris,
- un port de la burqa en fort développement,
- un refus de membres de la communauté musulmane à suivre l'intégralité des enseignements des écoles publiques laïques.

On a le droit à la différence, on a le droit à bénéficier d'un menu sans porc. Mais on n'a pas le droit d'imposer des principes de son culte à un système sous le prétexte que celui-ci est tolérant !

Le problème du changement de comportement de la communauté musulmane de France nécessiterait une réflexion nationale sur sa place, son intégration et surtout sur ses devoirs !
Les enjeux des régionales et des présidentielles et le caractère diviseur français empêchent malheureusement un travail à cet échelle.

Le repli vers le FN est inévitable...

Lire la suite de ces commentaires sur le blog du Figaro

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

mapea 18/01/2010 11:31


Le port de  burqua est indigne, tout le monde l'a bien compris . J'ai peur que le fait d'en parler quotidiennement ne  fasse le jeux des Islamistes. Je me dis que si il y a une loi contre
le port de la Burqua , les femmes musulmannes se mettent toutes à porter un foulard......Est -ce plus tolérables ? le foulard aussi est un signe extérieur d'appartenance religieuse. Il y a
Quick , mais il ya aussi les jours d'ouverture " pour les femmes "  dans des  piscines publiques , des menus sans porc à la cantine de l'école publique, les salons de coiffure (pas
loin à Suresnes par exemple) ou les femmes peuvent être accueillies dans une salle fermée ou derrière des paravents .......Nous sommes allés trop loin , pourrons nous revenir en arrière.
Je me pose des questions. Mapea