Marine Le Pen et les politiques - par Marie Duchaussoy

Publié le 18 Mars 2011

Marine et les politiques par Marie Duchaussoy de Ligne Droite

Je n’arrive pas à comprendre l’attitude des hommes politiques et des journalistes des

différents médias. Il est impossible, même pour le plus indifférent des citoyens lambda, de ne pas constater que la France est dans une situation extrêmement dangereuse :

        * Danger de substitution progressive d’une population exogène à la population indigène : tous les pronostics démographiques s’accordent pour penser qu’à la fin du siècle, si le nombre d’entrées légales (plus de 200.000 en 2010) ne diminue pas de façon drastique et si la natalité des populations exogènes ne diminue pas, elle aussi, de façon radicale, ce sera fait au plus tard à la fin de ce siècle.

        * Danger, plus pressant, de substitution de la loi islamique ou charia aux lois françaises, puisque sans doute dès le troisième tiers de ce siècle la population musulmane sera plus nombreuse que la population de civilisation chrétienne attachée à la législation française et donc en mesure, comme le leur prescrit le Coran, d’imposer l’adoption de la charia. En fait, cette substitution est déjà un fait dans un certain nombre de territoires de notre pays et, comme le Coran n’exige nullement que la population musulmane soit démocratiquement majoritaire pour qu’elle soit obligée religieusement d’imposer la charia, l’ensemble du territoire pourrait être concerné dès avant 2050 (la religion musulmane ignore totalement la loi démocratique).

          * Danger imminent d’arrivées massives de réfugiés des pays musulmans actuellement en crise, alors que la France ne dispose pas de logements pour les accueillir et que les organismes qui seront obligés de leur fournir allocations et soins médicaux gratuits par le biais de l’AME et de la CMU sont déjà en très lourd déficit, si bien que seules une très importante diminution des prestations assurées à ceux qui travaillent et cotisent et/ou une augmentation très importante des cotisations payées par ceux-ci au bénéfice de ces arrivants qui n’ont ni travaillé en France ni cotisé pourrait permettre de leur assurer ce que la loi française leur garantit.

            * Danger également imminent (heureusement non certain, mais fort possible) de la constitution d’un vaste ensemble musulman fondamentaliste au sud, à l’est et au nord-est de la Méditerranée, enserrant la Grèce, l’Italie, la France et l’Espagne dans un menaçant étau.

          * Enfin, sur d’autres plans, aggravation de la crise économique et importante augmentation du chômage si - ou plutôt quand - l’absence de compétitivité des entreprises françaises, liée pour partie à ces obligations, pour partie à un régime fiscal et à des charges beaucoup trop lourds, pour partie à une législation beaucoup trop contraignante, aura amené à ce que notre pays ne puisse continuer, comme il le fait depuis des décennies, à financer l’assistance aux plus défavorisés et son propre fonctionnement par l’emprunt, sinon à des taux usuraires.

Même si la menace de l’épée de Thémis, brandie contre Éric Zemmour entre autres, interdit aux habitants de ce pays de s’inquiéter trop ouvertement de ces divers dangers, notre population n’en est pas moins consciente et extrêmement inquiète.

Or, voit-on les hommes politiques de tous bords et les journalistes qui sont censés être le relais de l’opinion s’en inquiéter ? Que non ! Leur seul souci, la seule chose dont ils débattent depuis des semaines maintenant : comment éviter que Marine Le Pen et le FN soient vus de façon de plus en plus favorable par l’opinion ? comment manipuler l’opinion (au besoin, comme l’a dit le directeur d’un institut de sondage, par la non publication de sondages qui leur soient favorables, voire la publication de faux sondages...) pour limiter puis renverser cette évolution ? Comment museler les hommes et femmes politiques ou médiatiques, membres du sérail et non du Front national, qui commenceraient à partager certaines des vues du Front national ? Il se trouve que depuis maintenant plus d’une génération, le Front national est le seul parti qui pose, à propos de tous les dangers qui menacent notre pays, les bonnes questions. Qu’il n’apporte pas toujours les bonnes réponses est l’évidence. Mais ni la gauche, ni la « droite parlementaire » n’ont apporté de réponses, bonnes ou mauvaises : leur seule réaction a été de vouloir ignorer ces dangers et obliger la population française à les ignorer ou à feindre de les ignorer.

Dans ces conditions, il est évident que l’attitude du microcosme politico-médiatique est suicidaire. Suicidaire ? pour notre pays, évidemment; non pour les membres du microcosme, parce que l’exemple de leur fuite en 1940 montre assez que les mauvais bergers, eux, tirent toujours leur épingle du jeu.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Nancy VERDIER 26/03/2011 21:55



Je réponds tardivement à cette analyse qui est parfaitement juste. Nous sommes dans un sale pétrin, et si les politiques ne veulent ou ne peuvent plus réagir (ligotés qu'ils sont par leurs partis
respectifs, l'esprit de confusion dans lequel ils sont, leurs faiblesse mentale, leurs clans, leurs soumissions à des sectes particulières ou leurs intérêts propres)...il ne reste plus que le
soulèvement populaire. D'abord les élections présidentielles. Ensuite, il faudrait que la jeunesse commence à se réveiller. la Presse est grandement responsable. Ne plus acheter leurs ragots
déjà...Et parler autour de soi. Les enseignants aussi sont grandement responsables. Mais ils peuvent évoluer...



muller marie-claire 18/03/2011 21:15



Les journalistes ont une grande responsabilité et il serait utile de faire un nettoyage de Printemps dans les rédactions pour éjecter les "fruits pourris",pour les politiques également de gauche
comme de droite se sont des incapables trop payés qui travaillent contre le Pays donc appliquons l'article 35 de la Déclaration des droitsde l'homme et du citoyen:


Quand le Gouvernement viole les droits du peuple,l'insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple,le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs!!!!


 


 



Jean Valette (Johanny) 18/03/2011 21:14



Bonsoir ...


 


Beaucoup de vrai et de sagesse dans ce texte, nettement visible à condition de le vouloir...


 


Qu'est-ce qui aujourd'hui différencie la "dite" gauche de la "dite" droite, je me le demande de plus en plus, ceci surtout en lisant ce que Google veut bien nous dire sur le "S.I.E.C.L.E." et
sans doute d'autres petits clubs du même topo !...