Marine Le Pen: "le Qatar finance les jihadistes(...) il investit en France".

Publié le 30 Mars 2012

Figaro-flash

Marine-Le-Pen2.jpgLe candidate FN à l'Elysée, Marine Le Pen, a accusé aujourd'hui "l'émir du Qatar" de "financer le fondamentalisme islamique dans toutes les régions du monde", de "financer toutes les milices jihadistes au travers du monde" et d'"investir en France" à cette fin.

Invitée de "Questions d'Info" LCP/France Info/Le Monde/AFP, Marine Le Pen a brocardé l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) qui "a pris le pouvoir sur le CFCM (Conseil français du culte musulman, ndlr) grâce à Nicolas Sarkozy" et qui "entretient des liens extrêmement proches avec les salafistes et les Frères musulmans". (Il suffit pour le prouver de constater les messages des prédicateurs invités qui sont d'une extrême violence et appellent à tuer les juifs! Et ce en France, avec la bénédiction des autorités françaises. Sans l'affaire de Toulouse, jamais ces prédicateurs de la haine auraient été interdit d'entrée: "Akrima Sabri, Ayed Bin Abdallah Al Qarni, Safwat Al Hijazi, Abdallah Basfar,Youssef Al Qaradaoui et (Mahmoud) Al Masri

"Il y a des preuves"

Pour elle, "on retrouve dans ces influences le Qatar qui investit dans nos entreprises stratégiques (...) sans que l'Etat français n'y voit absolument aucun inconvénient".
Quand on lui demandait si elle ne faisait "pas un amalgame entre le fondamentalisme et le Qatar", Marine Le Pen a répondu par la négative, en faisant valoir que "l'émir du Qatar finance le fondamentalisme islamique dans toutes les régions du monde", que "le Qatar finance les jihadistes en Libye", que "l'émir du Qatar finance toutes les milices jihadistes au travers du monde et il investit en France".

A-t-elle des preuves de ce qu'elle avance? "Il y a des preuves [...] ce n'est même pas caché", a-t-elle répliqué, estimant que "non seulement on minimise volontairement l'avancée et le risque fondamentaliste dans notre pays, mais dans un certain aspect, on l'encourage". "Le rapport entre le Qatar et la campagne présidentielle est essentiel puisque encore une fois on s'aperçoit que le Qatar qui est un des meilleurs amis de Nicolas Sarkozy depuis des mois investit dans nos entreprises stratégiques et dans nos banlieues. Vous croyez qu'ils investissent uniquement pour quoi ? Pour aider l'économie des banlieues françaises ? Moi je ne le crois pas", a poursuivi la candidate FN.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

H 30/03/2012 12:47


Nos journalistes devraient nous montrer tous les bâtiments (écoles hôpitaux, crèches ...) payés et construits par le Quatar dans les banlieues.