Martine Aubry-Brochen au Sénégal. On leur donne s'ils la veulent. Bon débarras.

Publié le 11 Février 2011

 

             Le Forum social mondial réussit à la première secrétaire du PS : Martine Aubry a appelé mercredi 9 février à Dakar à "une nouvelle alliance de civilisation et de coopération" entre l'Europe et l'Afrique. En présentant sa vision de l'Afrique, la socialiste a profité comme prévu de son discours à Dakar pour rompre sans le nommer avec celui de Nicolas Sarkozy prononcé en juillet 2007. "L'homme africain n'est pas suffisamment entré dans l'histoire", avait alors estimé le président français.  Les Africains "ne sont-ils pas entrés dans l'histoire par la porte immense de l'héroïsme ?", a semblé l'interroger Martine Aubry. (Cela ne mange pas de pain. Quant à la définition de l'héroïsme?)

S'éloigner d'une vision compassionnelle

               Selon elle, une nouvelle alliance implique de "condamner la colonisation sans réserve". "Pour les Européens, cela suppose de regarder en face leur histoire et de reconnaître les crimes de l'esclavage et les drames de la colonisation", a déclaré Martine Aubry devant plusieurs centaines de personnes lors d'un discours exposant sa vision du continent africain. (On observera qu'elle poursuit la petite ritournelle habituelle des socialistes d'après guerre consistant à caresser dans le sens du poil l'homme africain plutôt que de s'adresser aux citoyens du Sénégal et au delà, aux citoyens africains. Elle oublie bien sûr au passage, les propos de Léon Blum, grande figure du socialisme, sur la nécessaire obligation des "races supérieurs" de venir en aide aux "races inférieures". On peut la comprendre mais de là à donner des leçons de morale.)  "Il faut condamner la colonisation sans réserve. La colonisation n'appelle pas, n'appelle jamais à un bilan", a-t-elle estimé, ajoutant: "nous devons tourner le dos aux pratiques postcoloniales, aux réseaux affairistes de la françafrique, qui, parfois persistent encore". (J'y vois un amalgame facile. En effet, en mélangeant le thème de la Françafrique avec la condamnation sans réserve de la colonisation cela ressemble à l'enfoncement d'une porte ouverte.  (Elle feint aussi d'ignorer le rôle prépondérant de monsieur le fils du Roi: François Mitterrand). Aucun politique de droite comme de gauche aujourd'hui ne préconise la colonisation comme solution de nos jours. De là à dire que la colonisation a été entièrement négative, il faut être un idéologue socialiste des années 2000 pour le croire. Ce qui est la marque de la stupidité la plus totale. Il suffirait de se pencher sur les discours socialistes des années 1900 et singulièrement ceux des socialistes d'avant guerre. Quant à l'esclavage, les européens sont bien les seuls à regarder leur histoire de l'esclavage et les français sont en pointe puisqu'ils ont fait des lois mémorielles dont l'une, la plus inique,  considère que l'esclavage n'est un crime contre l'humanité qu'à partir du 15éme siècle et uniquement sur la zone atlantique et l'Océan indien.(Loi Taubira) De ce fait, exit l'esclavage interne à l'Afrique. Exit les tribus noires qui vendaient des esclaves aux négriers blancs. Exit les 14 siècles de razzia arabo-musulmane en Afrique et les transferts d'esclaves de l'Afrique de l'Ouest vers l'Afrique de l'Est avec une mise en vente sur l'île de Zanzibar!  Martine Aubry-Brochen considère donc que l'esclavage est blanc et européen. Point final. Exit également la traite des blancs qui a sévie jusqu'en 1723 au Caucase du fait de la Turquie Ottomane.)

"Nous devons aussi nous éloigner d'une vision compassionnelle qui marque encore trop souvent le regard européen sur l'Afrique", a-t-elle affirmé. "Le temps de l'Afrique est venu", selon elle. 

           (C'est typiquement le discours lénifiant que radotent tous les politiques dès lors qu'ils s'adressent à l'africain. Que peut-on répondre? Que peut dire cet africain que l'on conforte dans la victimisation.

           Ou est la révolution industrielle en Afrique? Ou sont les chercheurs? Les créateurs d'entreprises, les laboureurs, les grands chefs d'entreprises, les grandes marques africaines. Ou est cette Afrique de l'essor, de l'effort, de la volonté de gagner.

          Obama faisait remarquer aux Kenyans que la Corée du Sud avait un PIB deux fois moindre que le Kenya il y a trente ans. Aujourd'hui, la Corée du Sud est une économie majeure qui se taille des parts de marché sur tous les créneaux de l'économie. La Corée du Sud est une puissance économique, le Kenya n'a pas bougé et les femmes font des kilomètres pour aller chercher de l'eau à la rivière ou aux puits. Le Kenya par nature est riche. Bien plus riche que la Corée du Sud. Qu'est-ce qui fait la différence? Est-ce la faute des européens? Je sais qu'une chose, ce discours d'apitoiement et de battement de la coulpe, n'est pas le moyen le plus efficace pour faire progresser l'Afrique et au delà l'homme africain.

