Marine Le Pen : "Il faut se méfier de la coalisation des colères"

Publié le 4 Février 2014

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Pivoine 05/02/2014 13:55


Merci pour ce poème, Louvois


J'entendais ce matin, sur France Info, que chaque jour, ce sont un ou deux patrons de PME qui se suicident, en plus des agriculteurs. C'est terrible d'entendre cela ! Bien sûr, le gouvernement
est autiste, jusqu'au jour où la dure réalité se rappellera à lui !

Louvois 05/02/2014 10:24


(Suite)


L’histoire aurait pu s’arrêter là,


Laissant le royaume en ce triste état.


 


Mais un mauvais vent se lève


Le mot révolution revient sans trêve.


Des loups disparaissent par milliers


Sans que les archers ne puissent l’expliquer.


 


Je ne suis qu’un simple conteur d’histoires,


Et, je n’ai pas l’oreille du pouvoir,


Mais peut-être qu’un sage bien placé


Pourrait expliquer à notre roi, Bobo Premier


Que le désespoir peut pousser un troupeau de moutons enragés


A être bien plus dangereux qu’une meute de loups empâtés…

Louvois 05/02/2014 08:15


La terre de France était un royaume prospère


Même si les bergers vivaient dans la misère.


Loups, ministres et magistrats y étaient gras


Bobo Premier et sa cour ne s’en lassaient pas…


Pourtant Darwin avait raison,


De gros nuages se profilaient à l’horizon.


Les loups se reproduisaient plus vite que les moutons !


Les loups : « Devant une telle abondance de nourriture,


Aucun frein à notre progéniture ! »


Les brebis : « Pourquoi supporter le mâle et faire des agneaux


Pour les voir, en Kébab, transformés aussitôt ! »


La nourriture en nette diminution


Chez les loups entraina quelques tentations.


Car, il arriva qu’en guise de repas,


On dévora quelques archers du roi.


 


Cette situation devenait intenable,


Et le roi dans sa sagesse vénérable


Suggéra aux loups de travailler


Pour se voir en moutons approvisionnés.


Devant une telle monstruosité,


Le chef des loups avait rétorqué :


« Dieu nous fit loups pour moutons manger


Comme il fit les bergers pour moutons élever.


C’est là, de Dieu, le dessein


Et personne, fut-il roi, n’y peut rien ! »


Et d’ajouter,


Semblant menacer :


« Et pour quelques pouilleux de bergers françois,


Tu ne voudrais, quand même pas


Que nous te lancions une fatwa ? »


Bobo Premier, dont le courage n’était pas la qualité première


S’en fut, tremblotant, se terrer dans sa tanière.

Marie-claire Muller 04/02/2014 20:27


Marine est venue à Bordeaux pour nous encourager à contrer la racaille au pouvoir et à manifester contre le projet Juppé Feltesse Obrou(frangin muzz) en vue de la construction d'un grand complexe
mahométan aves école cora-nique excusez du peu!!Se sont les riverains qui vont être heureux!!!!!!!!!!!!

mika 04/02/2014 19:02


MLP: Le Journal du Dimanche 15 mn



http://www.76actu.fr/affiches-detournees-de-marine-le-pen-le-fn-tacle-la-region-haute-normandie_68206/