Marine Le Pen: offensive sur le terrain des sénatoriales!

Publié le 22 Septembre 2011

Marine Le Pen, Présidente du Front National, et Michel Guiniot, Directeur de campagne des élections sénatoriales, s’exprimaient lors d’une conférence de presse le mardi 20 septembre 2011 sur les élections sénatoriales :



Pour connaître les 10 engagements des candidats du Front National aux sénatoriales, cliquez sur « lire la suite ».

 

Sarkozy : 5 ans d’échecs et de promesses non tenues !

IMMIGRATION

• En 2000, sous le socialiste Jospin, 114 000 immigrés légaux entraient chaque année en France. Avec Sarkozy, ce sont 175 000 en 2009 et 203 000 étrangers en 2010 qui se sont installés légalement en France.

• L’aide médicale d’état réservée aux clandestins coûte près de 600 millions d’euros par an aux contribuables.

• La déchéance de la nationalité pour les personnes d’origine étrangère qui auraient volontairement porté atteinte à la vie d’un policier ou un gendarme, tout comme le rétablissement des contrôles aux frontières
n’ont été que des annonces médiatiques non suivies d’effet.

• L’immigration clandestine, selon l’étude de JP Gourévitch (France-Soir du 30/06/11), avec les reconduites aux frontières, les dépenses de santé, le travail illégal et l’économie souterraine coûte 5,6 milliards d’euros à l’État.

• Malgré les milliards d’euros jetés par les fenêtres pour la politique de la ville et des quartiers, rien n’a changé dans les 751 zones urbaines sensibles.

INSÉCURITÉ

• Ministre de l’Intérieur puis Président de la République, Nicolas Sarkozy n’a jamais effectué le nettoyage au karcher !

• En 9 ans de 2002 à 2011, les violences contre les personnes ont augmenté de 45 %. Le trafic de drogue, les viols, les cambriolages, les vols, les voitures brûlées, les émeutes dans les cités sont toujours en
augmentation.

CHÔMAGE ET PAUVRETÉ

• Celui qui prétendait être le Président du pouvoir d’achat est en réalité le Président du chômage, des travailleurs pauvres et de l’appauvrissement des Français.

• Depuis 2007, 250 000 emplois industriels ont été détruits.

• Il y a aujourd’hui 120 000 SDF en France, les petites retraites et le minimum vieillesse n’ont pas été revalorisés.

• Les 5 millions de chômeurs et les 8,4 millions de Français qui vivent en France sous le seuil de pauvreté n’empêchent pas Sarkozy d’offrir 60 milliards aux pays européens en situation de faillite pour tenter de
sauver l’euro moribond.

DETTE PUBLIQUE

• Plusieurs générations de Français vont devoir payer la dette publique que Sarkozy a alourdie de 500 milliards d’euros en 5 ans. Elle atteint 1700 milliards aujourd’hui et ce sont nos communes et nos concitoyens qui vont devoir se serrer la ceinture.

• Le 7 septembre dernier, les députés ont voté une augmentation des prélèvements sociaux sur l’épargne qui atteint aujourd’hui 13,5%. En 1996, ils n’étaient que de 0,5%.

• La taxe sur les complémentaires santé passe de 3,5 à 7% et une taxe
de 2% sur les nuits d’hôtel vient d’être créée.

NOS 10 ENGAGEMENTS

1/ Nous refuserons la réforme territoriale voulue par l’UMP qui entraînera la suppression de
milliers de petites communes et la disparition des départements.

2/ Nous préserverons, dans nos terroirs, l’identité, les traditions populaires rurales comme la chasse.

3/ Nous exigerons le maintien des services publics de proximité et soutiendrons le commerce, l’artisanat, l’agriculture et l’aide à domicile pour les seniors et les familles afin de stopper la désertification rurale.

4/ Nous assurerons la pérennité du financement des communes au moment où l’explosion des subventions affectées à la politique de la ville s’effectuent au détriment des communes rurales.

5/ Nous agirons pour que les jeunes puissent vivre, se loger et travailler au pays et nous accélérerons l’accès à l’internet très haut débit pour nos villages.

6/ Nous lutterons contre la délinquance, venue des villes, qui frappe aujourd’hui nos campagnes et contre l’immigration légale et illégale qui pèse d’un poids maintenant insoutenable sur les budgets publics.

7/ Nous revaloriserons le statut de l’élu local dont l’action de proximité, d’intérêt public et général, est la base du tissu de la nation.

8/ Nous réduirons les colossales indemnités des sénateurs (11.540 euros nets mensuels) et les indécents privilèges dont ils bénéficient, alors que la majorité des maires et des conseillers municipaux touchent une indemnité nulle ou dérisoire.

9/ Nous travaillerons au désendettement de la France et nous réduirons la dette publique.

10/ Nous protégerons la France des clochers et des terroirs menacée par les technocrates de Bruxelles et le mondialisme économique et financier.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

francis Claude 22/09/2011 20:37



et dire que l'umps dit quelle n'a pas de programe ...rien que pour cet échantillons je voterais pour elle si je n'en etait pas convaincu avant d'avoir lu ce enbryon de programe....