Marseille - Catalans : la principale mise en cause interpellée

Publié le 9 Juillet 2013

A la question où sont les parents? Personne ne répond. Une gamine de 12 ans faisait partie de la bande infernale. Elle est dans la nature où plutôt "chez elle". Mineure et parents irresponsables? C'est cela la réalité. Sachez bien que les parents continueront de toucher les allocations familiales de leurs progénitures en prison au mieux, car on peut s'attendre à des peines de "travaux d'intérêt général" comme de ramasser les serviettes sur la plage.  il ne faudrait pas en plus traumatiser cette jeunesse surtout si elle d'origine "Vladimir".

Gérard Brazon

*****

La Provence.com

La brigade criminelle de la Sûreté départementale a appréhendé il y a environ 15 minutes la jeune fille de 16 ans soupçonnée d'avoir activement participé à l'agression d'un fonctionnaire de police hier après-midi sur la plage des Catalans. Elle a été interpellée dans le quartier du Panier d'où elle est originaire. Elle n'avait cependant pas réintégrée le domicile familial depuis les faits.

 

Deux personnes sont donc actuellement en garde à vue. Un garçon de 15 ans, poursuivi pour avoir maintenu le policier dans l'eau en le tenant par les épaules, ainsi que l'adolescente qui vient d'être arrêtée et que les enquêteurs soupçonnent d'avoir enfoncé la tête du fonctionnaire pour le noyer.

 

Le parquet de Marseille a confirmé cet après-midi avoir saisi les services de police pour des faits de tentative d'homicide volontaire en réunion sur personne dépositaire de l'autorité publique. Une infraction de nature criminelle.

 

Brice Robin, le nouveau procureur de la République va par ailleurs requérir leur placement en détention provisoire après leur mise en examen, qui devrait avoir lieu demain. La troisième personne mise en cause,une adolescente de 12 ans, avait été remise en liberté hier soir.

-------------------

Myriam est repartie à Lyon, la peur au ventre. Hier après-midi c'est elle qui s'est retrouvée au cœur de la bagarre qui s'est produite sur la plage des Catalans et lors de laquelle un policier a failli périr noyé. La jeune fille de 20 ans a accepté de retracer les événements et l'intervention salutaire du fonctionnaire : "C'est triste à dire mais s'il n'y avait pas eu le policier, s'il n'avait pas pris les coups, c'est nous qui aurions fini noyés."

La jeune femme se trouvait alors sur place avec un couple d'amis et leur bébé, une petite fille d'un mois et deux semaines. Tous originaires de Lyon, ils venaient passer le week-end à Marseille. "On devait aller à Cassis. Mais comme on avait déjeuné sur le Vieux-Port, on a préféré s'arrêter au Catalans. On ne savait pas que c'était si mal fréquenté."

"Une trentaine de personne a foncé sur nous"

L'altercation a débuté lorsque le compagnon de Myriam a demandé à un groupe de jeunes d'arrêter de lancer du sable sur eux. "Quand il est allé les voir, on commençait à ranger nos affaires pour partir. Et d'un coup, des insultes ont fusé. Une trentaine de personnes a foncé sur nous. Ils voulaient nous taper."

L'intervention du chef de poste de la plage a transformé l'altercation en pugilat. Une vingtaine de jeunes se sont jetés sur lui, maintenant sa tête dans l'eau, à plusieurs reprises. Son collègue est alors arrivé avec une bombe lacrymogène pour disperser les agresseurs. Le bébé a reçu du gaz. "Elle est sortie de l'hôpital hier. Ça va. Mais nous, on ne reviendra pas à Marseille. On est trop choqués."

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Marie-claire Muller 10/07/2013 19:56


C'est à croire que nous sommes dans un Pays de non droit et que la racaille a le blanc seeing pour persécuter les citoyens avc l'aval de Taubi rat et de sa bande de cr....


Mais à force de tirer sur la corde.......!!!!

aupied 10/07/2013 14:50


Qui sont les petites frappes qui se permettent de taper sur un flic ?  ils faut supprimer les allocations a tout les parents qui ont des gamins qui se permettent se genre d'hatitude ,
pourquoi avoir des gosses si ils sont est pas capables de s'en occuper , c'est trop facile ils touchent les allocations alors ils s'ent foutent , supprimer tout ce que ses gens là touchent sans
riens faires et vous verrez , ils quitterons notre pays 

mika 09/07/2013 23:20


Marie-Anne Soubré sur les violences à Marseille :


"C'est sur les parents qu'il faut taper" 09/07



https://www.youtube.com/watch?v=ck9duiWEsYs