Marine Le Pen sera jugée pour diffamation envers l'UOIF le 9 juillet.

Publié le 3 Avril 2013

Les limites de la Liberté d'expression dans ce pays qui est le nôtre. 

La présidente du Front national Marine Le Pen sera jugée pour diffamation le 9 juillet devant le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) à la suite d'une action engagée par l'Union des organisations islamiques de France (UOIF).

Sur BFMTV

La date du procès a été fixée mardi par la 14e chambre correctionnelle, lors d'une audience de procédure. L'UOIF avait engagé des poursuites contre la chef de file du FN après la publication d'un communiqué le 30 mars 2012 dans lequel elle réclamait la dissolution de la fédération musulmane française.

La candidate à l'élection présidentielle avait en outre demandé l'interdiction du rassemblement du Bourget (Seine-Saint-Denis) où l'UOIF avait réuni son congrès du 6 au 9 avril 2012.

Avant l'événement annuel, la France avait interdit son territoire à plusieurs prédicateurs qui devaient intervenir lors du congrès: le Palestinien Akrima Sabri, les Saoudiens Ayed Bin Abdallah Al Qarni et Abdallah Basfar et l'Egyptien Safwat Al Hijazi.

L'influent cheikh sunnite qatari Youssef Qaradaoui avait quant à lui été déclaré "indésirable" par le l'ex-président Nicolas Sarkozy. L'imam égyptien Mahmoud Al-Masri s'était pour sa part désisté. Ces décisions avaient été prises après les tueries de Montauban et de Toulouse, revendiquées par Mohamed Merah au nom d'Al Qaïda.

Marine Le Pen avait qualifié ces mesures de "vaine agitation électoraliste". "Les responsables de notre pays considèrent bien l'UOIF comme proche des islamistes, sinon même des terroristes", ajoutait-elle.

"Ces accusations n'ont pas de valeur pour nous et nous allons poursuivre Marine Le Pen en justice pour ces déclarations, parce que ces déclarations sèment le doute, la haine", avait réagi le président de l'UOIF Ahmed Jaballah.

L'édition 2013 du congrès de l'UOIF s'est tenue du 29 mars au 1er avril.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

island girl 04/04/2013 01:10


Je pense que ce procès mettra la lumière sur Marine Le pen et lui apportera encore plus de suffrages !!

Aaron 03/04/2013 22:37


A quand les citations pour les mêmes motifs, à l'encontre des soi-disant prêcheurs pouilleux  qui débitent à longeur de journée  leur haine et leurs insultes envers le pays où ils
vivent?? 

isabelle 03/04/2013 20:52


Contrairement à Henri, moi je m'inquiète.


Même si les choses nous paraissent évidentes, à nous, citoyens lambda, la justice nous a réservé bien des surprises en ce qui concerne ce genre d'affaires. De plus, il s'agit là de la
"Bêtimmonde" en personne.

Claude Germain V 03/04/2013 18:35


JURIDIQUEMENT SI CE QUE L' ON NOUS PRESENTE MOT POUR MOT EST VRAI , IL N'Y A LA STRICTEMENT AUCUN PROPOS DIFFAMATOIRE .. N'IMPORTE QUEL CITOYEN LAMBDA EST TOTALEMENT LIBRE DE
DEMANDER L'INTERDICTION D'UNE MANIFESTATION QUELLE QU'ELLE SOIT ......Au meme titre que de demander la dissolution d'une association a tendance terroriste , celle çi ayant ouvertement
invité effectivement des terrorristes , interdits de territoire au plus par le gouvernement Français ......LA PLAINTE DEPOSEE CONTRE MARINE LE PEN
INCRIMINE DONC JURIDIQUEMENT EGALEMENT ET INDIRECTEMENT LE GOUVERNEMENT FRANCAIS ..... MARINE LE PEN , DANS LA LOGIQUE N'A QU'A INCRIMINER EGALEMENT AVEC
ELLE LE GOUVERNEMENT FRANCAIS , C'EST INPARRABLE JURIDIQUEMENT , UN TRIBUNALE NE PEUT QU'ABANDONNER LES CHARGES SOUS PEINE DE METTRE LE GOUVERNEMENT DANS L'EMBARRAS ......


Ou alors c'est a desesperer de  la complicité ouverte de la magistrature francaise en colusion avec le terrorisme ... voila une mise a l'epreuve de la magistrature qui logiquement doit
debouter les plaignants cineastes ..

henri 03/04/2013 17:56


Bien vu L4 EN SAIGNANT !


Mais je ne m' inquiète pas pour Marine : 


Elle est avocate de profession :


ELLE saura se défendre .

L'EN SAIGNANT 03/04/2013 17:10


Il serait bon que votre équipe, fournisse à Marine Le PEN et à ses Avocats un ARGUMENTAIRE de FOND sur la VRAIE NATURE de l'ISLAM qui, OPPOSÉ à l'UOIF et ses Avocats lors du PROCÈS, les mette en
DIFFICULTÉ question TOTALITARISME et FINALITÉS CONQUÈRANTES, anti-démocratie Républicaine de l'islam. Ce serait l'occasion éclatante, de JUSTIFIER ainsi, GLOBALEMENT et UNIVERSELLEMENT et, même
au delà, les propos QUALITATIFS QU'ELLE A EMPLOYÉS.  Les Appels au Meurtre contenus dans le CORAN et les ADDITHS dont ils ne peuvent se désolidariser ouvertement et publiquement me semble
même être UNE OCCASION UNIQUE à saisir pour, après Procès gagné,  contraindre les pouvoirs démocratiques européens et en premier, la FRANCE, à prendre des mesures législatives contre l'islam
menaçant actuel, ou au moins les obliger à s'engager ouvertement et officiellement dans la voie d'une séparation proclamée des pouvoirs: politique et religieux.

LA GAULOISE 03/04/2013 16:52


Avez vous remarqué que, dans notre cher ex beau pays, chaque fois que l'on dit une vérité qui dérange,aussitot les coupables essayent d'attaquer et aboient très très fort? Bravo à notre courgeuse
et déterminée MARINE !