Martine Aubry-Brochen: l'éducation nationale et Internet

Publié le 9 Septembre 2011

Martine Aubry-Brochen ne manque pas d'air en donnant son avis si ce n'est, des leçons sur l'Internet.

Elle aborde le sujet sans parler de la liberté d'expression. Une liberté dont elle n'a que faire lorsqu'il s'agit de politique. Elle contribue à son étouffement  en menaçant des blogs de fermeture lorsque l'on parle trop de ses prises de positions sur l'islam ou sur "les rumeurs". Mais rien n'arrête cette femme surtout pas la discrétion sur ce thème. Tant mieux finalement car chacun peut ainsi se rendre compte des idéaux politiques de la "belle". Tant pis, car dans le même temps, tous les politiques savent que la mémoire des français est très courte. On le verra avec DSK dans peu de temps! 

Gérard Brazon

*********

 

Face à l’immensité du cyberespace, il est vain de se dire que l’on arrivera à tout ingurgiter. Sans nier l’importance des connaissances positives, établies, c’est donc en toute logique que Martine Aubry déclare que les professeurs ne doivent pas apprendre Internet à leurs élèves, mais leur apprendre à apprendre par Internet.


Martine Aubry a participé hier dans le cadre de sa campagne à une réunion sur le thème du numérique. Elle a abordé le numérique sous différents aspects : dans le monde du travail, du point de vue des institutions politiques, du point de vue de la contrefaçon, et par rapport à l’enseignement.


Concernant le rôle du numérique dans l’enseignement, elle déclare : « Pour moi l'Éducation Nationale doit apporter le minimum de connaissances (à ce sujet, les petits français en Histoire de France n'auront pas la tête trop pleine des faits et des repères. Merci la droite qui à ce sujet fait bien mieux que la gauche e matiére d'aculturation. Note de gérard Brazon) à chaque élève, mais elle doit surtout donner envie d'aller plus loin. Et le numérique est une formidable chance. »

 
« J’aimerais que dans la formation des enseignants, on leur explique qu’il y a un outil extraordinaire pour apprendre, qui est le Net, et qu’il faut pouvoir l’utiliser ainsi. Au-delà du simple outil technique. »

Actualité.com

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

isabelle 10/09/2011 00:03



Ce que dit Mâme Brochen n'est pas forcément idiot. Cela revient, me semble-t-il, à donner à l'élève une piste de travail et à l'envoyer à la recherche d'infos à travers le Net, infos dont il
devra ensuite faire une synthèse.


Ca me paraît un bon moyen d'asseoir un "savoir".


Le problème, cependant, c'est que pour parvenir à cela, il faut un élève idéal, celui qui ne se contentera pas de faire des copier/coller de textes qu'il n'aura même pas lus. Mais cet élève idéal
n'existe pas, sauf dans la tête des pédagogistes. 


D'autre part, il faut que les établissements scolaires soient dotés d'un nombre suffisant d'ordinateurs, ce qui est loin d'être le cas. Cinq ou six bécanes bien virussées, quand elles ne sont pas
en panne, qui traînent au CDI et que se disputent plusieurs classes.


Enfin, je me demande comment, avec ce système, on peut avancer dans un programme : la recherche + la synthèse + le compte-rendu individuel des synthèses, avec, je suppose, corrections et
éclaircissements faits par le prof, et voilà un trimestre passé.


On voit là que Mâme Brochen possède à fond les réalités de l'école.


 



berger sophie 09/09/2011 18:44



Que pensez-vous d'une prétendante à la présidentielle, qui met fin à une interview qui la dérange? Sur BFM TV.


Elle est lamentable et lache!