Marine Le Pen triomphe aux européennes : séisme ou évidence ? Par Maurice Vidal

Publié le 27 Mai 2014

Marine-joyeuse.Capture

Par Maurice Vidal pour Riposte-Laïque

Loin d’être la victoire des « populistes » – comme les médias s’empressent de le répéter depuis hier soir, 20 heures, – les élections européennes sont la victoire des peuples d’Europe sur ceux qui les nient.

Le message est clair : les peuples d’Europe ne veulent plus d’une Europe dirigée par une oligarchie financière doublée d’une bureaucratie à mille lieues de leurs préoccupations quotidiennes, sans parler des gouvernements respectifs qui, faute de courage politique, bâillonnent leurs propres pensées en se réfugiant dans la fameuse « langue de bois », comme si cette dernière n’était pas aux antipodes des attentes les plus justes, que les urnes savent faire entendre.

Les Pouvoirs en place ont tellement peur de ces dernières qu’ils n’ont d’autre recours que de qualifier de « séisme » de «tremblement de terre», d’«onde de choc», de « dégâts »… le résultat qui en sort (dès lors qu’il leur est contraire), ou encore de rivaliser d’analyses toujours plus subtiles et toujours plus fausses pour minimiser la voix des peuples, sitôt qu’elle leur paraît intolérable (1).

Après tout, si le Front National a recueilli 25 % des voix en ce dimanche 25 mai 2014, c’est sans importance, puisque cela ne changera rien à la route tracée par les européistes. Et puis, ce fameux vote frontiste ne saurait être un vote d’adhésion : c’est tout juste un vote sanction, destiné à réveiller le chef de l’Etat et son Premier ministre de leur léthargie réformatrice !

Il reste que la vérité est tout autre, car pour la première fois depuis l’élection de François Hollande, « le changement c’est maintenant » ! Et quel changement ! Le peuple libre et souverain prouve que les Français savent réfléchir par eux-mêmes, indépendamment du matraquage idéologique dont ils sont l’objet. Leur réflexion est simple : ils lisent leurs bulletins de paie, regardent leur quotidien droit dans les yeux, parlent entre eux de leurs difficultés grandissantes à « joindre les deux bouts », et aspirent à retrouver la France qu’ils aiment, fière d’elle-même, de sa monnaie, de son indépendance et de son Histoire.

Ce n’est donc ni le tournois de Roland-Garros, ni la coupe du monde de football qui les agitent, mais bien le déni des Pouvoirs à leur égard comme à l’égard de l’Histoire : les impôts directs et indirects augmentent (mais pas les salaires !), les retraites diminuent, les prix flambent, l’insécurité explose, l’immigration est de plus en plus problématique (car on ne saurait intégrer ceux qui veulent nous intégrer), et l’affaire Léonarda couronne le tout (2) ! Aurait-on jamais vu ça dans un pays d’honneur ? Quelle image les autres pays ont-ils de nous ? Qu’a-t-on fait de la clarté et de la fermeté politiques ? L’esprit de repentance peut-il nous aider à grandir devant l’Histoire ? Qu’est devenue notre excellence ?

Voilà ce qui manque à nos dirigeants : on appelle cela le « bons sens » ! Et c’est ce même « bon sens » qui aurait dû faire dire à nos commentateurs et spécialistes politiques, non pas que le résultat du Front National appartient au champ lexical de la catastrophe, mais bien à celui de l’évidence !

Maurice Vidal

(1) Si le Pouvoir avait le droit d’annuler le résultat des présentes élections, hésiterait-il un seul instant ? N’invoquerait-il pas, pour ce faire, la sauvegarde de la démocratie et, par suite, l’intérêt général ?

(2) Quant aux candidats djihadistes, que ne les laisse-t-on partir sans retour possible !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 28/05/2014 15:45


La vague bleu marine va continuer à grandir quand au bouffon Hollande il est en phase terminale...et l'UMP se désagrège.

mika 27/05/2014 23:31


MLP visionnaire ? ...Ce qu'elle prédisait à J.F.COPE (1 mn) 4future...http://www.dailymotion.com/video/xhvcbv_marine-le-pen-denonce-le-mepris-de-cope_news

marco 27/05/2014 17:05


C'est bien vrai tout ça,quand aux jihadistes,ils ne sont pas assez nombreux a aller se faire tuer  en Syrie,partez nombreux jeunes gens mais surtout oubliez de revenir!!!