Marine Le Pen : « Le prétendu massacre du 17 octobre 1961 est un bobard. »

Publié le 20 Octobre 2012

France Presse Infos    

 
Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National
La manipulation n’aura duré que quelques semaines ! En effet, le candidat Hollande s’était engagé, s’il était élu, à reconnaître les responsabilités des gouvernements français de l’époque dans l’abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie, et les conditions d’accueil des familles transférées en France. Il en va de même pour les civils français abandonnés aux couteaux revanchards des nouveaux maîtres de l’Algérie.
 
Et voilà que ce dernier se précipite pour rendre hommage aux morts de la manifestation du FLN le 17 octobre 1961 à Paris. Manifestation qui avait pour but, rappelons-le, de passer outre le couvre-feu établi pour les populations parisiennes d’origine nord-africaine suite à l’assassinat d’un policier dans un attentat et des activités criminelles nocturnes du FLN.
Le 31 août dernier, le président Hollande, lors d’un déplacement à Châlons-en-Champagne, déclarait : « Mon premier devoir, c’est de dire la vérité aux Français ».
Va-t-il concrétiser ses engagements pour la responsabilité et pour la Vérité ? En effet, la loi 188-2002, instituant le 19 mars comme journée célébrant la fin de la guerre d’Algérie votée en janvier 2002 par l’Assemblée nationale, sera présentée au Sénat le 25 octobre prochain. Nous tenons à rappeler que même François Mitterrand était formellement opposé à cette date scélérate, qui marque le début de l’ignominie, de l’enlèvement et de l’assassinat de plusieurs milliers de civils et le massacre odieux de près de 150.000 harkis et leurs familles.
Il est évident que non, trop occupé à préparer son voyage à Alger début décembre où il sera reçu comme un héros par le gouvernement flniste corrompu ravi de l’action de leur ami.
Oui avec Hollande, la repentance… c’est maintenant !

Aujourd’hui, comme hier avec Jean-Marie Le Pen, le Front National continue à soutenir d’une seule voix les rapatriés, harkis et pieds noirs, dans leur combat pour la vérité historique sur la Guerre d’Algérie en s’opposant fermement au vote de cette loi.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

Claude Germain V 21/10/2012 00:35


Ce doit etre bon .Vive la VRAIE FRANCE....http://www.francepresseinfos.com/2012/10/marine-le-pen-le-pretendu-massacre-du.html

Charles Martel 20/10/2012 19:53


Vidéo non visible..........