          L'Asie a connu la colonisation également. L'Asie a connu des guerres terribles. L'Asie sera l'économie de demain! L'Afrique n'aura toujours pas bougé! La faute à qui? Aux européens nous disent les socialistes français. Alors le temps de l'Afrique est venu? C'est quand? C'est demain? Cela fait cinquante si ce n'est soixante ans qu'on le dit. Entre temps la Chine est là. Y compris en Afrique. On verra si le citoyen africain n'aura pas le feu sacré à leur contact. Sinon, l'Afrique ce sera pour... après demain ou dans une semaine! 


"Martine présidente"

           Martine Aubry a rendu hommage aux "combattants de l'indépendance" sur le continent et aux Africains qui ont défendu la France pendant les deux guerres mondiales. (Elle fait un lot commun. C'est pratique et cela évite de mettre en avant le rôle du général de Gaulle dans l'accession à l'indépendance)
          L'allusion au discours de Nicolas Sarkozy se plaçait d'ailleurs dans ce contexte : "Ne sont-ils pas entrés dans l'histoire par la porte immense de l'héroïsme, ces tirailleurs que chantait Senghor ?", le premier président et poète sénégalais, s'est-elle interrogée.
"Nous leur sommes redevables, aucun Francais ne doit jamais l'oublier", a-t-elle estimé. (Toujours cette idée de repentance en oubliant que Senghor a fait des études en France et qu'il est même devenu une élite politique française dans nos assemblées nationales tout comme Boigny d'ailleurs. Qu'auraient-ils été sans la France?

          Avant de prononcer son discours sous une banderole sur laquelle était écrit "un autre monde est possible", (Là aussi cela ne mange pas de pain) Martine Aubry, qui participe au Forum social mondial (FSM), a pris un bain de foule au cours duquel des centaines de Sénégalais, la plupart militants socialistes, scandaient: "Martine présidente". (Moi je suggère qu'ils nous la prennent au Sénégal. Je serai ravi que cette femme aux discours facile tente de promouvoir l'Afrique.)

(Nouvelobs.com) avec les commentaire de Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

pauline 13/02/2011 12:50



Avec tout le respect que je dois à certains gouvernements, il ne faut pas confondre colonisation du temps de Christophe Collomb et segrégation sociale, années 2000. Je suis, de plus, économiste,
il faudrait déterminer des politiques structurelles pour faire évoluer les choses et là, notamment par la banque mondiale et le fmi, mais les discours de ce type, cela lasse...



Francis CLAUDE 11/02/2011 20:58



pour le coup les Sénègalais auraient une bonne raispn d'en vouloir a leurs ex colons!!!la il verraient ce qu'est de l'immigration négative mais ils savent a quoi s'en tenir et les africains ne
peuvent de par leur essence etres des socialistes ils sont et restent encore des tribalistes, qui est tout a fait le contraire du socialisme .Mais bien sur une grande "élite africaine ce
recconait du socialisme la pluspart des roitelets africains de pr notre faute (90/100 des assistants techniques que nous leur avons envoyés depuis les indépendances sont socialistes)ces
élites ayant en plus fréquentés nos universités dirigées par les socialistes a 90/100  la encore que voulez vous qu'il en soit autrement.Mais l'africain est trés changeant et il suffit de
parler un peu plus fort de distribuer plus de T-shirt ry casquettes pour retourner des foules .


je connait bien le Sénégal pour y avoir en plusieurs séjours passé 10 ans de ma vie, sur les 45 passés en afrique, et de nos jour d'aprés ce que j'ai pu constater lors de mon dernier passage
il y a trois ans ce sont les pays islamique s et les chinois qui prennent notre place alors la aubry brochen elle peut dire ce quelle veut elle ne pourra rien y faire cinéma pour gogos



domi 11/02/2011 20:01



Et depuis combien d'années répètent-ils la même chose ? On dirait les vieux disques rayés sur les électrophones !



muller marie-claire 11/02/2011 17:54



Oui Gérard qu'on leur laisse!!!!A Lille et dans le Nord elle ne serait pas regrettée


Mais que veut elle ?accélérer l'immigration pour avoir des électeurs noirs acquis à sa cause?


Je ne vois pas l'intérêt de se faire payer par le contribuable un voyage dont le seul but est de faire le méa culpa à la place de la France pour je ne sais quelle vilenie!


Pour l'Algérie c'est pareil; les infrastructures réalisées par les "colonisateurs" ne sont pas le fait des algérois qui n'ont fait qu'en profiter.Au lieu de mettre de l'huile sur le feu et de se
repentir au nom de la France qui ne lui a rien demandé,Aubry Brochen ferait mieux de s'occuper du sort des électeurs dans sa région étouffée islamiquement,elle, c'est sa démagogie qui
l'étouffe!!!!!!!!



island girl 11/02/2011 14:59



Ché ti pas malheureux d'ver qu'euch yène vo imbrigader ché afritchins!



pascal silman 11/02/2011 12:36



Ah Gérard si ils pouvaient nous la prendre, elle et bien d'autres d'ailleurs ' quel service ils nous rendraient nos cher amis africain et en plus ont leur file gratuitement ségoléne en cadeau !!!
juste pour le fun a la Française!! si si je suis sérieux.


Gérard je ne me lasse pas de te lire , encore un grand, non, un très grand bravo..........


cordialement


 


Pascal



Jean Valette dit "Johanny" 11/02/2011 12:27



Bonjour Gérard.


 


Heuuuu !....   Je ne crois pas que ce soit une bonne idée, déjà que les africains nous reprochent ceci-celà, ce serait un motif de conflit !!!....   :-)